Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yvan blot

  • IDC, Institut pour la Démocratie et la Coopération, l'intitulé qui sonne comme une farce

    Narotchnitskia, Boutin, Bourges, Laughland PMC.jpg













    Christine Boutin, Béatrice Bourges, Yvan Blot, John Laughland , la brochette libérale conservatrice ...
    Natalia Narotchnitskia est-elle :
    1) débile
    2) hypocrite
    3) les deux ?

    Narotchnitskia, Boutin, Bourges, Laughland PMC IDC.jpg





















    C'est l'Heritage Foundation qui organise et coordonne le mouvement mondial anti mariage pour tous, la Fondation du Patrimoine a été fondée par la CIA.

    La CIA, ce sont aussi les multinationales qui financent, à la fois ce projet et le contre-projet.

    Ce que fait la CIA, c'est agiter lobbies contre lobbies pour obtenir chaos, déstabiliser les Etats, pour ensuite instaurer l'ordre libéral total voulu par les multinationales pour asseoir encore davantage leur pouvoir.

    Les actions de George Soros s'inscrivent dans ce schéma.

    Comme celles des multimilliardaires Mellon Scaife, qui financent tant la Manif pour Tous que le Planning familial ...

    Idem pour le multimilliardaire Horowitz, qui finance le Mariage pour tous, le projet Eurabia anti musulman, etc.

    La CIA elle-même a été fondée par les industrialo financiers qui contrôlent les matières premières.


    L'IDC de Narotchnitskia est un maillon de la CIA en Russie, son prétendu anti-atlantisme n'est qu'une anti action du Pentagone qui soutient encore un peu l'Etat.

  • Qu'est-ce que le Printemps Français ?

    Symboliques visuelles des Printemps de couleurs.
    Symboliques visuelles des révolutions de couleurs.jpgIl faut bien comprendre ce qu'est le Printemps Français.


    Normalement, il ne doit en effet s'impliquer dans aucun parti politique proprement dit.

    Ce que n'ont vraisemblablement pas bien compris, ni Barjot, ni Boutin, ni Bourges.

    Barjot a l'habitude de la politique spectacle, voire même la politique grosse farce, elle gagne sa vie à exiber ses fesses, mais comme c'est une bobo, il lui faut un prétexte.

    Boutin et Bourges ont l'habitude de monnayer leurs prestations, et Boutin entend en retirer un bon prix, il y a des précédents.

    Olivier Pichon, l'avocat et responsable du Printemps Français, est plus dans la ligne que lui ont confiée ses parrains de Washington.

    Il faut bien comprendre le "modèle"mère américain.

    Certes in fine, tout ce fatras et filiales (Hommen, Antigones, Veilleurs, Camping pour tous, La Manif Pour Tous) sont destinés à alimenter la droite, les conservateurs si vous voulez, si nous reprenons l'acception outre Atlantique.

    En réalité, les libéraux, selon notre sémantique propre, en tenant compte du fait qu'eux-mêmes se disent et se sentent "anti liberal" puisqu'ils reprennent tout de leurs maîtres et que le "liberal" aux USA, c'est la gauche.

    Ce sont bien pourtant des tenants du libéralisme total à qui nous avons affaire, même s'ils refusent d'admettre leurs incohérences, le libéralisme ne fait qu'un, il n'a pas de frontières et concerne tant la philosophie, que l'économie, que les moeurs. Quand eux tiquent sur les moeurs, du catholicisme, ils n'ont gardé que le folklore, ils ont déjà pris du protestantisme, l'hypocrisie.

    L'objectif, est bien un objectif de lobbying, le but est politico commercial, leurs prétextes doivent être rentables, il faut faire remonter les chiffres de leurs interventions médiatiques, leurs captations des élus, locaux ou nationaux, leur capacité à trouver de la main-d'oeuvre (le petit pion manifestant), leurs réseaux Internet et leurs fréquentations.
    Tout est minutieusment analysé ensuite par les magnats financiers, les multinationales, pour lesquelles ils raccolent.
    Ils sont là pour asseoir le système libéral sur les territoires, la manoeuvre est d'origine étrangère, via le bras armé idéologique américain. Il s'agit de soft power afin de pérenniser l'oligarchie en place.

    Le principe est de créer des bulles idéologiques, des communautés reliées entre elles par le petit bout de la lorgnette.

    Cela fonctionne avec le projet de Démocratie directe", un des grands principes libéraux (Cf. le Club de l'Horloge. le pion libertarien Etienne Chouard, le Mouvement International pour la Démocratie Directe)
    Il faut morceler, semer, récolter.

    Tenter de rallier un territoire, toujours sur le modèle américain.
    Dans telle ville se pratiquera le mariage gay, mais pas dans telle autre, dans telle région on autorisera l'avortement, pas dans l'autre, et ainsi de suite, comme cela se fait des les "Etats" américains qui n'ont que ce genre d'attributs.

    Aucun pan de souveraineté, mais le choix de fonctionnement de leur trou du cul, voilà la grande liberté américaine !