Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Chacun est seul responsable de tous" - Page 9

  • Marion Maréchal Le Pen, un grand placement en remplace un autre

    Grosse opération de communication donnée en exclusivité chez les intégristes libéralo identitaires.

    La fille à papas et à Daddy veut postuler au rôle de mama.

    Pour s'occuper de "cette petite fille" répète-t-elle en boucle dans un message récurrent dans les medias, drôle de façon de parler de sa fille qui doit lui être bien étrangère.

    Faire semblant de s'intéresser à son enfant quand on l'a délaissé bébé pour mener une carrière, même si c'est pour flatter sa cour dans le sens du poil, c'est assez culotté, même avec un discours préparé Famille/Libre entreprise, le théâtre ne prend pas.

    La jeune femme qui découvre aujourd'hui qu'elle est mère figure pourtant dans les bons derniers de la classe à l'Assemblée nationale malgré une surmédiatisation due à sa peopolisation.

    Et voilà qu'on lui prête une autre place de fille à papa, il est vrai qu'en Afrique, auprès des grands démocrates françafricains, elle aurait plus de temps pour sa fille.

    Même si les nounous existent partout comme le rôle de potiche est universel, la farce pourrait prendre.

    Et de nous rejouer ensuite le retour de l'enfant prodigue, la mascarade du pied dans la réalité, pourquoi pas un guide de l'entreprise facile tant qu'elle y est, dans la pièce "J'écris un bouquin sur ma traversée du désert".

    Le théâtre de la vie politique est une vaste comédie humaine où les tristes clowns blancs portent le nez rouge de l'Auguste loufoque, le cirque continue.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Le Retour de la France, un Nouvel Espoir

    Il faut inscrire dans la charte constitutive du nouveau parti qui défendra la France :

    - les préalables fondamentaux extrêmement explicites, ce parti n'admet aucune forme de racisme, y compris l'expression d'un anti-racisme sournoisement paternaliste (qui s'assimile à du racisme), comme le proposent certains autres partis.
    Le racisme, l'antisémitisme (variante racialiste), l'anti-islamisme, et autres déclinaisons, sont des vieilles croyances de personnes aussi peu instruites qu'humanistes.

    En France, il n'y a que des Français, dès lors qu'ils ont la nationalité française, et c'est la France qui les fabrique, c'est la France qui fait le Français.

    Les populations étrangères sont nos frères en humanité et toute politique étrangère doit s'efforcer de les respecter a priori.
    Notre programme n'est destiné qu'à préserver nos institutions fondatrices et l'esprit de nos lois, un esprit d'ouverture et de protection.

    - le libéralisme et le conservatisme nous sont des idéologies étrangères car étrangères à la France.

    - ce parti devra expliquer ce qu'est la France, un Etat-Nation unitaire.

    Cette unité des citoyens français dont notre Etat est garant, n'est assurée que par les institutions françaises respectées.
    L'Etat est doté d'attributs de souveraineté qui seuls permettent l'unité nationale.

    Au premier chef de ces attributs se trouvent la souveraineté monétaire.

    Il s'agit d'être extrêmement ferme sur le sujet et de démontrer en quoi notre France tant admirée par le monde, ne peut répondre de ce qu'elle est, que par cette clef de voûte.

    Et de renvoyer les prétendus intellectuels qui accusent notre souveraineté -celle-là en particulier- de tous les maux, c'est à la France qu'ils s'en prennent.

    Les attributs de souveraineté de notre Etat sont définis et expliqués dans nos livres d'histoire de notre droit.

    - Il convient d'expliquer en quoi la France diffère des autres civilisations, dans sa façon de préserver l'intérêt national et l'unité nationale, et notamment contre les intérêts particuliers, ceux des puissances d'argent en premier chef.

    - Il faut expliquer comment notre société est fondée sur l'impôt qui est notre contribution à notre présent et au futur de nos enfants.

    Cet impôt ne devant nullement servir à alimenter ceux qui se goinfrent déjà sur le dos des Français et qui seront d'ailleurs formellement contrôlés par l'Etat qui est l’émanation de tout le peuple français. Tel que le veut notre tradition.

    Ebauche

  • La dame de coeur mérite bien une petite pique et le roi de trèfle d'être mis au carreau

    Elle l'a forgé, elle est son Pygmalion, elle en a fait un banquier, à l'image de son premier mari/amour.

    Derrière la dame du jeu d'échec, se cache en réalité un vizir, chacun le sait, la première dame ad-ministre tant l'affaire de coeur que les affaires qui devraient lui être étrangères, sous la jupe courte, madame porte la culotte, elle veut en faire le premier de la classe dirigeante.

    Il faut tout de même mettre la dame en perspective, la grande humanité de la finance est légendaire, ça va donner des leçons de morale en se vautrant dans le lucre, ça côtoie le monde de la culture et cultive l'art de compter ses sous sur le dos des autres, c'est beau comme du grand Zola qui aurait avalé un petit Beigbeder.

    Une dame de coeur ? Un couple d'amour ?
    Qui méprise les gens qui ne sont pas de leur hauteur phantasmée.

    On voit le coeur quand on l'a sur la main, pas sur le porte-monnaie.

    Leur histoire de papier glacé est glaciale et glaçante, faite de communication, de coup de bluff et d'arnaque commerciale, on nous vend du rêve quand on va nous refourguer un cauchemar social.

    La magie Macron est celle d'être lapin sorti du chapeau du Medef. Sur la "société civile" de Macron, combien d'encartés au Club gattazeux ? Et Les journalistes et leurs pudeurs, pourquoi ne pas avoir invité Parisot qui s'est dite prête pour Matignon (quand y'a l'la gêne, y a pas d'plaisir ...) ou l'Yvon Junior, sur les plateaux quand cette victoire était surtout la leur !

    Pendant que Macron fait sonner les trompettes d'Aida, le peuple entonne le chant des esclaves.
    Mais du haut de cette pyramide, trois siècles nous contemplent et au-delà, ça va mal finir cette histoire.

    Notre république, notre France, si souvent invoquées, n'ont rien des paradigmes européens, hiérarchies des normes encore et toujours inversées.

    Notre république n'est pas une chimère, elle s'adosse à nos institutions, il n'y a plus de chose publique dans l'Europe libérale des banques, forcément libérale et des banques.

    Qui ne comprend pas qu'il n'y a pas de république française sans France, Etat-Nation doté d'attributs propres dont l'Europe la défait.

    Macron, l'envoyé des dieux de la finance, le messie du marché.

    Le Traité de Lisbonne à l'honneur au soir du second tour, passé par les fenêtres après avoir été rejeté par la porte par les Français, il revient en force sur le tapis rouge de l'Elysée macronien.

    Selon Macron et les européistes, la sortie de l'Europe serait la fin de la pêche française, la fin de l'agriculture française, la fin de l économie française, etc. Quelle est donc cette Europe qui aurait droit de vie et de mort sur tout ce qui NOUS concerne. Raison de plus d'en sortir.

    Et ceux-là d'assumer, et d'arrêter de dire : « Vive la république, vive la France », qu'ils disent juste « Vive l'Europe », ce sera plus juste et plus honnête, et même dire : « Vive l' Europe libérale » car c'est bien la seule qui puisse exister et qu'ils souhaitent, vous imaginez la tête de leurs soutiens s'il en était autrement.

    La France qui va bien n'a pas de coeur, son ascension vient d'avoir écrasé tous les autres et son maintien de pérenniser ce saccage.

    Le coup de fouet de la maîtresse et le sourire du bellâtre en sucre qui aide la médecine à couler.
    La nouvelle Claire Chazal va permettre de vendre du papier jusqu'à ce que de la gravure de mode passe sa crise, en attendant, l'inversion de la hiérarchie des normes, ce sera leur truc sur lequel ils veulent nous aligner.

    Leur roman à l'eau de rose (qui explique sûrement le vote vieille rombière dont Macron a été gratifié) versus la réalité d'un Zola.

    On s'en fout de leur romance qui ne démontre qu'un malaise à la limite de la légalité, la dame a détourné le mineur, en a fait un banquier, un homme de pouvoir et pavane dans les magazines de mode quand les Français sont abandonnés par ceux-là mêmes qui leur doivent protection.

    Salauds, vous serez traités de salaud parce que vous n'avez pas les moyens de voter Macron, salauds de pauvres toujours.

    Certains ont dû voter avec une pince-à-linge sur le nez en 2002, cette fois, ils ont dû se rendre ... aux urnes en serrant les fesses.

    C'est doté d'un cul sans nom qu'il se positionne en tête quand la France entière rejetait les prémices de son projet, comme Napoléon répondait que la première des qualités de ses généraux était la chance, c'est bordé de nouilles que le jeune coq en pâte a abordé la bataille.
    Le coup d'Etat démocratique, le hold up républicain, ça marche.

    Il existe un vote fasciste en démocratie qui consiste à voter contre ses idées à cause du théâtre en fascisme de l'adversaire.

    Au lieu de donner les moyens à l'État de contrôler l'économie et de donner du travail et un salaire décent à tous, le bourgeois, qui a du mal à voir au-delà de son petit intérêt personnel, dira qu'un travail sous-payé suffira bien, en ajoutant du pain pourri refourgué par les associations caritatives, il dira en plus que c'est écologique et que ça évite le gaspillage.

    Il n'y a pas plus que coeur que d'âme chez cette dame du Touquet, que du toupet, elle ne sait plus sur quelle rive habiter, entre Café de Flore et avenue Montaigne, du nom des véritables mentors du Bel Ami/Rastignac.

    C'est un couple Dorian Gray, il faut aller voir de l'autre côté du miroir.


    Un Français sur trois s'est abstenu, sur les deux tiers restants, la moitié des électeurs Macron a voté contre Le Pen, soit 16 % d'adhésion dont la plupart admettent ne même pas connaître du projet.

    Marine Le Pen réunit plus de vote d'adhésion que les adhérents d'En Marche.

    La France avec Macron, mourra de l'inversion des paradigmes, comme elle serait morte sous le joug identitaire.
    Inversion de la hiérarchie des normes, décentralisation, démantèlement de l'Etat, tout y est.

    Et d'aller en banlieue ou envoyé à Canossa à Alger pour le compte de la Silicon Valley qui a besoin d'esclaves consentants pour ubériser la société.

    Macron est là pour forcer les Français à s'aligner sur des bas revenus, des moindres protections, un travail aléatoire, il leur vend une servitude volontaire.

    En échange, il leur file trois cacahuètes à avaler à grand coups de schlague pour jouer les bons Samaritains, mais derrière le visage de gravure de mode, se cache l'âme damnée de Dorian Gray, l'inhumanité.

    A côté, l'extrême-droite folklorique qui rôde autour de Marine Le Pen, c'est du pipi de chat, même si l'amorce d'Union des droites tend à rejoindre le même exact axe destructeur de res publica, l'extrême-droite sérieuse est En Marche, aidé par les saloperies des dirigeants frontistes qui servent de repoussoirs pour nous pousser tous dans les bras de l'esclavage.

    Au sommet de la pyramide, au sommet de l'oligarchie, la saloperie règne en maître, elle n'est pas à un petit racisme près, un goût d'herbe amère que tous les peuples opprimés connaissent bien, maror, maror.

    Si Macron gagne, pas besoin de quitter la France, c'est elle qui nous quitte.

  • La bande des complotistes assure le complot à trois bandes

    Si l'extrême-droite est si férue de théorie du complot, c'est qu'elle en est aussi la reine.

    Ses adeptes ont largement diffusé hier le message d'un complot interne maison selon lequel Trump/Poutine/Assad était de mèche pour le bombardement américain.

    Avec le concours à l'insu de son plein gré du complexe militaro industriel naturellement.

    Extrait :

    "Sans l'accord des russes, les missiles américains n’auraient jamais pu passer... En fait, il s'agit d'une affaire intérieure américaine ... Il y a eut un accord Trump / Poutine / Assad il s'agit de calmer l'opposition intérieure américaine ... Le système de défense russe a été opportunément désactivé et la base évacuée par les syriens ... Ils étaient au courant de l'attaque ! Seuls 23 missiles ont atteint leur but (les autres ont été déroutés par les russes) et ils n'ont fait que 6 victimes syriennes... Les installations ont été remises en état en 24 h... et de nouveaux les avions de chasse peuvent décoller de la base ... bref une opération montée de toutes pièces...".

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • L'extrême-droite mondiale désemparée va-t-elle nous précipiter dans l'escalade de la violence

    Il faut comprendre Trump, c'est un maffieux con comme ses pieds, mais comme tout maffieux qui se respecte, la violence est son créneau et son credo.

    Marionnette de l'extrême-droite, il peut très bien passer de fils en fils, pantin des uns, pantin des autres, une influence néocons et, coupé de fait de ses golden robinets russes quand sa fille de l'Est à domicile fait la gueule, il ne fallait qu'un prétexte pour qu'il aille déposer ses phéromones repoussants sur un territoire comme un chien pisse dessus.

    Les pauvres civils et nenfants syriens, l’Américain sort sa panoplie, lui qui assoit sa domination sur deux bombes atomiques et quelques gaz accessoires, chez ses gens-là, on aime la déco orange plutôt que moutarde, question de goût ...


    Et de laisser l'extrême-droite mondiale désemparée, celle qui avait fait du triumvirat Trump/Poutine/Assad, son axe de puissance,voit ses chers chacals se bouffer entre eux.

    L’écervelée de service après-vente du dictateur syrien, MMLP, de nous sortir tout de même que "visiblement", une partie de "son" peuple serait derrière lui, comme si, au fond, il ne s'agissait que d'une semi-dictature plébiscitée, et qu'il faudrait attendre une enquête interdite pour le juger, etc, etc.

    Il est vrai que les collabos du régime sanguinaire, sont la bourgeoisie syrienne qui tire profit de cet état, dont les sectes chrétiennes adulées par l'extrême-droite, il faut dire qu'elles maintiennent bien la tradition libéralo communautaire qui lui est si chère.

    A ceux-là, peu leur chaut le sort des gosses qui n'appartiennent pas à leur monde de parvenus.

    Quand on pense que le sort actuel de la planète dépend en grande partie de de ces gens-là, entre Trump, Poutine, Assad, et leur fan club international, , la perspective à venir paraît effrayante.

    Pour ne même pas parler de la concurrence associée, Al Qaïda/DAECH/Al Nosra ...

    Car le maître-mot de leur idéologie commune, c'est la violence, et bel et bien la violence illégitime, la vraie, celle des véritables barbares, qu'ils soient d'Occident ou d'Orient, fallacieuse dichotomie, cette race-là ne s'éteindra jamais, laissant ceux qui choisissent l'autre point de vue des choses, dans la difficile situation d'avoir à retrouver sans cesse un équilibre que l'inhumanité des uns, précipite vers l'horreur.

    E

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • La privatisation de la république par les think tanks


    Les "think tanks" ne sont pas des institutions républicaines, il s'agit d'une libéralisation de nos institutions.

    Nos lois doivent s'élaborer dans des commissions, dans notre parlement, et nous devons élire les personnes qui donnent les orientations.

    Ces gens se disputent des parts privées de marché, les résultats dont il est question sont ceux de leur influence sur les institutions publiques, c'est à celui qui aura le plus réussi à imposer son poin(t)(g) de vue libéral sur nos politiques publiques.

    Avec des réflexes maffieux liés au pognon en jeu.

    Il faut mettre fin à cette privatisation, renationalisons nos institutions !


    Une main courante déposée contre Dominique Reynié après une altercation place Beauvau
    Convié à une réunion au ministère de l'Intérieur avec les représentants d'autres think tanks, mardi 21 mars, le politologue habitué des plateaux télé s'est violemment emporté contre un participant. Une scène qui a sidéré les témoins...
    MARIANNE.NET

    Lien permanent Catégories : culture
  • La diplomaffia d'extrême-droite

    L'embargo français sur les produits russes signifie que la France souveraine n'admet pas l'atteinte à la nation ukrainienne.

    Quant aux avoirs des oligarques russes à la City, leurs gels montrent que les dirigeants russes volent leur propre peuple pour s'enrichir personnellement.

    Les agriculteurs russes auraient du reste le droit à leur propre marché, rappelons à Marine que son propre programme écologique veut que l'on consomme et produise au plus proche.

    Marre des goûts maffieux sûrs de la famille Le Pen !

    L'Internationale maffieuse ne fait pas une politique étrangère.

  • Quand Villani joue au sorcier

    Les communautés scientifiques, littéraires, artistiques, des explorateurs ou des aventuriers n'ont pas attendu l'Europe, l'Europe, l'Europe pour voyager, ni revenir vivre entre leurs parents, le reste de leur âge.

    L'Europe est à la fois trop grande, et trop petite pour être une solution, même intermédiaire.

    Trop grande car quid de nos spécificités, de notre façon de penser, quand on nous aligne tous peu à peu sur le Processus de Lisbonne et au-delà, de l'OCDE.

    La France, qui a donné Villani et avant lui, Lafforgue, plus discret médaillé Fields mais bien plus brillant défenseur du pays des sciences des arts et des lettres que nous fûmes, sera vouée à disparition dans un modèle européen où domineront toujours les institutions majoritairement opposées à notre civilisation.

    Comment Villani pourrait-il résoudre des équations impossibles en nous fondant dans un moule qui ne nous correspond pas, la quadrature du cercle politique, un modèle centralisé, unitaire, protecteur sous Etat-Nation comme la France, tiraillé par des systèmes individualistes, décentralisés, royaume des intérêts privés quand notre cadre en est un rempart.

    Il manque au mathématicien tous les aléas institutionnels, historiques, toute cette variable temps qui nous a forgée chacun si différents, et qui, comme il le dit lui-même, fait notre richesse en confrontant nos points de vue au sens littéral.

    Que seront ces points si on les aligne tous sur une droite qui nous relie certes le plus directement possible les uns aux autres, mais en niant la complexité du monde.

    Son utopie appauvrit irrémédiablement le prisme, sa suite tend vers zéro quand notre France à elle seule, nous portait vers l'infini et au-delà de nos frontières en franchissant celles des autres, pour peu qu'elles existent.

    Par delà les sciences, lettres et arts, de l'assassinat de notre civilisation si féconde pour un univers stérile à force de consanguinité organisationnelle, quid des relations très terre à terre du b a ba de nos protections sociales dans un monde fait pour que les gros mangent les petits, pour que les puissances d'argent dominent les rapports humains, que la compétitivité nous mettent dans une compétition à mort quand les structures politiques encadrées seules permettent une humanité viable contre les forces sauvages des lois du marché.

    La planète de ce prince maudit est un cercle circonscrit dans un triangle dont les sommets sont argent, pouvoir, domination, c'est d'urgence la tangente qu'il faut prendre comme direction !


    VIDÉO - Pourquoi Cédric Villani soutient Emmanuel Macron, même s'il n'est "pas super bon" en maths
    #ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE 2017 : ADDITION - Le mathématicien Cédric Villani était l'invité d'Audrey Crespo-Mara, mercredi 22 mars, pour détailler les…
    LCI.FR

  • Le totalitarisme à venir sous totale complaisance du "service public" de la culture

    Ni droite, ni gauche, à gauche et à droite, le libéralisme totalitaire, de l'extrême-gauche à l'extrême-droite, comment cette idéologie infuse et diffuse à l'intérieur de tous les partis et à l'échelle planétaire.

    Pour comprendre le danger de la "démocratie liquide", directe, où chacun choisit sa dictature, sans se mélanger, la fin de la société politique basée sur l'intérêt général, pour le plus bénéfice in fine, des plus gros et puissants.


    Car tel est le cycle du libéralisme, de sa naissance au XVIIIème jusqu'à son parxysme à venir.



    Transformer l'Etat (4/4) : Free-staters, villes flottantes : faire société sans Etat
    Ces dernières années ont vu l'émergence des idées dites "libertariennes" : suppression des impôts, libre marché, libertés individuelles totales, et état minimal. Du Free State Project aux villes flottantes, quels sont ces projets de sociétés "sans état" qui voient le jour ?
    FRANCECULTURE.FR

  • Une maffia lepéniste peut en cacher une autre, voire plus

    L'enquête d'Envoyé spécial de cette semaine a synthétisé l'affairisme qui se cache derrière Marine Le Pen.
    Plus elle est cernée, plus elle aboie, plus elle est empêtrée dans l'escroquerie, plus elle met en cause indifféremment, la justice, la presse, l'Union Européenne, tout est bon pour éviter l'affrontement avec une réalité trop tangible.

    Si l'on admettait que la justice, la presse, l'UE lui en voudraient, que dirait-elle elle-même d'une justice, d'une presse, qui, devant tant d'éléments à charge ne se saisiraient pas du sujet ?
    Une enquête juste avant une élection, quelle coïncidence amplifie-t-elle, mais il faut bien qu'un jour cela arrive, et comme notre vie démocratique est jalonnée d'élections, cela tombe forcément toujours à ce moment-là.

    Que ne s'inquiète-t-elle, comme le sont même jusqu'à ses partisans, de ses propres turpitudes, dont on ne saurait se prévaloir ?

    Son obstination à ne s'entourer que de personnages troubles la mène exactement là où cela devait mener.

    Le "chômeur d'Henin-Beaumont et le pied-noir de la Côte d'Azur" n'auraient que faire de tout cela, selon la formule clichée méprisante de son équipage de bras-cassés, mais doit-elle pour autant mépriser à ce point, son électorat, la démocratie, l'honnêteté ?

    Si ces agissements échappent peut-être à une infime partie de son auditoire, les Français voient pertinemment de quoi il en retourne, elle s'enferme toute seule dans une boîte de verre dont jamais le plafond ne s'ouvrira vers une majorité qui la porterait au pouvoir, elle a verrouillé le fût à ses dépens.

    Verrait-on, doit-on voir, à la tête de la France, une équipée sauvage qui s'affranchirait de nos fondements mêmes, faisant fi des cotisations sociales et autres financements de notre Etat ?

    Ce n'est juste pas possible, inadmettable, pas jouable, à quoi joue-t-elle !

    Les autres feraient la même chose n’est pas une défense admissible, surtout quand on raconte à longueur d'ondes que le projet est de mettre fin à ce système.

    Non, Marine ne s'en sortira pas, ni aux yeux de son potentiel électorat, ni aux yeux de la justice, ni au regard de la France, qui mérite évidemment mieux.

    Elle risque de le payer très cher, financièrement, politiquement, personnellement, les peines de prison sont faites pour ce genre de méfaits, si la tambouille va être à trouver quelques failles pour s'en sortir, les faits sont solidement établis, on ne voit guère comment cela ne pourrait pas finir mal, très mal.


    La justification de l’amitié a du mal à tenir, Marine s'est maintes fois défaite d'amis de trente ans, elle a quitté des proches car ils profitaient du Front, en tant que prestataires de service, il y a des précédents, l'amitié avec les gudards n'est pas un prétexte recevable, de même que son ignorance de leur idéologie.

    Je me souviens des mots de Marie Châtillon au premier mariage de Marine où je l'ai rencontrée pour la première fois, elle avait dit alors que nous étions dans le jardin de Montretout, qu'elle n'aimait pas le FNJ car il n'était pas "assez nazi", c'étaient ses propos exacts.
    J'avais été interloquée, mais on m'avait dit ensuite que c'était une vieille amie de la famille Le Pen, que c'était une conne, en tous les cas, elle n'était pas des nôtres, mais ses liens l'avaient tout de même propulsée à la communication de l'appareil frontiste.
    Non, je peux le dire non anonymement, le delirium de ces gens-là n'est pas du délire de journalistes, même si je dis que le folklore nazi de ces gens-là n'est que l'arbre qui cache la forêt affairiste.

    Des bourgeois cathos natios qui louaient leurs châteaux pour le tournage de films pornos des copines de Serge Ayoub, c'est vous dire le côté sérieux de leurs croyances ...

    Certes, Châtillon et compagnie ont fait de leur violence et nazisme d'opérette, leur marque de fabrique et ont assis leur aura sur un passé de caïds de bac à sable, mais leurs opérations maffieuses se sont avérées une idéologie plus solides et surtout plus lucratives.

    Et le raton-leader n'a pas manqué, se sachant sûrement sur écoute, de mouiller sa camarade jusqu'au cou en affirmant à son acolyte que “Marine était au courant de tout depuis le début” s'agissant des entourloupes financières.

    Les systèmes maffieux ont leurs règles, si l'un tombe, tout le monde partage, on se doit bien ça entre compagnons de rase campagne.


    Le sort du Front serait-il scellé sous le sceau de la justice ?

    Pas sûr.

    Les maffias sont nombreuses au sein de l'extrême-droite, et toutes prêtes à prendre la relève.

    J'ai participé à la vie de ce mouvement politique des années durant, le père de mes enfants, fonctionnaire du Ministère de l’agriculture justement en charge des biens, connaissait bien le système de l'intérieur et a toujours refusé les prix exorbitants du Front, que ce soit de l'ancienne équipe lépéniste ou de la nouvelle.
    Il avait ses propres imprimeurs et experts-comptables, qui étaient des "anonymes" de notre région, seulement choisis pour le prix qu'ils proposaient pour la validation des comptes de campagne, nettement moins cher que le comptable maison, idem pour les imprimeurs, sans parler de la réalité de l'impression.

    Cela ne mettait pas en odeur de sainteté, on se fait beaucoup d'ennemis au Front, uniquement sur des sujets financiers.

    Idem pour la manne de la littérature, soit d'extrême-droite, soit celle de la maison, qui peuvent se recouper le pactole fait beaucoup d'envieux, le père de mes enfants a la tête des Editions Objectifs France (en tant que militant et non qu’hommes d’affaires) en sait quelque chose, et notamment du clan de certains Libanais plus royalistes que le roi; il semblerait qu'il y ait toujours des Libanais d'extrême-droite qui traînent dans les histoires financières françaises.
    C'est une Internationale.


    L'Internationale identitaire


    On ne saura jamais qui l'emporte au final le plus, entre l'idéologie et le pognon, le fait que les deux font toujours bon ménage.
    Telles DAECH, Al Qaida et autres Al Nosra, et cetera, tels les mercenaires Denard ou Carlos, y a bon la revolución!
    Et ces maffias se battront toujours entre elles pour le gâteau et les bons morceaux du plat de résistance.


    On ne sait si les bras longs d'un Châtillon finiront par l'envoyer s'évaporer en Argentine ou autres lieux “mythiques” d'Amérique latine, ou à Damas, mais si son voyage familial à Punta Cana à 18 000 euros a paru suspect aux enquêteurs s'agissant de son train de vie (l’enquête pourrait même trouver des chemins jusqu’à des restos de luxe à Rome, il se pourrait bien que ça marche aussi), l'endroit est un "spot" d'affaires sombres, JMLP aime y passait ses vacances au Soleil, Aymeric Chauprade, grand pourfendeur opportuniste de la Gud Connection, ne méconnaît pas ces rivages lointains mais apparemment très fréquentés par les mêmes milieux.


    Chauprade qui n'est pas inconnu en terres identitaires non plus, l'entourage de Marion Maréchal Le Pen a beau avoir ses propres réseaux opposés à ceux de Marine-Châtillon, on voit bien comment ce petit monde peut se retrouver "traboulant" dans les lieux de perdition très zids, au pays de la violence et de la tribu, on reconnaît la tribu voisine, fût-elle éventuellement adverse, l'alcool et la fête des gros bras réunissant bien tout ce monde, où les caïds en chef sont reconnus comme estimables, quelles soient leur coteries.

    Eric Zemmour ne cache pas son admiration pour les moine-soldat de DAECH, c'est de ça qu'il s'agit.

    Kemi Seba et son blackoustan n’est pas pour déplaire à ceux qui veulent comme lui, les blancs avec les blancs, les noirs avec les noirs, les roses à l’abattoir et les vaches bien gardées.

    On se respecte entre gens de mêmes valeurs.


    Ainsi Péninque, de la Gud Connection, n'est pas indifférent à la LDJ, toute tendance nazie soient-ils, l'ethno-différencialisme les fait s'admettre comme adversaires choisis et choyés (La France, on t’aime si tu la quittes, tel pourrait être le slogan).

    Les tenants sionistes d'extrême-droite ( les Identitaires se disant juifs) ont d'ailleurs naturellement leurs quartiers parisiens.
    Si le Jihad Watcher Michel Thooris fait faire du tourisme politique à Louis Alliot dans les colonies illégales israéliennes, c'est bien en France qu'il fait son beurre sur le dos des arabes.

    Mais là aussi, l'Internationale sioniste d’extrême-droite est hors-sol, les réseaux russes d'un Avigdor Eskin (Russo israélien d’extrême-droite ayant appelé à l’assassinat d’Itzrak Rabin au nom de prétextes religieux, ce qu’un fou s’est empressé d’exécuter; le procédé étant courant de laisser faire les basses besognes par des sous-fifres. Il voulait aider Marine à mettre “les arabes à la mer, se targuant de réussites en Israel et d’initiatives similaires en Afrique du Sud), passeront par Alexandre Douguine et les libertariens anti-Etat américains, l'axe Washington-Moscou-Jerusalem peut pêcher des pions en France, se forger des armes en Afrique du Sud, le combat contre l'autre, jugé différent, sur tel ou tel prétexte, est éternel, et s'il construit des murs, il relie bien des ponts quand même.

    Ni Trust ni Soviets mais staliniens envers le trust in the Boston Tea-party, les cow-boys du monde entier sont tous sans foi ni loi.

    Si les tendances de ces différents réseaux peuvent s’affronter en interne, et éventuellement récupérer la mise et la place vide laissées par ceux qui seront trop mouillés pour occuper le haut du pavé dans la gueule de la démocratie, les liens sont poreux, croisés, inépuisés.

    Les uns peuvent se caser, recaser à droite ou à gauche, Chauprade avec Fillon, d’autres avec Macron, les ambitions restent identiques.

    Si Marine tombe, il restera Marie-Caroline et Marion, leurs réseaux ne sont pas plus fréquentables que ceux de JMLP ou de Châtillon stricto sensu, et les intérêts financiers tout aussi flous, le filon est bon, la nature a horreur du vide et même si ceux qui l’occupent peuvent faire horreur, leur nature est pleine du même venin toujours prêt à être distillé.