Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Chacun est seul responsable de tous" - Page 3

  • Quand on peut sponsoriser DAECH comme le PSG, le ballon d'or noir revient à ?

    Le terrorisme libéral passe très bien lui, surtout si c'est pour mourir pour une baballe, c'est si libéralo romantique, et puis, Macron dirait que ce n'est que du Népalais, y a pas mort de banque.

    D'ailleurs rassurez-nous, le PSG continuera de jouer pour DAECH ?


    Mondial 2022: Le Qatar énervé par les 4.000 morts potentiels évoqués par le «Washington Post»
    L'émirat est très critiqué pour sa gestion des ouvriers immigrés...
    20MINUTES.FR

  • Les rageux libéraux au sein du Front National et au-delà

    Jean-Michel Sulzer a débarqué au Front National à un moment où le mouvement national s'éloignait des dérives libérales et où la formation assurait formellement l'interdiction de toutes formes de discrimination et préjugés, c'est-à-dire que la Front, contrairement à ce que presque tout le monde pensait, tournait le dos à toute idéologie d'extrême-droite, quelle soit économique ou politique .

    Jean-Michel Sulzer venait de petits clubs échangistes de droite (dont il n'a jamais cessé d'être).

    Quand il est arrivé, je lui ai bêtement laissé ma place, il voulait une position éligible en IDF, il y avait la mienne à laquelle Marine m'avait mise sans que je le demande, et comme je n'étais pas de ceux qui faisaient des histoires pour une place et que je crois dans l'intérêt général, je me suis désistée pour lui.

    Sauf que Sulzer n'en était pas du tout un défenseur, ce que j'ignorais à l'époque, c'est un vulgaire idéologue d'extrême-droite, libéral et nullement attaché à la France dont les attributs de souveraineté de son Etat sont constitutifs.

    La souveraineté monétaire n'est donc pas du tout un préalable pour lui et pour cause, il place l'économique au dessus du politique, comme tout mondialiste qui ne respecte pas la France.

    La France fait société par son unité et ses institutions qui la garantissent par des mécanismes politiques, d'organisation de la Cité, finement élaborés, dans un but d'intérêt général et de protection du citoyen.

    Nos institutions sont on ne peut plus cohérentes et si l'on ôte une pièce du mécanisme, elles fonctionnent de moins en moins bien et ne peuvent plus assurer la défense du citoyen dans sa globalité.

    Le clivage actuel est celui des partisans de l'unité à la française contre les tenants de la dérégulation anglo américaine, et ce clivage existe à l'intérieur même du Front National.

    Notre principe d'unité, garanti par notre Etat lorsqu'il est pleinement en possession de ses moyens, permet d'assurer au mieux l'égalité des citoyens sur le territoire national.

    Cela ne peut se faire que par la présence d'un Etat au pouvoir centralisé qui contrôle l'application de l'esprit de nos lois sur tout notre territoire.

    Les préfets ont depuis toujours assuré le contrôle de la présence de l'Etat qui agit dans notre intérêt commun.
    L'équation : "Plus d'Etat = Moins de Maffia" et réciproquement, s'avère une règle universelle.

    L'Etat dans notre pays ayant toutes les garanties d'agir démocratiquement, sous contrôle du peuple toute entier, la Nation.

    Le concept d'Etat-nation est propre à la France, il fait que l'Etat, c'est Nous.

    Mais Nous, ne sommes que des hommes, faillibles, corruptibles, le pouvoir des puissances d'argent, agit sans cesse pour se pérenniser et croître, même si leur système d'intérêts particuliers agit contre tous, y compris même entre eux.

    Ce qui nous est alors vendu comme une alternative, défendre certains lobbies financiers contre d'autres.

    On voit bien comment Trump défend l'intérêt des lobbies comme Exxon Mobil contre ceux qui voudraient tout simplement leur ravir le leadership, s'adossant sur l'opinion publique en communiquant sur la sauvegarde de la planète.

    Mais les mêmes qui voient vert, ne se priveront pas de mondialiser leurs profits pour les accroître, de faire travailler au plus bas coût en acheminant à travers la planète les produits comme les hommes -qu'ils ne considèrent pas plus autrement que comme matière à profit-, d'autant qu'ils vous feront payer le coût "éthique" prétendument vert, au prix fort, tout est bénéfice pour eux.

    Les clivages se croisent et se recoupent donc, entre ceux qui croient en une idéologie libérale et ceux qui se font berner par la communication, et ceux qui tentent de résister mais sans réaliser parfois qu'il n'y a de contrôle possible qu'en passant par des institutions qu'ils peuvent condamner par ailleurs.

  • La morale Bayrou, célégal sur toute la planète

    La mondialisation, royaume du "célégal", de faire travailler dur les enfants pour quat'sous et de polluer, l'épanouissement de l'Entreprise.

    La mondialisation, royaume du "célégal", bakchich aux groupes maffieux religiosorévolutionnaires où l'Entrepreneur est le roi du pétrole.

    Et attention, ça travaille du côté députés et assistants pour asseoir ce système, et ça s'adosse à la morale, la preuve, ils travaillent comme des dingues à assurer l'Entreprise de leur appui.

    Sarnez vous le dit en vérité, ses assistants travaillent, puisque les lois "célégal" de l'entreprise avancent partout, vous croyez que l'horreur libérale européenne et mondiale se fait toute seule ?

    Que nenni, Sarnez veille, fouette au besoin, des assistants qui travaillent à plein temps trois fois vingt-quatre heures sur vingt-quatre, belle leçon aux assistés-bande de feignasses aux trente-cinq heures.

    Et ça ira bien autant parler d'humanité, on imagine bien les petits d'hommes des assistantes à trois plein temps, profiter de leur mère, le berceau de l'humanité du Centre au centre mais pas au berceau de l'humanité trop humaine, le concept est hors-sol, le terreau de l'humanité, c'est pour la populasse qui met ses petites mains dedans.

  • Quand le LA de la morale sonne faux

    Bayrou, l'immoralité innocente, donnant la claque au petit pickpocket et joue la claque quand il remplit les poches des grands.



    L'argent va à l'argent, voilà la morale de l'histoire.




    Richard Ferrand, le symbole de la morale bourgeoise, celle qui n'a même pas idée du mal qu'elle fait et représente.



    La seule morale qui vaille est celle de l'Etat qui contrôle l'immoralité atavique et inhérente du monde des affaires.



    Bayrou a la morale que lui laisse son système libéral dont l'immoralité est un élément constitutif fondateur, il n'est pas crédible.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Quand le contrat moral de Macron est juteux

    L'opération de communication de Macron sur la moralisation de la vie publique est en train de prendre l'eau.

    Ils n'ont pas hésité à nommer un profiteur qui nous refait le coup du "célégal".

    Ferrand a fait un appel d'offres pour louer des locaux après avoir racheter Les Mutuelles de Bretagne pour 1 Euro, comme par hasard, c'est une société qui n'a même pas encore de statuts qui remporte au final la mise, en faisant une offre en dessous des autres, le monde des affaires est petit ...

    Une fois dans la place, cette société, qui s'avère être celle de la femme de Ferrand, crée enfin ses statuts et obtient un prêt garanti par les loyers de l'affaire de son mari.

    Le couple devient donc propriétaire immobilier sans débourser un sou, et en y gagnant encore fiscalement puisque des déductions sont alors possibles pour la société qui loue des locaux, l'Etat met donc la main à la patte.

    Si la loi exige un appel d'offres, c'est pour mettre au moins en façade, les potentiels sociétés immobilières au même niveau.

    On se rend compte qu'en réalité, ces sociétés immobilières sont liées à d'autres sociétés et qu'une société immobilière aurait bien peu de chance de survivre sans des liens plus ou moins flous.

    Un peu comme ces entreprises de formation qui ne sont en réalité que des filiales déguisées de sociétés dont la loi oblige qu'elles offrent ces formations à leurs salariés, l'argent reste dans la maison, pour ne rien dire des formations bidons.

    Et ce monsieur Ferrand qui emploie aussi son fils au frais de la république et à qui il ne pose aucun problème de nous refaire le coup, en rajoutant une couche en affirmant que son fils sait lire, écrire et ouvrir un page Facebook, compétences que tous les chômeurs sur-diplômés apprécieront, pour ne rien dire de la stigmatisation des Bretons puisque le cabinet de Ferrand a trouvé opportun de cibler ce public citoyen-là.

    Ils ne sortent pas de leur bulle, il faut crever cet abcès purulent.

  • L'Etat Alcoolique, un terrorisme bien installé

    Rappelons que l'alcool fait autrement plus de morts et engendre bien plus de violence que le terrorisme.
    Et hélas, ce n'est pas dans l'opposition nationale que l'on trouvera moins de ce genre de lobbies.
    La santé publique, tout le monde s'en fout, les entreprises privées pourrissent, l'Etat panse.

    Conseillère de Macron, une ex-lobbyste du vin inquiète les addictologues
    "La nomination d'une représentante de la filière alcool inquiète sur les conflits d'intérêts (...) au détriment de la santé publique", écrivent 11 personnalités.


  • Comprendre la buisso-villio-ménardo-maréchalepeno-macronisation

    Tout ce que veulent ces gens-là, c'est faire avancer l'idéologie de droite, la dérégulation, que ça passe par Sarkozy/Buisson, Villiers/Macron, Macron/Hollande, NDA/Buisson/Villiers, NDA/Philippe Olivier, Sens Commun/Fillon, Sens Commun/MMaréchal Le Pen, Villiers/Maréchal Le Pen, MaréchalLe Pen/Buisson, et autres Ménard/Club de L'Horloge ou Macron/Institut Montaigne, Parisot/Gattaz/Beigbeder, on n'en sort pas.




    Philippe de Villiers a encouragé Nicolas Dupont-Aignan à rallier Marine Le Pen : "Ne fais pas l’erreur que j’ai faite en ne la rejoignant pas à temps" - Le Lab Europe 1
    LELAB.EUROPE1.FR

    "Malgré la demande du maire de Béziers Robert Ménard, le président du MPF n’a pas osé officialiser son soutien à Marine Le Pen "pour ne pas nuire au Puy-du-Fou"."

    "Le candidat de Debout la France (DLF) ... reçoit de nombreux coups de téléphone des partisans d’un rapprochement DLF-FN. L’ex-directeur de la rédaction de Minute Patrick Buisson, qui conseille "NDA" depuis la défaite de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite, en fait partie. Il rêve depuis longtemps d’unir toutes les droites et va presser Dupont-Aignan de passer "un contrat de gouvernement" avec Marine Le Pen. Le beau-frère et conseiller de cette dernière, Philippe Olivier, se chargera d’organiser la première rencontre. Cet ancien de DLF a aussi participé aux négociations pour les législatives entre les deux parties. Et le 28 avril, l’accord sera officiellement scellé devant les caméras.

    On connaît la fin de l’histoire. Marine Le Pen a été sèchement battue au deuxième tour face à Emmanuel Macron. Lâché par plusieurs de ses proches, Nicolas Dupont-Aignan, lui, a déjà annulé son accord avec le FN pour les élections législatives –"

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Comment l’extrême-droite peut avoir la peau de Philippot, ou pas

    Le Front national s'agite opportunément après l'échec, relatif, des présidentielles, autour de la question de l'Euro.

    L'orchestration de la fronde avait été prévue de longue date et le sort de Florian Philippot, ardent tenant de la cohérente ligne de défense des attributs de souveraineté de l'Etat dont la souveraineté monétaire est la clef de voûte, devrait se jouer lors du prochain Congrès du Front qui voit élire ses membres par les adhérents.

    Ce Congrès ne sert à rien, sauf à établir une hiérarchie des forces en présence.


    Le Congrès du Front et le vote, comment ça fonctionne :

    Tous les adhérents de plus de un an peuvent se présenter, mais pour être élu, c'est une autre histoire.

    Depuis toujours, l'aile droite, libérale conservatrice (intégriste ou identitaire, les liens sont poreux), établit une liste, et attaque par divers biais la ligne opposée qu'elle veut éliminer.

    Cette aile droite est composée de diverses organisations, anciens Horlogers, anciens du GRECE, intégristes, Identitaires, ils sont liés et ont appris aurpès de l'extrême-droite américaine dont l'internationale est puissante.

    Ils ont à la fois les moyens et l'organisation pour opérer.

    Ils tiennent notamment les medias, qui sont les seuls médias qui sont largement implantés à l'extrême-droite (FDsouche, TVLibertés, et divers groupes chargés de faire de la métapolitique, de l'agitprop).
    Ils tiennent aussi et surtout les réseaux sociaux où ils diffusent de la propagande en masse, mêlant vérités sorties de leur contexte et manipulations.

    Marine, contre laquelle ils luttent en interne depuis toujours, leur a pourtant toujours apporté soutien et crédit, pensant les utiliser à son compte.

    Ce faisant, elle a contribué à les montrer auprès de ses militants, comme les principaux relais de la pensée frontiste.
    Alors qu'ils sont contre le programme du FN.
    Ils n'en prennent qu'une partie, celle qui est amenée par la sphère libérale implantée voire infiltrée.
    Ils y apportent leur propre idéologie, la faisant passer auprès des militants pour le véritable programme.
    Et naturellement, ils font l'impasse sur tous les éléments non libéraux (étatistes) que défendent la ligne officielle et Florian Philippot.

    Marine a très peu de moyens de faire valoir sa ligne auprès de ses militants, qui ne réagissent qu'aux slogans identitaires quand ils les repèrent dans les discours de Marine.

    Et de scander "On est chez nous", dont les Identitaires ont fait le cri de ralliement au sein du Front alors que ce genre de cris de guerre était jadis interdit. Mais Marine a été entièrement dépassée par la manipulation des zids qui l'ont fait hurler lors de son meeting parisien en 2012.

    J'ai assisté à ce spectacle anéantie, j'ai vu des cadres identitaires extérieurs au Front, mettre leurs tracts sur les chaises des tribunes du plus gros rassemblement en 2012, avec sans doute la complicité de certains de la sécurité même s'ils les ont disposés juste au moment où les personnes entraient et allaient prendre place, le brouhaha ne permettant plus de contrôler quoi que ce soit.

    Ce sont des professionnels de ces procédés d'entourloupes.

    Devant la foule qui hurlait, attisée par les Identitaires, elle n'a rien pu faire.



    Elle a pu faire placer à l'ancienne des Secrétaires départementaux acquis à sa cause, mais la puissance d'Internet est plus forte que son implantation locale.

    Marion Maréchal Le Pen a pu exploser les compteurs grâce au double soutien : les siens (intégro identitaro libéraaux cons), qui détiennent la force obscure d'Internet, plus le soutien lepéniste, l'adoubement obligé de sa tante et de son grand-père (qui a priori, se situait dans l'autre camp, en tous les cas, c'est contre la ligne du FN que ces groupes s'opposaient ; JMLP ayant ensuite rejoint ce côté obscur lorsque Marine l'a banni).
    Les groupuscules ne repoussant chez JMLP que sa communication dans la forme, pas sur le fond, sauf lorsqu'il reprenait de façon opportuniste sans doute, une ligne sociale étatiste).

    L'attaque en règle contre Philippot n'a rien de spontanée, elle est entièrement téléguidée depuis toujours depuis l'extrême-droite.

    Il devrait logiquement se faire laminer lors du Congrès alors que le précédent l'avait épargné du fait de sa nouveauté et de l'apport qu'il représentait.

    Les militants reprennent bêtement la propagande qui leur est perfusée, et même si l'électorat du Front est plus un électorat qui a plus besoin de protection et de la ligne Philippot, ce ne sont pas les électeurs frontistes qui votent au Congrès.

    Voilà toute l'arnaque.

    Reste que les élections législatives vont passer par là, a priori, ce sont les proches de Philippot qui devraient remporter la mise.

    Si le Front doit avoir un groupe d'un quinzaine d'élus, ce seront le siens, rappelons que la fuite de MMLP n'est pas tout à fait fortuite puisque sa circonscription est arrivée en dix-septième position des meilleurs scores du FN alors que les calculs tablent sur quinze députés.
    MMLP a été élue là où une chèvre avec étiquette FN aurait été élue, de la même manière qu'elle sera battue la prochaine fois, Biquette a bien fait d'aller voire ailleurs si l'herbe est plus verte.

  • Monnaie frappée au bitcoin du bon sens

    Le bitcoin est passé de 200 euros à 2 000.

    Les libertariens considèrent même la monnaie comme un marché, l'or ou le bitcoin, tout est matière à trafic.

    Plus ils vous manipulent pour en acheter, plus ils font monter le cours, jusqu'au calcul et manipulation pour les initiés du jour où ils les liquideront en masse juste avant la baisse.

    Ils laisseront alors tous les blaireaux qui auront fait gonfler la bulle avec leur monnaie virtuelle qui ne vaudra pas un clou.
    Et ainsi de suite.

    Le moyen permet à un petit nombre de faire de gros bénéfices sur le dos de tous les autres.

    C'est une sorte de loto pipé, les gagnants de la première ligne seront toujours les mêmes et vous, le tout venant qui exécute les ordres de cette bourse encore plus libérale que les autres, de se faire baiser.

    Les libertariens américains ont pour projet universel d'anéantir les Etats.

    Leur idéologie individualiste issue des Fils de la Liberté de la Boston Tea Party, fondateurs des USA, part du postulat selon lequel la seule liberté possible est de s'affranchir des Etats.

    Ce qui fonde un Etat, ce sont des attributs de souveraineté, au premier rang desquels on trouve la souveraineté monétaire.
    Une société se bâtit en civilisation en établissant des règles d'organisation de sa Cité.

    Le "droit naturel" des libertariens est celui de la liberté totale, affranchie de toutes règles.

    Mais ce retour à l'état de nature est celui de la sauvagerie du plus fort, c'est la loi du renard dans le poulailler.

    Leur monnaie virtuelle ne s'assoit pas sur une économie réelle (l'oikos nomos, les règles de la maison).

    Ils ne considèrent pas la monnaie comme un outil au service de la Cité et du Citoyen, mais comme un moyen spéculatif, un marché en soi, car tout est marché pour un libertarien.

    Tout est bataille et rapport de force, et naturellement, les plus faibles sur lesquels ils grandissent, sont ceux qui paieront la note.

    La perte de notre souveraineté monétaire s'inscrit dans cette histoire.

    Le bitcoin est simplement le niveau le plus avancé de notre perte de souveraineté.

    Ce sont des loups, ils se tuent donc entre eux, la banque virtuelle tue la banque traditionnelle mais la banque est toujours là, c'est la même, toujours plus meurtrière, plus que jamais avec le bitcoin.



    La valeur du Bitcoin passe le cap des 2.000 dollars
    Ce week end le cours de la fameuse monnaie virtuelle a passé ce palier symbolique pour la première fois. Un gain de près de 50% par rapport au prix de 1.400 dollars atteint il y a seulement trois semaines.
    ZDNET.FR

  • On n'est jamais si bien servi que pas ceux qui savent le faire

    oriane mai 2017.jpgUne mère de famille monoparentale travailleur pauvre, c'est une maman, un papa, un ouvrier, un chef d'entreprise, un secrétariat, un expert comptable, un service d'hygiène, une infirmerie, une cantine, un taxi, une caserne de pompiers, un port d'attache, une bouée, un phare, une cellule psychologique, un professeur, un coureur de fond, un sprinter, un maître yogi, un décorateur, un refuge, un havre de paix, tout à la fois.

    Lien permanent Catégories : ;)