Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Chacun est seul responsable de tous"

  • Vendre son âme au diable, une question politicienne

    Ils ont encore fait voter les morts on dirait, mais bon, plus on est à droite, moins on a de scrupules, c'est une loi universelle :



    Primaire de la droite : pourquoi Hervé Mariton a-t-il été écarté ?
    Ce sont les parrainages d'adhérents qui ont fait défaut au député de la Drôme : certains n'étaient pas à jour de cotisation, d'autres n'avaient pas signé.
    LEPOINT.FR|PAR OLIVIER PÉROU

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Drogue, alcool, vie dissolue, le top modèle VIP

    Ces stars qui divorcent en mettant en cause leurs problèmes d'addiction alors que ce sont leurs vies de drogués, encensées unanimement par les medias qui en font des modèles, qui les assemblent.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Le cartel libertaropusien

    Le Figaro ou Contribuables Associés, qui font croire que Le Puy du Fou fonctionne sans subventions (alors que le site a bénéficié de milliards de fonds publics depuis sa création), ne sont pas des medias d'informations mais des lobbies stipendiés pour répandre la propagande liberatarienne et libérale cons.

    Ils luttent contre l'impôt, contre l'Etat et donc contre notre modèle français interventionniste, tout en ne se gênant pas pour faire les poches du contribuables comme ils disent.

    Ce sont de grands manipulateurs, des businessmen, professionnels de l'agit prop et du lobbying et des levées de fonds.
    D'ailleurs, Villiers est allé vendre sa daube à Poutine, chef d'Etat car il sait très bien que leur mythe du self made man n'existe pas, il n'y a que des réseaux d'influence, dans leur monde d'hypocrites.

    D'ailleurs la jonction Villiers-Poutine se fait via les lobbies libertariens américains où se retrouvent extrême-droite, Opus Dei, et maffieux de la pire engeance.

  • Estivales FN, que faut-il retenir ?

    Marine se laisse berner (comme à son habitude) par deux-trois intellectuels qu'elle recrute à la faveur de leur racisme primaire (ils cumulent d'ailleurs en général les vices par un anti-étatisme basique), voilà la seule réalité des dernières recrues, autant dire qu'en ayant l'apparence d'avancer, elle recule.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Le galop de JMLP dans Marine aux enfers

    Jean-Marie Le Pen n'a jamais compris, non seulement que la France ne saurait être sauvée par l'extrême-droite -et pour cause, l'extrême-droite est un anglosaxonisme qui s'oppose à tout point de vue aux valeurs fondatrices et principielles de la France-, mais encore qu'elle ne fait pas gagner les élections, si tant est qu'il ait jamais voulu les gagner.

    Le but de l'extrême-droite étant d'avantage d'instiller des idées de chaos pour déstabiliser la république dans l'espoir de la faire tomber.

    JMLP veut faire le plein des voix "nationales" entre ceux qui sont partisans de la voie nationale et les tenants de conceptions de la "nation" qui sont étrangères à celle de la France.

    Ce faisant, il brouille le message de ceux dont le combat est réellement celui de la France et le condamne à ne jamais vivre en l'entachant de vices cachés, tout au plus permet-il à faire un semblant de voix et d’existence-leurre à chaque élection, poussant et permettant aux initiatives lobbyistes d'extrême-droite, d'asseoir leur pouvoir dans les autres mouvements politiques.

  • Marion Maréchal Le Pen, une carpette libérale cons sur laquelle on peut heureusement s'essuyer les pieds

    On dirait bien que Marine a réussi à cadrer Marion et que désormais, et au moins pour la campagne présidentielle, Marion pense publiquement comme Marine.
    Une femme de conviction dont les convictions s'arrêtent tout de même à son intérêt personnel.
    Nous apprenions donc ce matin de la bouche de la parole de Marion, que l'islam est compatible avec les valeurs de la république, et qu'il fallait nationaliser Alstom.
    Heureusement que Charles Beigbeder comprend l'embrouille tactique.

  • Souverainisme versus souveraineté

    Le souverainisme entend défendre :

    - la liberté monétaire et les monnaies privées
    - la justice décentralisée et la justice privée
    - la police locale et la police privée
    - les armées privées
    - les écoles privées hors-contrat hors contrôle de l'Etat
    - non intervention de l'Etat dans l'économie
    - communautarisme

    Nos pans de souveraineté sont les attributs de l'Etat :

    - droit de battre monnaie
    - droit de faire les lois et de les faire exécuter
    - droit de justice
    - droit de police
    - défense nationale
    - école gratuite pour tous et programme/diplômes nationaux
    - Etat garant de la prospérité (contrôle de l'économie)
    - Etat garant de l'unité nationale

    Le souverainisme et la défense de notre souveraineté n'ont non seulement rien à voir entre eux mais encore s'opposent-ils avec force.

    Sachez ce que vous défendez.

    Lien permanent Catégories : culture
  • L'Europe, cette idéologie inexistante au regard de la France

    Le système allemand est construit à l'opposé du modèle unitaire français.
    En Allemagne, chaque länder a ses propres lois, son propre système judiciaire, scolaire, etc.
    Même leur système démocratique est biaisé puisque des minorités, majoritaires dans leur seule région, peuvent alors exercer des prérogatives gouvernementales.
    C'est comme aux USA où le Président peut finalement être élu par moins de voix que son concurrent par le seul jeu des Etats fédérés.
    L'Allemagne a d'ailleurs un système institutionnel à l'anglo saxonne.

    Les deux fonctionnements sont intrinsèquement incompatibles.

    Et l'on constate malheureusement que l'UE et les USA nous poussent vers l'alignement sur leur conception de la "liberté", leurs "valeurs" institutionnelles qui sont également économiques, vers un effacement de l'Etat, vers un individualisme contre notre modèle unitaire, vers la libéralisation contre nos protections.

    L'extrême-droite raffole d'ailleurs de ce modèle allemand anglo-saxon, comme la droite et la gauche.

    Le souverainisme est par ailleurs une idéologie anglo-saxonne qui s’accommode fort bien de détruire le modèle français, cela paraît paradoxal, mais comme tout paradoxe qui se respecte, ce n'en est pas un, les souverainistes défendant une idéologie qui nous est étrangère (le souverainisme et la souveraineté à la française sont deux choses très différentes), ils se calquent sur les conceptions institutionnelles et économiques anglo saxonnes.

    Lien permanent Catégories : culture
  • Derrière le "made in France", le danger de trouver les ferments de sa destruction

    Oui.
    Il faut par ailleurs dénoncer les arguments des entreprises comme Le Slip Français, droitards qui réclament surtout de s'aligner sur le moins-disant social, demandant la libéralisation du marché du travail.
    Eux se servent de la mode du "made in France" pour forcer la sortie de la France de notre système français de protection, ne voyant dans le produit qu'une niche rentable dont ils espèrent la croissance en la rentabilisant toujours plus en demandant baisse des salaires, baisse des contributions sociales, baisse des impôts, facilités de licenciement, etc., autrement appelées "flexibilité", tout en faisant comme d'habitude du chantage à l'emploi alors que c'est grâce au travail de leurs salariés qu'ils engrangent leurs bénéfices.

    Reportage : Marine Le Pen aux Assises du produire en France
    Marine Le Pen était en déplacement à Reims, le 9 septembre 2016, aux Assises du produire en France à la rencontre de chefs d'entreprises et d'acteurs économi...
    YOUTUBE.COM

  • Philippe de Villiers réinvente le servage héréditaire

    C'est avec condescendance de la presse entérine la création d'une école privée hors-contrat (naturellement) par la famille de Villiers et destinée à alimenter son vivier de petits-bras.

    Pas la moindre critique sur celui qui, comme les multinationales, fait valoir le chantage à l'emploi pour se maintenir dans son fief et devant lequel on doit mettre genou à terre même pour lui lécher les bottes.

    Ce sont donc les enfants de ses esclaves qui viennent de se faire enrôler dans sa secte, pour en faire ses futurs dévoués au service de son business, une école spécialement créée pour être adossée à une Société Anonyme, c'est une première, une triste première, une première dégueulasse.

    Evidemment, le prince y va de son couplet d'excellence, il vend bien son produit dérivé, son système tribaliste où l'adepte ne sera rien en dehors de sa micro bulle.

    Gageons que les petits élèves auront droit à une histoire revisitée, comme dans les sectes américaines, ainsi qu'à une science intégriste dans laquelle la biologie est limitée aux remparts des pudibonderies religioso spéculatives.

    Car pour se faire berner, encore faut-il avoir l'esprit bridé, la famille Villiers se charge de tout, en deus ex machina.

    On retrouve le pédagogisme de SOS Education, l'enfant au centre apprenant à son rythme, c'est-à-dire qu'on lui souhaite un bon patrimoine génétique, à l'instruction à la carte, mieux avoir quelques As dans son jeu, mais le but est-il de pousser ces gamins vers des études ou de servir le Puy du Fou ?
    La réponse est dans la question, évidente.

    Et personne pour dire, personne pour prendre la défense de ces petits, aucune colère, on se fout d'eux.

    Ce n'est pas parce que l'on est enfant de serf de monsieur le vicomte que l'on doit être condamné à des études courtes de guignol !

    Le primaire est fait pour l'acquisition des savoirs fondamentaux, pas pour apprendre à jongler pour se limiter à servir un disneyland quelconque, fût-il à prétexte régional.

    L'anglais y sera d'ailleurs enseigné selon les critères demandés par l'Economie de la connaissance chère à l'Union Européenne.

    Villiers se range totalement aux desiderata mondialo européens.

    Ce genre d'école se classe parfaitement bien sur le marché éducatif, c'est exactement ce que souhaiterait l'OCDE à terme, des écoles financées par et pour le privé, dans un but utilitariste où l'intelligence et le savoir ne sont que des pièces accessoires dont il vaut mieux se débarrasser, et le plus tôt sera le mieux.

    Pour ne rien dire des problèmes sexuels rencontrés dans ces tribus, où l'ex épouse de Villiers condamnait son fils victime en le faisant passer pour cinglé parce qu'il refusait de se faire violer éternellement, alors que, disait-elle, cela se faisait dans toutes les meilleures familles.


    L'avantage pour les gosses qui cumulent écoles payantes et bénévolat au sein de la même Société Anonyme de bonnes familles à parts fraternelles, c'est que s'ils sont crevés et n'ont pas fait leurs devoirs, ils ont une bonne raison, Villiers les fait bosser, même le dimanche et même la nuit (Car Dieu a dit au seigneur vendéen, le dimanche tu te reposeras sur le travail des autres).
    Bon, comme les gamins sont bénévoles (comme leurs parents), même pas besoin de les payer et donc aucune entorse au droit du travail.


    Une rentrée haute en couleur à l'école du Puy du Fou
    Pour la rentrée scolaire, les 103 élèves de Puy du Fou académie ont eu droit aux honneurs. Discours, costumes et musiques épiques ont donné de la solennité à ce
    OUEST-FRANCE.FR