Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Chacun est seul responsable de tous"

  • Le sportif américain, chargé d'études

    Les sportifs américains sont tous universitaires, non pas que l'espace entre leurs deux oreilles soit plus empreint de sciences que de substances toxiques -les USA valent bien la Russie ou la Chine dans la façon de considérer leurs bêtes de charge-, mais c'est le système éducatif US qui veut cela.

    En effet, les universités ont besoin de supports publicitaires pour lever des fonds privés pour leur fonctionnement, les malabars sont des panneaux ambulants tout attitrés pour ce faire, ils sont donc activement recherchés et recrutés pour devenir les mascottes des sociétés d'études.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Trump date l'histoire de l'impérialisme américain à Obama

    Nous voilà rassurés, les Bushs n'y sont donc pour rien ...

    D'Al Qaida à l'EI en passant par Boko Haram, Trump en tant qu'adepte de la concurrence libre et non faussée, devrait se réjouir que le monopole maffieusislamiste ne soit pas détenu par qu'un seul consortium.



    Trump accuse Obama d'avoir «créé» le groupe État islamique
    VIDÉO - Lors d'un meeting, le milliardaire a d'abord accusé le président d'avoir semé le «chaos» au Moyen-Orient, puis estimé que l'EI faisait «honneur au président…
    LEFIGARO.FR|PAR LEFIGARO.FR AVEC AFP

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Mode et religion ou pas

    Personnellement, je considère le voile comme un objet de mode, de mode identitaire, si tant est que ce ne soit pas un pléonasme.
    La foi est quelque chose de bien plus profond et pudique qu'une vulgaire distinction de m'as-tu vu et bien vu.
    Le sportif est un porteur de sponsoring religieux hors-pair, qui porte un gri-gri, qui se signe et embrasse sa petite grosse croix en or, qui se remet de son alcoolisme et autre drogue par un Born Again et voit Jésus partout, ou Mahomet, selon l'environnement dernière tendance.
    Comme toute mode, elle passera, se renouvellera sous d'autres formes, la jupe plissée fut un uniforme avant de symboliser une tenue sexy, le voile se porte aussi de façon à marquer sa différence uniformalisée, son maquillage tendance, et à attirer l'attention de la gent masculine.

  • Francis Cousin, une idole révisionniste marxiste de plus du Grand Capital

    Cousin n'existerait même pas s'il n'avait pas été coopté par les réseaux libéraux (Radio Courtoisie, ER, IFP, ect.) pour son anti étatisme afin de répandre le libéralisme total.

    Mais sans doute en effet, le chaos libéral amènerait-il aux sociétés primitives communautaristes dont il semble qu'elles soient la panacée à son regard.

    L'homme des cavernes avant la caverne de Platon.

    C'est bien la réalité qui fait peur à cousin, il préfère les ténèbres à la lumière, croit et fait croire que le bonheur parfait est dans l'ignorance de soi et des autres.

    Ce n'est sans doute pas faux.

    Mais je préfère le malheur, l'avènement de l'écriture, de la pensée, du politique, de la Cité, de la civilisation, de l'Histoire.

    Qui permettent de comprendre la distinction de l'être et de l'avoir par la raison.

    En tous les cas, qu'espère-t-il ?

    Un retour anachronique au Paradis terrestre ?

    Ca va servir la boutique survivaliste de San Giorgio assurément, et au-delà, celles de toutes les multinationales qui financent les réseaux libertariens qui rêvent du chaos qui (r)amènera le meilleur ordre libéral et les systèmes communautariste primitifs et, n'en déplaise au philoso"f"eux Cousin, primaires.

    Ca sert aussi sûrement les intérêts de l'Opus Dei, liés aux réseaux à qui Cousin sert de rabatteur et d'agitateur, les êtres inférieurs ont-ils besoin d'avoir accès aux lettres, aux sciences et aux arts.

    Les Amérindiens ne savaient en effet pas compter car ils n'en avaient pas besoin, ils se sont fait avoir davantage par des coups de whisky que de fusils à pompe, ils furent laminés, certes par plus sauvages qu'eux, mais par leurs propres faiblesses mentales.

    Les mêmes dont rêve Cousin, pour les autres.


    Faut lui offrir un Bonnet d'âne Rouge à çui-là, l'alliance du paysan-esclave et du patronat ultra libéral, c'est bien ça.

    Si vous ne savez pas pourquoi on lui déroule le tapis rouge dans les milieux libertariens, un oeil averti le comprend aisément, si Cousin n'est pas libéral en intention, ses moyens et les buts qu'il atteindrait le seraient.

    Quant à ses sociétés primitives sans argent et partage des biens, c'est d'autant plus mal connaître ces sociétés où la hiérarchie est organisée, un système judiciaire existait même dans les sociétés cannibales, certes pour le moins expéditif et pour cause (mais sans doute que quand tu veux bouffer ton chien, tu dis qu'il a la rage, enfin la rage de vivre si tu veux le bouffer sain), ainsi que des systèmes de troc, il est vrai plébiscités par les libertariens.

    Cousin ne prône pas l'ignorance, il dit que les sociétés primitives étaient heureuses car elles avaient tout et étaient centrées autour de l'Être et non de l'avoir.

    Le même individualisme de base là aussi que dans le libéralisme, et un nihilisme de la condition humaine, il nous parle de sociétés utopiques (La Fondation Thomas More est aux anges, à se demander pourquoi également, Thomas More est une idole des intégristes libéraux opusiens) d'avant La Pomme et le Pêché originel.

    Il fait une relecture de l'histoire, très Bonnet Rouge en effet, mettant au centre des épiphénomènes et niant la manipulation de la noblesse locale, avide des pouvoirs du Roi, dans les Jacqueries paysannes.

    Cousin est un de ces multiples révisionnistes que les réseaux libéraux cooptent dans le but de déstabilisation de l'Etat, un attrape-nigauds pour les mettre sous esclavage libéral.

  • Du Front Populaire au Front National, une cohérence nationale, ou pas

    La vérité est qu'il y a au Front National des gens qui ont une véritable fibre sociale, comme il y en a qui ont une véritable haine sociale et dont Marion est le chef de file (et on lui laisse).

    Ce qu'il est impératif de démontrer, c'est qu'il n'y a pas de conscience sociale sans esprit national, et réciproquement.
    C'est-à-dire que les affreux de Marion n'ont rien de nationaux, ils sont l'extrême-droite, qui est un courant internationaliste transnational.

    La société française est une société unique, des institutions créées et faite pour défendre l'unité et la prospérité nationale, via l'Etat centralisé, interventionniste, qui gère l’harmonie de notre société sur tout le territoire, le principe d'égalité des accès aux services publics de l'Etat, relayé par ses préfets.

    Des institutions nationales si bien faites lorsqu'on lui en donne véritablement les moyens (et cela relève de la volonté politique ), qu'elles permettent à n'importe qui de devenir Français, la France faisant le Français.

    Etat qui doit rester souverain car c'est le seul moyen pour lui de réaliser notre politique nationale, comme extérieure d'ailleurs, où la France est là pour jouer un rôle d'équilibre, de diplomatie fine, à l'opposé de l'impérialisme anglo américain (qu'un Trump libéraliserait au passage pour abonder là aussi dans la logique d'extrême-droite, armées privées et mercenariat remplacerait simplement l' "interventionnisme" d'un Etat qu'il honnit logiquement) ou russe (Poutine ayant revitalisé l'idéologie eurasiste et le même esprit de domination impérialiste).

    Dès lors que l'on bride notre Etat en l’amputant de ses attributs (que ce soit via l'UE ou via l'extrême-droite, qui à l'analyse, se confondent, leur libéralisme destructeur d'Etat et donc de protections étant leur idéologie commune), on brise la cohérence de ce qui fait la France, on assassine la France, ses valeurs et principes évoqués par tous et par le monde entier, mais que bien peu au fond, défendent réellement.


    Les Inrocks - "Quand Florian Philippot se revendique du Front populaire, c'est un hold-up sur l'héritage"
    Ce 8 août, le vice-président du FN Florian Philippot était le seul invité politique d'une émission sur France Inter qui avait pour objet l'héritage du Front populaire. L'historien…
    LESINROCKS.COM|PAR MATHIEU DEJEAN

    J’aimeAfficher plus de réactionsCommenter

    Lien permanent Catégories : culture
  • Terrorisme d'extrême-droite, une violence contenue grâce à l'Etat

    Les tradis sont des activistes d'extrême-droite, leur but est le libéralisme total dans lequel l'économie est libre ainsi que le marché des religions, on y vit donc logiquement entre communautés qui ne se mélangent pas.

    Les tradis sont des Anglo-saxons dans l'âme, leur modèle, ce sont les Mormons.

    Comme l'explique le Pape François, les tenants du libéralisme mettent l'argent au centre, la concurrence mène aux monopoles privées, ce sont les pires terroristes.

    Ils ont des réseaux, des moyens, des buts, une idéologie, des méthodes d'infiltration, d'agit-prop, de manipulation, ils font prévaloir leurs intérêts privés sur l’intérêt général.

    Ce sont les mêmes que Daech, c'est la violence maffieuse qui les anime.

    En France, nous avons la chance d'avoir un Etat qui contraint cette violence, ce qui n'est pas le cas en Irak car les mêmes idéologies ont conduit à la destruction de l'Etat qui fait société.

    Lien permanent Catégories : culture
  • Etat d'âme de la France

    Il n'y a pas de "capitalisme néo-libéral", il y a le libéralisme tout court, le libéralisme engendre de facto le capitalisme, la concentration des pouvoir privés, la concurrence mène ipso facto aux monopoles privés par OPA, fusion, absorption.
    Le terme "néo-libéral" est celui employé par les libéraux purs et durs pour dire que le libéralisme ne marche pas parce qu'il n'y a pas assez de libéralisme, pour eux, le libéralisme actuel est encore trop entravé par l'Etat qu'ils honnissent.

    L'Etat est bien antérieur au capitalisme, ainsi que le libéralisme.

    Le mot vient du latin status rei publicae (mot-à-mot = état de la chose publique).

    L'Etat et l'Oikos ont toujours été couplés, sauf dans une économie libérale justement, "Economie" signifie "les règles de la maison" (oikos nomos), c'est-à-dire qu'à la base, l'économie ne se conçoit que sur un territoire déterminé selon un encadrement de l'Etat.

    Si l'économie régit des droits privés, ceux-ci sont contrôlés et donc limités par l'Etat.

    L'Etat, c'est le politique, qui domine l'économique.

    Si Athènes n'était pas une démocratie achevée puisque la citoyenneté n'était accordée qu'à une aristocratie, l'idée de défense de l'unité du peuple, et la façon de la réaliser via l'Etat était déjà là à Athènes, et c'est une grande idée.

    Lien permanent Catégories : culture
  • Une courte histoire de ce qui nous menace réellement

    La res publica est notre bien commun, les lois de la république s'inscrivent dans un continuum français, nos principes généraux sont restés intacts, ce sont nos rois qui ont instauré le principe d'unité qui fonde notre civilisation.
    Les attributs de la république (monnaie, justice, défense, loi, police, unité nationale, Etat garant de la prospérité) sont ceux de l'Etat que nos rois ont instaurés.

    Nos monuments publics n'ont jamais été volés à nos Rois.

    Tout appartient à la France et donc aux Français, nos rois n'ont jamais entendu rien posséder pour eux, c'est fourvoyer ce qu'ils étaient, nos Rois étaient élevés dans l'unique but de servir la France, et l'Eglise a toujours suivi, quoi que l'on dise du Cardinal Mazarin ou de Richelieu, leur unique souci était la France, ils furent tous les plus grands serviteurs que notre Etat ait jamais connus.

    Par opposition, l'extrême-droite milite pour la destruction de l'Etat, pour la liberté monétaire contre la souveraineté monétaire, pour des juridictions autonomes, des territoires décentralisés, des milices contre la police nationale, des écoles communautaristes payantes contre l'école publique chère à nos rois, pour le mercenariat contre la défense nationale, contre l'intervention de l'Etat dans l'économie, etc, etc.

    L'extrême-droite est bien plus représentée par Marion Maréchal Le Pen qui en est la quintessence, que par Marine Le Pen, qui fait ce qui peut avec les pauvres moyens intellectuels qu'elle a et qui donc, fait des mélanges incohérents entre esprit français et idéologie d'extrême-droite qui s'y oppose.

    Lien permanent Catégories : culture
  • Zidéal

    L'avantage avec les Identitaires, c'est que pendant qu'ils font leur guerre de civilisation consistant à dénigrer les arabes de leurs quartiers, ils ne touchent pas à la France, dont ils seraient les plus fervents destructeurs.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Une brève histoire de moeurs, de civilisations et de religions

    Si l'on reconnaît l'arbre à ses fruits, il faut rendre à César ce qui est à César, et donc à Rome ce qui est à Rome, et à Athènes encore davantage, la douceur des moeurs contre la barbarie nous vient de là, Massalia et Nikaia furent des Cités dont l'idéal était celui de la civilisation de la vigne, du politique, le siècle de Périclès n'était pas chrétien, il n'en était pas moins le berceau de notre civilisation.

    La religion est affaire de continuité, les juifs ont emprunté aux Zoroastriens, les juifs ont bataillé contre Rome y voyant une concurrence puisque l'écrit leur était jusqu'alors réservé et facteur de connaissances et donc de pouvoir, le Christ, né dans la religion juive de laquelle il a reçu une solide instruction, a pu développer la religion chrétienne, et Mahomet a fait un mixte entre le judaïsme et le christianisme pour l'adapter aux territoires qu'il traversait.

    Lien permanent Catégories : Brèves