Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ron paul

  • Les spin doctors américains de Poutine

    Les libertariens de Washington, spin doctors de Poutine, je ne suis plus la seule à le dire :

     

     

     
    Numerous members of the Ron Paul Institute for Peace and Prosperity have spent years as professional spin-doctors for Russian President Vladimir Putin and other leaders of oppressive regimes, accordin
    FREEBEACON.COM

     

     
  • Villiers, Chevènement, Ménard, Zemmour, Polony, Chouard, Club de l'Horloge, Philippot, Dupond-Aignan, Farage, John Laughland, la galère souverainiste contre la France

    Le souverainisme est une idéologie qui est née de la lutte contre le fédéralisme au Canada.

    Et en Europe, où Condenhove Kalergi et de Gaulle l'opposaient au fédéralisme européen.

    Il s'agit d'autonomie, pour plus de libéralisme, le fédéralisme étant considéré comme un carcan étatiste.

    Il faut connaitre de l'origine et de l'histoire de cette idéologie.

    Le souverainisme français est issu du même mouvement.

    Villiers, Polony soutiennent les mêmes écoles hors-contrat et le même IFRAP.

    Cela ne s'explique que si l'on comprend ce qu'est le souverainisme.

    Le souverainisme n'a rien à voir avec la France, et on le voit bien, c'est un mouvement politique hors-sol, avec un réseau mondial.

    Le mouvement qui défend la France et sa conception de la souveraineté, s'appelle la France.

    Les souverainistes s'associent au mouvement de Démocratie Directe, qui, si tu connais l'histoire de nos institutions, est une conception anglo américaine.

    La bataille des libéraux sur nos institutions est ancienne, nous n'avons pas opté pour ces paradigmes anglo saxons, la France a su rester elle-même grâce à cela, indépendante est souveraine, unitaire, grâce au maintien de notre conception des institutions.

    La Démocratie Directe est la voie des autonomismes et des lobbies.

    Tous ces concepts politiques sont autant de pièges pour la France pour ceux qui ne les comprennent pas.

    En parallèle, l'emprise libérale sur l'Eglise a permis d'associer le principe de subsidiarité de l'église, au souverainisme, pour l'appliquer au politique, de façon à détruire, comme avec la Démocratie Directe, les souverainetés nationales.

  • Connaissez-vous le gouvernement fantôme qui tape à votre porte (pour vous la foutre directement dans la tronche) ?

    L’Etat profond aux USA, est ce qui reste d’Etat.

    Je ne trouve rien de bon dans l’Etat américain, qui est impérialiste, mais ceux qui luttent aux USA contre ce qu’ils appellent cet Etat profond, sont les pires que je dénonce aussi en Europe.

    Il s’agit des libertariens que l’on retrouve aux Tea Parties.

    Pour eux, la FED, alors même que c’est une banque privée, est encore trop reliée à l’Etat, le Département d’Etat est trop étatique, la CIA, la NSA etc.

    On retrouve au sein du Tea Party, des anciens de l’OSS/CIA, qui mènent une guerre contre l’Etat américain parce qu’ils le jugent pas assez conforme à l’esprit des Pères fondateurs des USA de la Boston Tea Party.

    Pour eux, l’Etat est à abattre, ils ne veulent plus d’impôts et donc plus de société, ils veulent vivre librement en micro communautés ayant les mêmes intérêts.

    Ils se disent non interventionnistes parce qu’ils ne veulent plus d’Etat non plus sur le plan international, ils veulent en toute chose, que cela soit remis dans des mains privées, des armées privées.

    Leur prétendu « non-interventionnisme » est un leurre, ils ont des réseaux partout dans le monde, et bien entendu en Europe et en France, pour répandre leur idéologie d’annihilation de toute forme d’Etat.

    Ils récupèrent toutes les velléités « révolutionnaires », déstabilisatrices de l’Etat afin de mener vers le chaos qui selon eux, amènera « le meilleur ordre libéral ».

    La loi du plus fort, le libéralisme pur, qui éliminera toutes faiblesses, qui sont des parasites dans leur ordre naturel.

    Chauprade, le conseiller de Marine Le Pen en matière géopolitique malheureusement, a importé en France le concept d’Etat profond, est de leurs réseaux, qui gravitent autour des Contribuables Associés et de l’IFRAP, liés à l’Opus Déi, ils pénètrent toutes les sphères :
    économiques, médiatiques, éducatives, politiques.

    Ils mènent leur offensive libertarienne jusqu’en Russie via les réseaux de l’Opus Déi et un personnage clef : John Laughland, agent de Ron Paul après avoir été celui de Thatcher.

    Lié à l’Ecole de Guerre Economique, ils travaillent avec les oligarques russes de Poutine qui détiennent les manettes des ressources de la Russie, qu’ils exploitent main dans la main avec Exxon Mobil.

    Libertariens/Exxon Mobil/Opus Déi est le triumvirat le plus dangereux pour l’Europe actuellement, la Troïka à côté, c’est du pipi de chat.

  • Les mêmes lobbies libertariens à l'UMP-UDI et au FN

    Sapir, Rosa, aux côtés de Charles Beigbeder (extrême-droite du MEDEF) et d'Anne Coffinier (Contribuables Associés) pour disserter avec les lobbies américains For Tax Reform, le tout organisé par les libertariens de Contrepoints, officine ultra libérale américaine ...

    Les mêmes réseaux recevaient le Mao spontex libertarien Christian Harbulot, qui donne un cocktail-conférence de formation au Front National le 16 avril.

    http://www.dtom.fr/…/grand-debat-sur-la-politique-fiscale-…/

     

     

    débat fiscal contrepoints

     
    Grand débat Contrepoints sur la politique fiscale du gouvernement et la crise économiques et sociale avec Aurélien Veron et Charles Beigbeder le samedi...
    DTOM.FR
     

    Lire la suite

  • Les libertariens de Washington ont toujours une porte ouverte à Radio Courtoisie avant de pénétrer la Russie

    Toujours présenté par son côté russe, John Laughland est surtout et avant tout le libertarien de Ron Paul (et avant lui de Margaret Thatcher) en Europe et en Russie.
    Rien d'étonnant de le retrouver tant aux côtés des libéraux cons de Polémia et autres Horlogers de BoulevardVoltaire, que des fous furieux défenseurs de l'idéologie fondatrice anglo américaine de Radio Courtoisie.

    http://www.idc-europe.org/…/John-Laughland-intervient-sur-R…

    Institut de la Democratie et de la Cooperation
    IDC-EUROPE.ORG
  • Chauprade, l'extrême-atlantiste

    Qu'est-ce que l'atlantisme ?

    Au XXème siècle, la définition en était celle du courant politique conceptualisé au début de la guerre froide qui prône une alliance militaire centrée sur les États adjacents à l'océan Atlantique Nord et, par extension, entre l'Europe et l'Amérique du Nord (spécialement les États-Unis et le Canada). Cette alliance s'accompagne d'une coopération dans les domaines politiques, économiques et culturels.

    Ce courant politique donne pour objectifs à cette alliance d'assurer la sécurité des pays membres et de protéger les valeurs qui les unissent : « la démocratie, les libertés individuelles, et l'État de droit (rule of law) ».

    L'OTAN est une des expressions de l'atlantisme.

    Au XXIème siècle, cette définition s'affine.

     L'atlantisme est souvent dénoncé, principalement dans certains pays d'Europe, comme une défense du libéralisme économique et un soutien à la politique étrangère des États-Unis.

    Et c'est là que le conseiller de Marine Le Pen intervient.

    Il joue sur la définition.

    Car, ce n'est pas assez connu et dénoncé, mais Aymeric Chauprade fait partie des lobbies libéraux de Washington les plus furieux.

    Le mouvement national français devrait non seulement s'en apercevoir mais encore, le renvoyer dans ses cordes à grands coups de coup de pied au cul.

    Certes, nous le répétons, "liberal" n'a pas aux USA la même définition que nous en avons.

    Quand je parle de libéralisme extrême, je parle des libertariens, pour qui le terme de libéral est une insulte puisqu'assimilé au "liberal" américain qui est moins anti étatiste qu'eux, ce qui en fait un indécrottable gauchiste à la limite du communiste, un quasi communiste.


    Aymeric Chauprade est affilié à Washington par ceux qui aux USA, se réclament des pères fondateurs des Etats-Unis, issus des très maçonniques Sons of Liberty et de la Boston Tea Party, qui mettent la liberté au-dessus de tout, si bien que l'Etat (qui doit être "fort" pour cela) se doit de garantir cette liberté, et seulement cela (Vous aurez ensuite divers sous courants querelleurs autour de la façon dont l'Etat doit se réduire à peau de chagrin en dehors de sa prérogative essentielle de faire respecter l'ordre libéral).


    De l'Institut Thomas More aux formations qu'ils dispensent au sein de l'Institut de Formation Politique/IFRAP dont il refourgue les stagiaires à Marine Le Pen, en passant par le Front National, le parcours de Chauprade est cohérent.

    Toutes ses coteries avec Radio Courtoisie, Contribuables Associés, Polemia et autres Horlogers de l'Institut Pour La Démocratie et la Coopération, ne font que conforter cette solide cohérence.

    Ces organismes se sont donné pour tâche de se répandre et de répandre leur idéologie au sein, non seulement des mouvements politiques (tous), mais aussi et encore directement dans les écoles, les universités, les milieux économiques et médiatiques.
    Ce à quoi ils réussissent parfaitement.

    Les politiques actuelles en sont la preuve, même si évidemment pour eux, le but du libéralisme intégral est loin d'être atteint, trop de résistances en France (du fait de nos institutions), leur Institut Pour La Justice (pendant justice des libertariens) s'acharne pourtant, avec tous ses relais d'Obertone à Zemmour en passant par Fdesouche, à faire sauter ce dernier pan de souveraineté français.
    L'école aussi est bastion non encore entièrement pris, et là encore Zemmour donne de son corps, les écoles hors-contrats de ses amies Anne Coffinier/Agnès Molinier (à côté de laquelle Sophie de Menthon ferait pâle figure ..., On se comprend n'est-ce pas) sont à la charge contre l'école républicaine.
    Et ne parlons pas de cet horrible modèle social français pour assistés, comme aime à le rappeler la petite Marion Maréchal Le Pen (qui n'a elle, jamais eu à travailler de sa petite vie mais qui trouve les Français fainéants, faut pas chercher plus loin l'aura qu'elle revêt auprès de la clique réaco libérale).

    Alors oui, je vous entends déjà :" Mais n'importe quoi, Chauprade est contre le Pentagone, le Département d'Etat, la FED.

    Oui, je l'ai déjà expliqué.
    Il l'est, comme le sont tous les libertariens.
    Ron Paul fustige toutes ces organisations étatiques car il les voudrait justement détachées de l'Etat.
    Le privé fait partout mieux que le public, n'oublions pas leur paradigme.
    Les mercenaires font mieux que les armés d'Etat qui coûtent cher aux contribuables (on a bien compris le leitmotiv).


    Alors qu'est-ce que l'atlantisme ?

    Se faire caniche des Américains, qu'est-ce que ça signifie ?

    Cela signifie que l'on adopte leur vision du monde (qui rappelons-le, s'est bâtie en opposition avec notre modèle français).

    Et en cela, Chauprade est plus royaliste que le roi, il se veut plus Américains que les Américains, un Américain pure souche, un vrai fils de la liberté, qui travaille à une France américaine en pilotage automatique.

    Chauprade, Zemmour, ne sont guère éloignés d'un Macron, toute la différence est dans la subtile nuance qu'ils font entre leurs degrés respectifs de servitude au modèle américain en fonction de l'école américaine dont ils se sentent le plus proche, entre Ecole de Chicago et Austrian School; ne manquant pas de mettre en scène à grand renfort de trémolos et de couvertures médiatiques, les subtilités de leurs querelles libérales.

    Le tout sur le dos de la France, de notre Etat-Nation garant-interventionniste de notre unité et de notre prospérité, de la transmission de l'héritage national, et qui s'incarne à travers des pans de souveraineté battus en brèche tant par les uns que par les autres.


  • Egalité&Réconciliation, France Russie Convergences, libertariens et agent de Washington à la manoeuvre.

    Egalité&Réconciliation, France Russie Convergences, libertariens et agent de Washington à la manoeuvre.

    1ère partie : Introduction par Jean-Claude Manifassier John LAUGHLAND, Directeur des...
    YOUTUBE.COM
     
     
     
    On notera 
    "Le Réseau identités, c'est entrer dans une communauté qui défend l'identité des peuples blancs, identités régionales, nationales, européennes."

    "Pour chauffer les manifestants, plusieurs orateurs devaient intervenir au pied de la statue de louis XIV; c’est ainsi que l’on put entendre successivementJordi, délégué pour le Languedoc-Roussillon du Collectif Jour de Colère, organisateur efficace de cette première manifestation patriote, qui replaça cette action dans la continuité du grandiose Jour de colère du 26 janvier à Paris, puis un représentant d’Egalité et Réconciliation qui fustigea le gouvernement pour ses atteintes aux libertés publiques, Jean Claude Martinez président de Force Vie qui, dans son style caustique dénonça le racket fiscal… enfin Olivier Roudier, l’un des porte-parole de la Ligue du Midi (Réseau-Identités) en défenseur “joyeux” de l’identité s’en prit aux mondialistes qui ont transformé notre pays en un “carrefour de nomades”… “D’une patrie belle, fière et enracinée ils ont fait une poubelle planétaire… De cette terre solide et stable que nos ancêtres nous ont confiée pour nos enfants, l’oligarchie a fait un marigot putride gagné par une malaïgue qui asphyxie toutes les forces vives de la nation…”
    Tout au long du parcours Olivier et Jordi lançaient de nombreux slogans depuis le camion-sono tels “Valls cass’ toi, ta France on n’en veut pas”, “un père, une mère, c’est identitaire” ou le consensuel “Hollande, démission”…. A noter, qu’à aucun moment y compris au niveau de la place Jean Jaurès, dont les terrasses des cafés étaient bondées, aucun incident ne vint entacher cette manifestation qui constituera une “première” dans l’émergence des forces patriotes et identitaires en Languedoc. On notait également dans la manifestations des militants du collectif Convergence France-Russie, des responsables de la Manif pour Tous, des royalistes, ainsi que des représentants du Parti de la France; certains manifestants avaient fait beaucoup de kilomètres tels ceux venus de Perpignan, de Marseille, de la Drome, du Var ou du Rouergue."

    http://www.reseau-identites.org/succes-de-la-premiere-manifestation-patriote-et-identitaire-en-languedoc/
    Succès de la première manifestation patriote et identitaire en Languedoc | Réseau identités
    www.reseau-identites.org
    8avrSuccès de la première manifestation patriote et identitaire en Languedoc 8 avril 2014Leave a commentOmniprésent sur le Clapas en ce dimanche 6 avril, le soleil semblait inviter les...
     
  • La "résistance", les "dissidents", vastes manipulations libertariennes

    Pour ceux qui aiment se poser des questions :

    l'agent libertarien de Washington en Europe et en Russie, John Laughland, est également un correspondant du Réseau Voltaire, tout comme Benajam et Meyssan, MetaTV et compagnies, le sont tout autant.

    John Laughland, agent de Ron Paul, correspondant de Thierry Meyssan, homme-lige de Margaret Thatcher au sein de la Fondation européenne (également truffée de cadres d'Exxon Mobil), chef de file des libertariens en Russie où son organisation a pris en charge l'agent Snowden, mais encore correspondant de la très choc des civilisations Lord Bayron Foundation qui se présente ainsi :

    "La Fondation tire son nom d'un grand poète de l'Ouest qui a donné sa vie pour libérer chrétiens des Balkans de la domination islamique. Ce choix reflète sa croyance en l'unité essentielle de notre civilisation."

     Paul-Marie Coûteaux, Jean-Paul Besse, François-Xavier Coquin, Jean-Paul Bled, Komnen Becirovic, John Laughland

     

    Christine Boutin, Béatrrice Bourges, John Laughland, Paul-Marie Coûteaux

    A l'éEcole de Guerre Economique aux côtés d'Aymeric Chauprade :
    http://strategique.free.fr/analyses/colloque29032003.pdf

    (Keynote address at The Lord Byron Foundation Conference Serbia: Strategy for Survival, held in Belgrade on May 26) It is more than ten years since Serbia allegedly embarked on its path to...
    BALKANSTUDIES.ORG

     

     

    John Laughland | John Laughland a été administrateur du British Helsinki Human Rights Group, association étudiant la démocratie et le respect des Droits de (...) [Réseau Voltaire]
    VOLTAIRENET.ORG|PAR JOHN LAUGHLAND, RÉSEAU VOLTAIRE
     
     
    "L'Europe, la Russie et le gauchisme de l'Ouest" 

    John Laughland 
    Prague, Akce DOST 26 Novembre 2012

    "Je voudrais vous parler aujourd'hui sur les concepts de gauche et de droite, et de l'Est et de l'Ouest, et de la façon dont ils sont liés.

    Il est évident que, pendant la guerre froide, l'Est a été laissé et l'Occident avait raison. Le bloc communiste était le centre d'une organisation communiste révolutionnaire athée dans le monde entier, tandis que l'Occident était à la maison à des régimes qui ont soutenu ou valeurs conservatrices au moins tolérés comme la religion et la liberté personnelle. (La liberté individuelle est, stricto sensu, une valeur libérale et donc ni à gauche ni à droite. Mais depuis le début des années 1980, il a été clairement identifié avec les régimes de droite tels que ceux dirigés par Margaret Thatcher et Ronald Reagan qui étaient convaincus que la liberté personnelle encouragerait les valeurs conservatrices comme le travail, l'épargne et le patriotisme.)"

    Institut de la Democratie et de la Cooperation
    IDC-EUROPE.ORG

     

     
     
     
    Jeter un oeil sur la page ci-dessous.
    L'European Foundation a été fondée par les libertariens et financée notamment par Margaret Thatcher.
    On y voit apparaître John Laughland, et Nigel Ashford, le cadre formateur d'Exxon Mobil (Human Institute) et du Family Research Concil de l'Heritage Foundation (les mêmes avec qui Chauprade se rend en Russie) qui est venu en France encore récemment dans le but de donner une formation liée à l'Institut de Formation Politique et dont le site Egalité&Réconciliation (Alain Soral, également très liés aux libertariens via Piero Falotti San Giorgio et dans l'esprit) s'est fait le relai :

    http://www.europeanfoundation.org/wp-content/uploads/2014/05/The-European-Journal-Summer-1998.pdf
    www.europeanfoundation.org
    www.europeanfoundation.org
     
     http://en.wikipedia.org/wiki/European_Foundation_(think_tank)
     
     
     
     
     
  • Le libertarien 'chérien Gaspard Koenig limite son champ privé

    Le libertarien Gaspard Koenig de Liberté Chérie, prive le public d'une bonne partie de la réalité dans un article du Point en date du 30 mai 2014.

    Mais n'est-ce pas le fonctionnement même de ce genre d'experts lobbyistes, extraire, ce qu'ils veulent, vous montrer ce qu'ils souhaitent, biaser ce qu'ils entendent, et pour ne pas dire autre chose de ceux qui les écoutent.

    Je vous propose d'aller plus loin.


    On peut voir dans le programme de Marine Le Pen la patte libertarienne.

    Evidemment, comme pour Nicolas Dupond Aignan, le petit bras droit cassé du thatchérien Farage, Marine Le Pen est trop à gauche.
    Pour le petit candidat menaçant au primaire UMP, Philippe Herlin, elle était indécrottablement inaccessible aux libertariens.

    Dumait est pourtant bien revenu à la charge.
    Boutin a même donné sa bénédiction à la petite Marion.

    Et jusqu'au suppléant de Fritz Bolkenstein, Geert Wilders soi-même, grand guignol de l'Heritage Foundation, qui va jusqu'à l'Alliance, pour la liberté il va sans dire ...

    Tous les libertariens ne pensent donc pas comme un seul homme.



    Oui, évidemment pour les ultra libéraux de Liberté Chérie, les néocons américains sont d'infâmes gauchistes.

     

    Ils font semblant de ne pas savoir comment ils fonctionnent eux-mêmes.

     

    Leur leader aux USA, Ron Paul, n'espèrent pas prendre le pouvoir un jour par les instances traditionnelles.

     

    Le jeu libertarien, c'est de pénétrer les groupes politiques implantés, de façon transversale.

    Il faut y distiller le virus libéral.

     

    On se doute bien que Bernard Monot n'a pas pu totalement se faire entendre.

    De toute façon, le Front fonctionne ainsi.

    Louis Aliot l'a affirmé lui-même, gaulliste à ses heures, il reprend la formule du général selon laquelle on peut faire beaucoup de choses avec l'ambiguité, et même s'asseoir dessus.

     

    C'est même du lepénisme pur jus.

    Le Pen a toujours préservé chèvres et choux, ânes et moutons, grain et ivraie.

    Au Front, on est un jour de droite, puis ni de droite ni de gauche puis de droite par sa nièce, et ta soeur ...

    Monsieur Koeing n'a étrangement pas étudié le programme de "liberté" monétaire de Marine Le Pen.

    La Théorie de la monnaie est pourtant un principe élémentaire chez les libertariens.

    Il était tout à fait frappant d'entendre au moment des présidentielles, Marine Le Pen asséner, non pas le principe de souveraineté monétaire, mais celui de liberté monétaire, avec indexation sur l'étalon-or.

    Ca ne vous aura pas échappé tout de même, on va vous retirer le Prix Razel et la Bourse Tocqueville par anticipation petit Gaspard !

    Une Nation= Une Monnaie, il ne saurait y en avoir une autre, fut-elle d'or et d'autres matières précieuses.

    Et s'il vous plaît que l'on ne ressorte pas de Gaulle, ni les Accords américains de Bretton Woods.
    De Gaulle n'est pas le dernier à s'être fait manipuler un temps, et  ses preceptes sont aujourd'hui obsolètes.
    Nous n'avons plus d'or.
    Et il existe aujourd'hui des groupes privés, sans territoire, sinon des parcelles de ceux des autres, dont la richesse et la puissance sont telles, qu'ils ont leurs propres règles et leurs propres politiques étrangères, par-dessus les Etats et même par-dessus l'Etat américain (avec les guerres internes et de services que l'on voit appararaître par-ci par-là à qui sait les lire).

    Le droit de battre monnaie, voilà le nerf de la guerre, et voilà ce qui est battu en brèche.
    La monnaie libertarienne n'est qu'un outil financier, quand la monnaie nationale est un attribut de souveraineté.

    C'est LE pan de souveraineté sine qua non.

    J'ai mieux cherché que monsieur Koenig, et avait relevé nombreuses autres pénétrations dans le programme.
    C'est simple, j'avais annoncé la couleur deux ans avant le coming-out de monsieur Monot.

    J'avais vu les drapeaux "Liberté" fleurir au milieu des drapeaux français pour la première fois.
    Tout de suite, ça a fait "tilt".

    J'ai connu la censure quand j'écrivais pour Marine.
    On ne touche pas aux lobbies de Contribuables Associés.

    Il y a eu le voyage, le premier, symbolique, à Washington, Ron Paul.
    Ron Paul qui dit d'ailleurs que ceux qui ne comprennent pas que le programme économique libertarien ne saurait se détacher du reste, sont des imbéciles.
    Je l'ai toujours dit, à Bruno Gollnisch notamment, le libéralisme n'a pas de frontière, on ne peut se réclamer du libéralisme philosophique comme il le faisait, et pas du libéralisme économique.

    On pourrait parler de l'autonomie des écoles, proposée par Marine Le Pen, de l'immigration choisie et de ses références libertariennes à Laulan et Gourévitch (Les libertariens ne sont pas contre les déplacements de population, ils sont pour le fait de rentabiliser au maximum le marché de l'humain, il ne faut pas que cela coûte un rond à l'Etat, il faut refiler aux entreprises exactement la main-d'oeuvre dont elles ont besoin).
    Du LifeLong Learning qui ravit deloriens et souverainistes pour le plus grand bonheur des organisations pilotées par Washington, et des multinationales qu'elles servent.

    Ou encore dans la forme, du lobbying, des étapes formulées certes par Friedman et son affreuse Ecole de Chicago à en croire Monot et Sulzer, de David Friedman, le cul entre deux chaises, jusqu'à Von Mises et Hayek, et des multiples querelles intra libérales.

    On pourrait parler aussi d'Aymeric Chauprade, vieux routard de l'Institut Thomas More, et qui donne toujours des formations à l'IFP/IFRAP, ça doit bien parler à monsieur Koenig n'est-ce pas ?

    IFP qui forme des cadres du Front, l'invitation reçue vient-elle de Chauprade d'ailleurs ?
    De PMC ?
    Les liens et les ponts existent nombreux, les media, envahissants, les clubs refondés à l'heure libérale des Horlogers.

    Allez monsieur Koenig, encore quelques petits efforts.

  • Sachez lire ce qui se cache derrière un débat bidon

    Une discussion était récemment organisée entre Etienne Chouard, partisan de la Démocratie Directe, et Dominique Jamet (Robert Ménard, Club de l'Horloge), candidat pour Nicolas Dupont Aignan aux élections européennes.

    Rappel au sujet des maîtres d'Etienne Chouard, qui sont les mêmes que ceux de Dominique Jamet :

    Le gouvernement par soi-même d'Etienne Chouard.

     

    Pour le prendre par un autre bout :

    Qu'est-ce que le Printemps Français ?


    Au-delà du bla-bla mascarade, il est plus intéressant de savoir ce qui lie des deux protagonistes, peut-être sans doute le troisième (l'organisateur de la papoterie), et qui n'est pas celui que l'on croit.
    En effet, le Bien commun, le débat intellectuel, c'est la façade.

    Posez-vous la question de savoir pourquoi ceux-là se trouvent réunis autour d'une table ?

    Cherchez plus loin.

    Voyez ce qu'est le mouvement de Démocratie Directe Internationale.
    Pourquoi Dominique Jamet est allié à Robert Ménard et au Club de l'Horloge.

    Soyons claire, jeter un regard impudique sur les réseaux de la nébuleuse libertarienne de Washington dont ceux-là sont les pions.

    Les lobbies oeuvrant à la propagation de l'idéologie des pères fondateurs des Etats-Unis, opèrent de façon transversale et tous azimuts.

    Le but est la déstabilisation de l'Etat pour le réduire à sa portion congrue, un Etat peau de chagrin qui peut cependant être un Etat "fort", fortement autoritaire à encadrer un chaos libéral.

    Ces groupes d'influence -les plus puissants au monde-, Heritage Foundation, Cato Institute, Hoover Fondation, American Enterprise Institute, pour ne pas les nommer, soutenus par le gotha industrialo financier, agissent via plusieurs vecteurs.

    Celui de la Démocratie Directe en est un, ce sont eux qui sont à la base du mouvement mondial, et utilisent des pions innocents comme Etienne Chouard qui ne se rend pas compte de la portée du mouvement dont il croit être une des mouches du coche.

    Les media dits de "dissidence" (on pense immédiatement à Soljenitsyne qui fut évidemment un pion de la CIA), dont Boulevard Voltaire et toute la sphère Contribuables Associés directement reliée aux lobbies de Washington, en sont d'autres.

    Aujourd'hui, il ne s'agit pas à proprement parler de la CIA, même si des anciens ou des membres de la CIA en font partie.
    Il s'agit de pilotes détachés, de multinationales qui ont acquis une telle puissance financière et stratégique, qu'elles opèrent comme des puissances d'Etat sans territoire (sinon des parcelles de ceux des autres).
    Elles ont leurs règles propres, leur politique étrangère propre, et s'en prennent notamment à l'Etat "profond" (oui, vous avez déjà entendu ce mot dans la bouche d'Aymeric Chauprade), que représentent le Pentagone et le Département d'Etat, encore forcément trop étatistes pour l'idéologie libérale totale.

    Ces groupes d'influence ont des moyens colossaux, ils fournissent réseaux, instituts de formation, "experts" et argumentaires.

    Ils cooptent à travers le monde des personnalités marginales pour asseoir la "résistance" au "système" trop timide à leur sens, les intègrent aux réseaux et les y font tourner.

    Le but est d'accélérer le processus libéral en déstabilisant ce qu'il reste d'Etat.

    Le paradoxe est bien là, car vous n'entendez souvent dans la bouche de la "dissidence", que les termes de France (on pense à Radio Courtoisie ou carrément Nouvelles de France, directement reliés à Washington ...), ou de "peuple", le groupuscule sectaire qui sert de vecteur prétend parler au nom du peuple dont il ne réprésente en réalité rien (Manif Pour Tous, Soral, etc.).

    Ces groupes-là ont pénétré la Russie même, toujours par les mêmes réseaux -on pense à l'Institut Pour la Démocratie et la Coopération et l'action de John Laughland qui travaille directement pour l'Human Institute For Prosperity de Ron Paul, ou à l'Human Institute d'Exxon Mobil-, Russie dont ils se servent pour déstabiliser le Département d'Etat.
    Snowden contre la NSA, c'est cela, Snowden qui fonctionne évidemment avec l'IDC dont son avocat en Russie est membre.

    Bref, il y a beaucoup à dire, grattez un peu la surface, c'est bien plus intéressant que les petits débats bidon que l'on vous propose.

     
    Saisissez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.
    CLAUDE-ROCHET.FR



     
    J’aime ·  · 
    • Oriane Borja
       




      • Celeste Lavil ·  ·  Meilleur commentateur
        "Le but est d'accélérer le processus libéral en déstabilisant ce qu'il reste d'Etat." Mais... Flamby fait ça très bien tout seul, non ?
         
         
      • Oriane Borja ·  Meilleur commentateur · Université de Nice Sophia Antipolis
        Terra Nova, Institut Montaigne, Institut Turgot et Institut Jaurès, Fondapol, même combat, la querelle est libérale et importée des States, à savoir quel degré d'avancement du libéralisme est le plus rentable.