Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Chacun est seul responsable de tous" - Page 5

  • La défaite annoncée de Marine Le Pen

    Le vote blanc n'est pas forcément celui qu'on croit.

    Ce sont ces mêmes débiles qui imputeront la défaite du Front à son programme social français, et pour cause, tous les partisans de ces thèses de café du commerce, sont les mêmes qui soutiennent l'idéologie libérale, qui leur permet d'ailleurs de soutenir n'importe qu'elle connerie au prétexte de liberté d'expression piège à gros cons.

    Marine peut couper les têtes tant qu'elle veut, elle est entièrement responsable de celles qu'elle choisit, les escrocs, les libéraux, les racialos etc., et quand elle se pâme pour des Trump, des Poutine ou des Wilders, elle fait la même chose, et viendra chialer ensuite au grand complot, ce qui sonnera tout aussi faux.

    Ajoutons qu'il faut faire semblant d'expliquer à la famille Le Pen que les Identitaires sont les défenseurs de la "race blanche", heureusement que leur naturel revient toujours au galop, autrement les Le Pen continueraient de nous prendre tous pour des demeurés.


    Les Le Pen, père, filles et petite-fille, sont tous obnubilés par le fait de cacher leur châtain crépu en blond raidi, peur de déplaire à leur électorat de prédilection ?


    Un responsable FN tient des propos négationnistes, le parti le suspend
    « Il n’y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit », déclare le frontiste Benoît Loeuillet…
    20MINUTES.FR

  • Les Capri-ces de Fillon, c'est jamais fini

    Si, si, les costards taillés, ça nous intéresse, Fillon est le roi du détournement (on a encore eu le droit à sa façon de toucher les jetons de présence du cancre idéal de l'Assemblée nationale), il doit légalement dire ce qu'il reçoit en don, c'est également du marketing d'homme d'affaires pour séduire la clientèle, c'est du maquillage, on a le droit de savoir comment on est dupé en démocratie, et puis si c'est pour ses beaux yeux, on a aussi le droit de connaître sa double vie, imaginez qu'il soit sous le charme d'un espion russe :), ce doit être un ami très intime pour se faire tailler des costumes ..., on avait déjà bobonne en épicière thatchérienne, ou bobonne-à-rienne (qui s'emmerde dans son château) et à tout faire, selon le point de vue, on a le droit de savoir à qui on donne les clefs de la maison France.
    De Gaulle avait déjà l'art de porter des costumes trop grands pour lui, Fillon, même avec des retouches, ça ne fait toujours pas le moine.

  • La richesse de la femme se trouve au plus profond de son âme

    Le seul sous-homme est celui qui croit qu'il en est de supérieurs; l'intelligence est une donnée relative, certains hommes quittent l'humanité en se rapprochant de la violence des bêtes sauvages, mais il n'existe ni de sous-, ni de sur-homme, sauf dans la tête de piètres humains.

    Les peuples ne sont par ailleurs que les sociétés issues des différentes organisations politiques, ce que les Identitaires appellent "peuples" s'appelle en réalité consanguinité et engendre la dégénérescence physique et mentale.

    La femme est un homme comme un autre, sa capacité maternelle en fait un être à part si elle la développe, lui permettant de tendre vers l'amour total de ses enfants, mais l'homme en général peut atteindre d'altruisme envers l'humanité toute entière (pardon du pléonasme, mais aimer ses enfants est une forme d'altruisme restreint qui mène vers un amour plus universel).
    La mère qui se consacre pleinement à sa responsabilité de mère, se dirige irrémédiablement vers la philanthropie car tout homme est envisagé comme s'il pouvait être son enfant ou l'enfant de son enfant.


    Ce que je pense me met logiquement les gauchistes et les droitistes à dos.

    Les gauchistes car ils exècrent le côté maternel de la femme, prouvant par là-même qu'il existe des misanthropes qui passent d'abord par la détestation de la femme, voire de soi.

    Les droitistes car ils n'envisagent pas l'humanité comme telle, construisant des idéologies autour de leurs croyances ignorant tout de l'espèce humaine.

    Lien permanent Catégories : culture
  • Les attaques politico numériques d'Assange continuent

    Cela fait des années que tout le monde sait que c'est faisable, il y avait eu un reportage en France où un ingénieur avait démontré en temps réel sous l’œil des caméras de télévision et via une famille cobaye consentante, comment il prenait le contrôle des téléviseurs et smartphones de leur foyer, on avait eu accès à ce qui se passait dans leur maison "à leur insu".

    Comme d’habitude, les libertariens comme Assange enfoncent les portes ouvertes et dans le but toujours affirmé de déstabiliser les Etats, qu'ils veulent abattre pour imposer le nouvel ordre entièrement privé avec guerres incessantes entre attaques et protections numériques, le tout pour le plus grand profit de monopoles privés.

    L'Etat se doit de nous protéger, il lui faut donc des moyens, la science lui permet de grandes avancées, mais l'Etat restera toujours un bien meilleur allié et protecteur de la population que les groupes privés, à moins naturellement que les Etats n'en soient plus et soient sont emprise de groupes privés.

    Moscou, grand ami des libertariens, est déjà dans cette configuration, l'Etat "fort" plébiscité par certains, est surtout cet Etat sans grands attributs économiques mais qui imposent sa loi libérale via un groupe maffieux d'oligarques qui s'en met plein les poches au détriment de la population, et ira ensuite planquer le magot à la City (ce qui permettra d'ailleurs de geler leurs comptes d'un simple clic comme l'a fait Obama, et de bloquer leur business).

    En France, notre Etat est structuré pour assurer un contrôle permanent via des mécanismes de contre-pouvoirs finement élaborés (et dont la complexité est utilisée par ceux qui veulent faire sauter ces verrous pour le déstabiliser).

    Au lieu d'apporter du crédit à Assange et ses réseaux, nous ferions mieux de nous en méfier à l'extrême et de voir comment, de lobbies intrusifs dans les affaires publiques, ils entendent prendre directement le contrôle des manettes comme ils le font avec des marionnettes comme Poutine et Trump.

    En France, ces lobbies hantent tous les partis politiques, ils ont des noms et sont identifiables et j'espère, sous bons contrôles de nos renseignements, qui ne sont au demeurant pas épargnés par ce genre de gangrène.

    Les medias, tout honnêtes qu'ils se veulent, sont émoustillés par ce genre d'informations qui n'est en réalité que coups de communication et propagandes des groupes libertariens.

    Relayer ces informations sans jamais mettre en parallèle les objectifs de ces réseaux de lobbies est un piège, dans lequel tombent des journalistes sous-informés et peu perspicaces comme il peut être normal qu'ils le soient, la formation n'est pas forcément très élitiste.

    Humain trop humain dans un cas, versus Homo homini lupus est; l'éternel combat d'un camp contre un autre, en sachant qu'ils sont potentiellement tous deux traversés par les mêmes travers.


    http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/assange/wikileaks-revele-que-la-cia-peut-espionner-via-des-smartphones-ou-des-teles-connectees_2086479.html

  • Lavoine et le blé

    Marc Lavoine, c'est la gauche bien pensante qu'on n'entendra jamais dénoncer la famille Poniatowski qui, en matière d'extrême-droite, sera difficilement égalée.

    Famille proche de Charles Millon et de l'Opus Dei, à côté desquels le petit Fillon -même en jouant des coudes pour faire de son mieux- paraîtra presque un bolchevique.

    Et pour cause, le chanteur passe sans encombre des Restos du coeur à son standing caste supérieure via son mariage.

    Les nouveaux Roméo et Juliette, c'est l'ami des Sans-Dents qui s'offre une couronne en épousant ceux qui les leur pètent en s'amusant, tout en se trouvant si miséricordieux de vouloir s'occuper des pauvres qu'ils aiment tant qui, s'ils n'existaient pas, ne feraient pas mieux pour continuer de les pérenniser.

  • Maçonnerie Dégage ! Et tous tes avortons avec toi

    La franc-maçonnerie n'est pas une institution républicaine contrairement à ce qu'elle voudrait faire croire, j'ai étudié le droit dans l'université française qui ne la reconnaît pas.

    Nulle part dans nos institutions est fait une quelconque référence à ces loges.

    La démocratie n'a rien de secret ni rien qui fasse l'intermédiaire entre le peuple et ses représentants politiques.

    La maçonnerie, aux abois aujourd’hui face à la concurrence, revendique ce dont elle a toujours été accusée, à savoir son immission totale dans les sphères du pouvoir durant la IIIème république.

    Elle profite de la folie nazie et de ses collaborateurs pour redorer son blason, mais elle n'est rien d'autre qu'un lobby, ancêtre et précurseur des think tanks actuels.

    Qui finance la maçonnerie, qui paie ses locaux, ses réunions ?

    Des donateurs qui sont des financiers qui y trouvent leurs intérêts, comme pour les autres lobbies.

    Notre république française ne reconnaît aucun lobby, et n'admet, faut-il le rappeler à ses grands républicains, que le fonctionnement de ses institutions, toutes dûment définies et contrôlées par nos assemblées, émanations du peuple.

    Les réflexions s'élaborent au sein de nos instituts de recherche nationaux, sous l'égide de notre université, ces cercles privés n'ont rien à faire dans l'élaboration nationale de nos lois.

    La maçonnerie comme les think tanks qui lui succèdent ne sont qu'affairisme et il faut croire que le business est rentable tant il s'en développe sans cesse, le marché de la maçonnerie s'étant ouvert à la concurrence comme tout marché, le monopole privé s'est fait doubler sur son extrême-droite (anti-parlementarisme, anti-démocratie).

    Lobby tout puissant devenu anecdotique face à l'émergence des nouveaux activistes, il se démène dans un dernier baroud d'honneur pour survivre dans la jungle des cercles de réflexion privés.

    Ils font presque pitié, telle une aristocratie moribonde face à la prolétarisation du lobbying, aujourd'hui, le membre d'un réseau d'influence est un précaire qui doit jouer des coudes pour appartenir à ce petit microcosme dont il faut être dans le petit royaume des sociétés qui n'ont aucune légitimité au regard du citoyen qui, jusqu'à nouvel ordre, est seul grand maître dans la Cité.

  • Le nouveau service de travail obligatoire

    On sent la multiplication des emplois à temps partiel subi au Smic horaire (dont Bayrou a apparemment eu besoin de demander qu'il soit garanti, cette promesse n'engageant d'ailleurs que ceux qui y croient), avec frais de transport à notre charge non déductibles, autant dire que le sous-Smic existe par moyens détournés.
    Et ce quel que soit le diplôme.

    Il pourra prendre Fillon, Maréchal Le Pen ou El Komeri comme ministre du travail précaire, ils feront tous très bien l'affaire.




    Contrôle "drastique", offre d'emploi obligatoire : Macron veut mettre les chômeurs au pas
    Il l'avait annoncé dans une interview aux "Échos" le 24 février, Jean Pisani-Ferry l'a confirmé ce samedi sur "France Info" : avec Emmanuel Macron, le contrôle…
    MARIANNE.NET

  • Pour une définition juste de la fachosphère

    Certains journalistes travaillant pour des groupes de milliardaires assimilent fachospère à patriosphère.

    La fachosphère est bien plus grande que la patriosphère qu'elle englobe.

    Le fascisme est une idéologie dominatrice anti parlementaire, anti républicaine, anti démocratique.

    Or le grand patronat se passerait volontiers de ces contre-pouvoirs pour asseoir ses volontés, ce n'est que l'existence de ces forces de résistance qui contient son lobbying.

    Les grands magnats industrialo financiers sont partie intégrante de la fachosphère.

    Les journalistes qui travaillent pour eux travaillent ainsi pour des fachos à l'insu de leur plein gré.

    Lien permanent Catégories : culture
  • Plaidoyer pour une urgence de justice vitale


    Il est impératif que la justice agisse et agisse vite dans les affaires Fillon et Le Pen.

    Elle est dotée aujourd'hui de moyens qui lui permettent enfin d'appréhender ces dérives qui gangrènent la vie politique et donc la démocratie toute entière.

    Trêve de la trêve des confiseries de campagne, il faut frapper maintenant sous peine de ne pouvoir le faire jamais et que les systèmes de financement frauduleux repartent comme en 40, avec la certitude de ne jamais être ennuyés grâce à une vie politique faite d'immunités incessantes.

    Des élections, des immunités, il y en a sans arrêt, j'ai rythmé ma vie de campagnes en campagnes sans m'apercevoir que le temps passait durant plus de vingt ans, c'est une valse permanente.

    Il n'y a ni complot ni arrières pensées, il n'y a que des faits, des casseroles assourdissantes, la justice, et l'honnêteté en général, l'honnêteté en politique en particulier, qui en a grand besoin.

    Qui veut faire de la politique et c'est d'une grande noblesse à la base si tant est que l'on n'envisage par cette mission comme un business, ne pourra jamais poursuivre ce chemin s'il doit être entravé par des magouilles auxquelles soit on se soumet soit on disparaît.

    La malhonnêteté financière politique ne cessera jamais de l'intérieur car ceux qui sont au sommet et décident, sont ceux-là même qui sont mouillés jusqu'au cou.

    Seule la justice peut et doit passer, il en va de nos affaires à tous.

    Les Français n'attendent d'ailleurs que cela.

  • Il y a une vie sinon la vie entre de Gaulle et Pétain

    De mes deux grands-pères, l'un est mort comme radio en 1940 dans les caves d'Alger, et l'autre, chef de la résistance à Nice, refusa la légion d'Honneur mais fut porté maire de sa commune par la population reconnaissante au sortir de la guerre, aucun des deux n'était gaulliste ni pétainiste, pourquoi toujours vouloir enfermer les Français dans un camp !