Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

"Chacun est seul responsable de tous" - Page 2

  • Comprendre la buisso-villio-ménardo-maréchalepeno-macronisation

    Tout ce que veulent ces gens-là, c'est faire avancer l'idéologie de droite, la dérégulation, que ça passe par Sarkozy/Buisson, Villiers/Macron, Macron/Hollande, NDA/Buisson/Villiers, NDA/Philippe Olivier, Sens Commun/Fillon, Sens Commun/MMaréchal Le Pen, Villiers/Maréchal Le Pen, MaréchalLe Pen/Buisson, et autres Ménard/Club de L'Horloge ou Macron/Institut Montaigne, Parisot/Gattaz/Beigbeder, on n'en sort pas.




    Philippe de Villiers a encouragé Nicolas Dupont-Aignan à rallier Marine Le Pen : "Ne fais pas l’erreur que j’ai faite en ne la rejoignant pas à temps" - Le Lab Europe 1
    LELAB.EUROPE1.FR

    "Malgré la demande du maire de Béziers Robert Ménard, le président du MPF n’a pas osé officialiser son soutien à Marine Le Pen "pour ne pas nuire au Puy-du-Fou"."

    "Le candidat de Debout la France (DLF) ... reçoit de nombreux coups de téléphone des partisans d’un rapprochement DLF-FN. L’ex-directeur de la rédaction de Minute Patrick Buisson, qui conseille "NDA" depuis la défaite de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite, en fait partie. Il rêve depuis longtemps d’unir toutes les droites et va presser Dupont-Aignan de passer "un contrat de gouvernement" avec Marine Le Pen. Le beau-frère et conseiller de cette dernière, Philippe Olivier, se chargera d’organiser la première rencontre. Cet ancien de DLF a aussi participé aux négociations pour les législatives entre les deux parties. Et le 28 avril, l’accord sera officiellement scellé devant les caméras.

    On connaît la fin de l’histoire. Marine Le Pen a été sèchement battue au deuxième tour face à Emmanuel Macron. Lâché par plusieurs de ses proches, Nicolas Dupont-Aignan, lui, a déjà annulé son accord avec le FN pour les élections législatives –"

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Comment l’extrême-droite peut avoir la peau de Philippot, ou pas

    Le Front national s'agite opportunément après l'échec, relatif, des présidentielles, autour de la question de l'Euro.

    L'orchestration de la fronde avait été prévue de longue date et le sort de Florian Philippot, ardent tenant de la cohérente ligne de défense des attributs de souveraineté de l'Etat dont la souveraineté monétaire est la clef de voûte, devrait se jouer lors du prochain Congrès du Front qui voit élire ses membres par les adhérents.

    Ce Congrès ne sert à rien, sauf à établir une hiérarchie des forces en présence.


    Le Congrès du Front et le vote, comment ça fonctionne :

    Tous les adhérents de plus de un an peuvent se présenter, mais pour être élu, c'est une autre histoire.

    Depuis toujours, l'aile droite, libérale conservatrice (intégriste ou identitaire, les liens sont poreux), établit une liste, et attaque par divers biais la ligne opposée qu'elle veut éliminer.

    Cette aile droite est composée de diverses organisations, anciens Horlogers, anciens du GRECE, intégristes, Identitaires, ils sont liés et ont appris aurpès de l'extrême-droite américaine dont l'internationale est puissante.

    Ils ont à la fois les moyens et l'organisation pour opérer.

    Ils tiennent notamment les medias, qui sont les seuls médias qui sont largement implantés à l'extrême-droite (FDsouche, TVLibertés, et divers groupes chargés de faire de la métapolitique, de l'agitprop).
    Ils tiennent aussi et surtout les réseaux sociaux où ils diffusent de la propagande en masse, mêlant vérités sorties de leur contexte et manipulations.

    Marine, contre laquelle ils luttent en interne depuis toujours, leur a pourtant toujours apporté soutien et crédit, pensant les utiliser à son compte.

    Ce faisant, elle a contribué à les montrer auprès de ses militants, comme les principaux relais de la pensée frontiste.
    Alors qu'ils sont contre le programme du FN.
    Ils n'en prennent qu'une partie, celle qui est amenée par la sphère libérale implantée voire infiltrée.
    Ils y apportent leur propre idéologie, la faisant passer auprès des militants pour le véritable programme.
    Et naturellement, ils font l'impasse sur tous les éléments non libéraux (étatistes) que défendent la ligne officielle et Florian Philippot.

    Marine a très peu de moyens de faire valoir sa ligne auprès de ses militants, qui ne réagissent qu'aux slogans identitaires quand ils les repèrent dans les discours de Marine.

    Et de scander "On est chez nous", dont les Identitaires ont fait le cri de ralliement au sein du Front alors que ce genre de cris de guerre était jadis interdit. Mais Marine a été entièrement dépassée par la manipulation des zids qui l'ont fait hurler lors de son meeting parisien en 2012.

    J'ai assisté à ce spectacle anéantie, j'ai vu des cadres identitaires extérieurs au Front, mettre leurs tracts sur les chaises des tribunes du plus gros rassemblement en 2012, avec sans doute la complicité de certains de la sécurité même s'ils les ont disposés juste au moment où les personnes entraient et allaient prendre place, le brouhaha ne permettant plus de contrôler quoi que ce soit.

    Ce sont des professionnels de ces procédés d'entourloupes.

    Devant la foule qui hurlait, attisée par les Identitaires, elle n'a rien pu faire.



    Elle a pu faire placer à l'ancienne des Secrétaires départementaux acquis à sa cause, mais la puissance d'Internet est plus forte que son implantation locale.

    Marion Maréchal Le Pen a pu exploser les compteurs grâce au double soutien : les siens (intégro identitaro libéraaux cons), qui détiennent la force obscure d'Internet, plus le soutien lepéniste, l'adoubement obligé de sa tante et de son grand-père (qui a priori, se situait dans l'autre camp, en tous les cas, c'est contre la ligne du FN que ces groupes s'opposaient ; JMLP ayant ensuite rejoint ce côté obscur lorsque Marine l'a banni).
    Les groupuscules ne repoussant chez JMLP que sa communication dans la forme, pas sur le fond, sauf lorsqu'il reprenait de façon opportuniste sans doute, une ligne sociale étatiste).

    L'attaque en règle contre Philippot n'a rien de spontanée, elle est entièrement téléguidée depuis toujours depuis l'extrême-droite.

    Il devrait logiquement se faire laminer lors du Congrès alors que le précédent l'avait épargné du fait de sa nouveauté et de l'apport qu'il représentait.

    Les militants reprennent bêtement la propagande qui leur est perfusée, et même si l'électorat du Front est plus un électorat qui a plus besoin de protection et de la ligne Philippot, ce ne sont pas les électeurs frontistes qui votent au Congrès.

    Voilà toute l'arnaque.

    Reste que les élections législatives vont passer par là, a priori, ce sont les proches de Philippot qui devraient remporter la mise.

    Si le Front doit avoir un groupe d'un quinzaine d'élus, ce seront le siens, rappelons que la fuite de MMLP n'est pas tout à fait fortuite puisque sa circonscription est arrivée en dix-septième position des meilleurs scores du FN alors que les calculs tablent sur quinze députés.
    MMLP a été élue là où une chèvre avec étiquette FN aurait été élue, de la même manière qu'elle sera battue la prochaine fois, Biquette a bien fait d'aller voire ailleurs si l'herbe est plus verte.

  • Monnaie frappée au bitcoin du bon sens

    Le bitcoin est passé de 200 euros à 2 000.

    Les libertariens considèrent même la monnaie comme un marché, l'or ou le bitcoin, tout est matière à trafic.

    Plus ils vous manipulent pour en acheter, plus ils font monter le cours, jusqu'au calcul et manipulation pour les initiés du jour où ils les liquideront en masse juste avant la baisse.

    Ils laisseront alors tous les blaireaux qui auront fait gonfler la bulle avec leur monnaie virtuelle qui ne vaudra pas un clou.
    Et ainsi de suite.

    Le moyen permet à un petit nombre de faire de gros bénéfices sur le dos de tous les autres.

    C'est une sorte de loto pipé, les gagnants de la première ligne seront toujours les mêmes et vous, le tout venant qui exécute les ordres de cette bourse encore plus libérale que les autres, de se faire baiser.

    Les libertariens américains ont pour projet universel d'anéantir les Etats.

    Leur idéologie individualiste issue des Fils de la Liberté de la Boston Tea Party, fondateurs des USA, part du postulat selon lequel la seule liberté possible est de s'affranchir des Etats.

    Ce qui fonde un Etat, ce sont des attributs de souveraineté, au premier rang desquels on trouve la souveraineté monétaire.
    Une société se bâtit en civilisation en établissant des règles d'organisation de sa Cité.

    Le "droit naturel" des libertariens est celui de la liberté totale, affranchie de toutes règles.

    Mais ce retour à l'état de nature est celui de la sauvagerie du plus fort, c'est la loi du renard dans le poulailler.

    Leur monnaie virtuelle ne s'assoit pas sur une économie réelle (l'oikos nomos, les règles de la maison).

    Ils ne considèrent pas la monnaie comme un outil au service de la Cité et du Citoyen, mais comme un moyen spéculatif, un marché en soi, car tout est marché pour un libertarien.

    Tout est bataille et rapport de force, et naturellement, les plus faibles sur lesquels ils grandissent, sont ceux qui paieront la note.

    La perte de notre souveraineté monétaire s'inscrit dans cette histoire.

    Le bitcoin est simplement le niveau le plus avancé de notre perte de souveraineté.

    Ce sont des loups, ils se tuent donc entre eux, la banque virtuelle tue la banque traditionnelle mais la banque est toujours là, c'est la même, toujours plus meurtrière, plus que jamais avec le bitcoin.



    La valeur du Bitcoin passe le cap des 2.000 dollars
    Ce week end le cours de la fameuse monnaie virtuelle a passé ce palier symbolique pour la première fois. Un gain de près de 50% par rapport au prix de 1.400 dollars atteint il y a seulement trois semaines.
    ZDNET.FR

  • On n'est jamais si bien servi que pas ceux qui savent le faire

    oriane mai 2017.jpgUne mère de famille monoparentale travailleur pauvre, c'est une maman, un papa, un ouvrier, un chef d'entreprise, un secrétariat, un expert comptable, un service d'hygiène, une infirmerie, une cantine, un taxi, une caserne de pompiers, un port d'attache, une bouée, un phare, une cellule psychologique, un professeur, un coureur de fond, un sprinter, un maître yogi, un décorateur, un refuge, un havre de paix, tout à la fois.

    Lien permanent Catégories : ;)
  • L'Euro à tout prix c'est l'Europe proxénète

    Les personnes qui votent pour les banques et leur monnaie, l'Euro, le font alors que cela envoie d'autres personnes au tapin pour pouvoir manger, ce sont les premières qui sont les vraies putains.


    Quand on voit ce qui se passe en Grèce, peut-on accepter le prix à payer pour rester dans ce système, ces femmes pourraient être nos filles ou nos mères.


    En Grèce, une passe pour le prix d'un sandwich
    Conséquence indirecte de l'effondrement économique du pays après six ans d'austérité, les jeunes femmes y seraient de plus en plus nombreuses à se prostituer pour à peine 2 euros, selon une étude publiée la semaine dernière à…
    LIBERATION.FR

  • Ministre de la culture, dérives sectaires et métapolitique au pouvoir

    Un ancien théosophe révèle avec lucidité et votre courage, les méthodes des écoles Steiner dont le nouveau ministre de la culture du couple Macron/Philippe s'inspire.

    Par d'autres chemins, mais à l'étude de réseaux libertariens américains qui s'appuient sur ce genre de formations, ou de personnalités en émanant comme Pierre Rabhi, pour prôner un individualisme identitaire où chacun se regroupe en fonction de petits dénominateurs communs, je suis arrivée aux mêmes conclusions il y a plusieurs années.

    On peut par ailleurs remonter l'histoire jusqu'à l'Antiquité pour trouver l'origines des mouvements théosophiques et anthroposophiques, cela remonte à la maïeutique socratique.


    http://orianeborja.hautetfort.com/archive/2011/11/11/une-petite-histoire-de-l-ecole-mondialiste.html



    La petite histoire de l'école mondialiste

    Huxley_Meilleur_rond.jpgNous sommes capables aujourd’hui d’identifier précisément les causes réelles de l’effondrement de l’école, et le seul moyen d’y remédier est de les chercher vraiment.

    Le coup de 68, même s’il fait évidemment partie du jeu, est un peu court, on voit bien que l’on n’en sort pas.

    On peut citer l’Ecole de Summerhill, c’est bien un des lieux de l’idéologie, mais c’est une partie émergée de l’iceberg.

    La naissance de l’idéologie se situe dans l’Antiquité déjà, et comme souvent toute idée y prend assise.

    Il faut partir de la maïeutique socratique pour trouver l’idée d’apprendre à apprendre, c’est le début des prétendues sciences de l’éducation. Socrate prétendait que l’on pouvait être maître de son propre savoir.
    Platon même a montré l’absurdité de la chose par l’esclave du Ménon, car Socrate interrogeait des adultes déjà instruits, cela ne fonctionne pas avec l’enfant.

    Cependant l’idée reste et excite les tenants de petites sectes qui se croient supérieures et prétendent aller contre les forces de la nature ou contre la transmission traditionnelle.

    Les pairs de Socrate avaient senti le danger, ses théories remettaient en cause l’ensemble de la transmission et il est évident que si elles avaient pris le dessus, nous n’aurions pas connu l’histoire que nous savons.
    Il a été banni aux motifs légitimes qu’il était un danger pour la jeunesse.

    Ses tenants ont joué sur la mise au ban politique pour certifier qu’il avait raison et qu’il représentait la modernité.
    En effet, il était la modernité face aux méthodes traditionnelles.

    Les méthodes pédagogiques de Socrate vont se transmettre à travers les âges via des petites sociétés aristocratiques que l’on retrouve aux XVIII et XIXe siècles dans les loges maçonniques et les sectes de type anthroposophiques, théosophiques, scientologiques. On sait qu’une première application en a été faite fin XIXe et début XXe tout le long de la montée de l’Allemagne nazie.

    En lisant simplement leurs idées sur l’Education, on retrouve l’idée de base de Socrate qui entend faire du passé table rase pour instaurer des méthodes nouvelles qui prendraient le contrepied de la façon de transmettre le savoir par des moyens plus ludiques de mise en recherche.
    Ces méthodes sont très attractives puisqu’elles permettent de s’affranchir du difficile travail d’apprentissage rigoureux et fastidieux qui assure l’accès à la connaissance.

    On retrouve par exemple la trace de médecins espagnols qui se sont fait bannir de l’Académie de médecine au XIXe siècle pour avoir mis au point ces prétendues nouvelles sciences sur des handicapés mentaux. Les méthodes ont en effet une relative apparence de réussite, voyez comment on apprend aujourd’hui à lire aux enfants en trois mois quand l’apprentissage traditionnel alphabétique prend au moins un an et demande un effort de travail beaucoup plus conséquent.
    Ces médecins en exil voyagent en Inde comme c’était de mode à l’époque et étoffent leur modèle d’exotisme dont on est friand en ce temps là dans ces milieux. Ils font des émules dans les sociétés aristocratiques en Europe, gagnent l’Amérique Latine puis explosent au royaume des sectes par excellence, aux Etats-Unis. Cela deviendra la PNL, programmation neurolinguistique.
    La propagation de telles idées se fera via l’aristocratie mondiale qui deviendra l’aristocratie mondialiste.

    En 1981, le Prix Nobel de médecine est attribué à Roger Sperry qui commence à mettre en évidence les effets physiologiques de ces méthodes sur le cerveau.
    Il faut savoir que le Nobel est une institution, comme tant d’autres, créée et financée par des réseaux initiés par la CIA via des fondations du type Rockefeller, Rotary, etc., à vocation mondialiste au service de la domination anglosaxonne.

    On perçoit bien vite l’intérêt de la mise en place généralisée de ces méthodes au niveau mondial.

    L’éducation et l’école deviennent un vecteur primordial de l’idéologie mondialiste.

    Partout dans le monde aligné ou dominé, éclosent des institutions chargées de promouvoir les nouvelles méthodes, le caractère humanitaire, caritatif de l’affaire, permet l’implantation. Cela permet non seulement de formater le cerveau des enfants, mais encore de véhiculer fonds, propagandes idéologiques sans y paraître.

    On retrouve les fondations Milton & Rose Friedman liée aux néocons et notamment aux Tea Parties, Club de La Haye, Fondation Saint-Simon, les différentes Fondations Rockefeller, et autre Fondation Ditchley , via lesquels l’idéologie libérale va asseoir son emprise sur les pays.

    En France, l’Afev, qui a promu le livret de Compétences, semble être une de leurs implantations, les connexions avec les faux-nez mondialistes que sont la Chaîne de l’espoir, la Rose ou la Flamme Marie-Claire, Toutes à l’école, sont faciles à établir et fonctionnent selon les méthodes classiques des réseaux des services américains.
    La lecture de la revue liée à l’Afev, Universités et territoires, ne laisse guère de doute quant à ce qui est véhiculé, et on retrouve parmi les personnes qu’elles mettent en avant des intellectuels dont les archives ont prouvé qu’ils étaient des agents de la Cia ( Edgar Morin, l’indigné de service Hessel, etc.).

    On sait même qu'aujourd'hui, les américains ont créé des compagnies d'éducation privées en lien avec les fondations proches de la Cia, sur le modèle des Blackwaters pour l'armée - on peut citer la Creative Associates - chargées sous couvert de droits de l'homme et autres prétextes caritato humanitaires, de gérer la subversion libérale.

    Les organisations économiques et financières internationales issues et mises en place par les vainqueurs de la guerre, se chargent bientôt d’élaborer et de diffuser officiellement le système, il s’agit de l’Ocde, de l’Omc, du Fmi et de la Banque mondiale.

    Les rapports Pisa et Pirls de l’Ocde permettent l’uniformisation sous prétexte d’efficacité et de modernité, les méthodes sont présentées comme incontournables.

    Leur efficience économique au service du monde marchand est certes adéquate.
    Les travaux de Roger Sperry, sans cesse validés par les progrès technologiques des IRM et les avancées en neurosciences. Notre cerveau obéit à des lois que les nouvelles méthodes contournent pour le formater à l’absence de réflexion pour le rendre davantage perméable à la pensée dominante, plus flexible et favorable à l’insécurité permanente demandée pour une adaptation à la nouvelle organisation internationale du travail.

    Ainsi comme cela se généralise, c’est par la duperie et des données très techniques que le mondialisme s’implante partout.

    Toutes les méthodes actuelles sont le fruit de recherches menées dans des laboratoires américains, je l’ai déjà détaillé dans les quelques recherches que j’ai menées.

    L’Education et la Formation Tout au Long de la Vie ou Lifelong Learning est le concept qui permet l’ancrage territorial indispensable aux mondialistes.

    Ils ont ainsi noyauté par le bas (collectivités territoriales) et par le haut (institutions internationales dont l’UE est une courroie de transmission), le nouvel ordre éducatif mondial.

    Pour en sortir et revenir aux méthodes traditionnelles (ce mot est en effet ce qui fait bondir toutes ces organisations) qui ont fait leurs preuves par l’histoire et qui seules nous rendrons libres, il faut en découdre avec toutes ces organisations dont le seul rempart est la nation pleine et entière.

    On ne doit laisser aucune place possible à toute instance internationale et se méfier de tous les pièges techniques qu’elles nous tendent (j’ai également expliqué comment le chef d’établissement était un de ces pièges …).

    De Gaulle et même Mitterrand à la fin de sa vie quand il disait que la France ne le savait pas mais elle était en guerre, contre les Etas-Unis et que ce serait une guerre à mort, avaient bien identifié le problème, à nous d’être à la hauteur.




    Mon travail réside surtout dans l'étude de l'impact de ces mouvements lorsqu'ils s'inscrivent dans un projet métapolitique de pénétration des institutions politiques, économiques, médiatiques, culturels, éducatifs, etc.

    Aujourd'hui, ces mouvements sont utilisés comme vecteurs et leviers de libéralisation des sociétés.

    Le but est de déstabiliser l'Etat en tant que puissance publique et de lui substituer des intérêts privés, la secte étant la parfaite cellule de base du marché idéologique.

    Aux USA, l'idéologie fondatrice des Fils de la Liberté favorise l'émergence de ces groupes.

    Dans les pires expériences libertariennes, on retrouve la secte de Waco.

    Mais la scientologie s'inspire également de ces méthodes, même s'il existe des variantes.




    Réponse aux Inrocks
    Dans une réponse à Jean-Luc Melenchon diffusée le vendredi 19 mai dans le journal, les Inrocks prennent la défense de Françoise Nyssen, la nouvelle Ministre de la Culture, en réfutant toute connive…
    VERITESTEINER.WORDPRESS.COM

  • Les sectes d'extrême-droite au ministère de la culture

    Pseudo science et nouvelle religion au gouvernement Macron


    https://veritesteiner.wordpress.com/…/francoise-nyssen-les…/

    Françoise Nyssen : les anthroposophes entrent au Gouvernement
    En nommant aujourd’hui Françoise Nyssen au Ministère de la Culture, le nouveau Premier Ministre…
    VERITESTEINER.WORDPRESS.COM



    https://youtu.be/G8D8glxYzbI

  • Quand Macron fait sa mijaurée avec l'extrême-droite

    Qu'est-ce que l'Institut Thomas More ?

    Parmi les principaux contributeurs de l'Institut Thomas More, on peut mentionner :

    Sylvie Goulard (ministre de Macron), Aymeric Chauprade (RPF, FN), Gérard-François Dumont, Stéphane Buffetaut, Sabine Herold, Philippe Nemo, Alain Bentolila, Philippe Bénéton, Chantal Delsol (épouse de Charles Millon et mère de Thomas Millon, fondateur du très américain Institut de Formation Politique), János Martonyi, Michel Prigent, Rémi Brague, Jean-François Colosimo, Jean-François Mattéi, Hubert Védrine, Yannick Mireur, Louis Giscard d'Estaing, Thierry Mariani, Aymeri de Montesquiou, Hervé Morin, Valérie Pécresse, Charles-Ferdinand Nothomb, Sylvie Goulard, Joachim Bitterlich, Alain Lamassoure, Jean-Hervé Lorenzi, Patrick Stefanini, Jean-Louis Bourlanges, Dominique Baudis, François Huguenin, Eric Dupin, Dominique Nora, Alain Finkielkraut ...


    L'Institut de Formation Politique compte des intervenants comme Maxime Tandonnet, proche de Patrick Buisson et ancien conseiller immigration à l'Élysée, Jean-Yves Le Gallou et Yvan Blot, cofondateurs du club de l'horloge et anciens députés européens du FN, ou Dominique Venner, cofondateur du Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne (GRECE) et figure du courant nationaliste révolutionnaire en France.

    D'autres proviennent des milieux catholiques traditionalistes, et notamment d'ICHTUS.

    Ou des courants libéraux comme Charles Gave, économiste et président du think-tank Institut des Libertés, ou Gaspard Koenig, vice-président du Parti Libéral Démocrate.

    Le PLD fait officiellement parti de l'internationale libertarienne, qui passe aussi bien par Bayrou, Borloo, ou Fillon.


    Parti libéral démocrate (France) — Wikipédia
    de la vie politique. De sensibilité de centre droit, il souhaite reconstruire un pôle libéral en conservant une autonomie capable de rassembler l'électorat libéral en France face au parti
    FR.WIKIPEDIA.ORG



    La Manif Pour Tous rejoint l'UMP via le lobby Sens Commun.

    Arnaud Bouthéon, co-fondateur de Sens Commun, est membre de l'Institut Thomas More.



    [Pour ouvrir les liens, plus simple]


    http://www.thomasmore.fr/telechargement/textefondateur.pdf


    On ne s'étonnera pas de retrouver tous ces lobbies à Washington :

    https://www.marriagemarch.org/sponsors/


    Si le religion sert de support, c'est bien de politique générale dont il s'agit, et bien de la conception individualiste des pères fondateurs de l'Amérique, à l'opposé exact de l'esprit de la société française.


    On retrouve ainsi la Thomas More Society :

    https://www.thomasmoresociety.org/about/

    et sa petite soeur

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Thomas-More

    Ou autres déclinaisons (le site de Charles Millon reprend quasiment à la lettre le site d'Albion) :

    http://thomasmoreinstitute.org.uk/about-u/



    et adeptes du Lifelong Learning (nouvel ordre éducatif mondial) :

    http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/spip.php?article541


    L'épouse de Charles Millon, éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles, se définit comme "libérale néoconservatrice".

    Un autre Thomas, Millon :


    http://www.leadershipinstitute.org/News/?NR=8243

    Aux USA, on félicite les meilleurs élèves qui distillent le venin anglo américain en France.

    http://www.leadershipinstitute.org/aboutus/






    Le monde des membres de l'Institut Thomas More sont d’abord "celui des affaires", il est d'ailleurs dirigé par le MEDEF.


    J'avais constaté en 2011, que le Discours de Washington de Marine Le Pen, était un copié-collé de celui du Vatican sur la prétendue "moralisation du capitalisme", lui-même pompé sur celui de la Ditchley Foundation et la Table Ronde de Caux d'Olivier Giscard d'Estaing -homme d'affaires et homme politique français, frère de VGE, il est membre du Conseil pour l'avenir du monde et président du Comité pour un parlement mondial et gouverneur de l'Atlantic Institute-, et du Medef et apparentés.
    Ce qui avait entraîné ma démission immédiate.
    Chauprade n'avait pas dû se faire chier, sachant qu'ils font tous, et le fils d'Estaing (Membre du Conseil d'administration de la French American Foundation), et Chauprade, et le Medef, et leurs pendants de Washington et de Chicago, aussi partie des sociétés Thomas More, ceci explique cela.


    Oriane Borja
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menui...

    Caux Round Table
    cauxroundtable.org
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menuid=96&action=viewevent&retrieveid=47


    On retrouve les mêmes "valeurs", boursières sans doute, chez les autres camarades de l'équipe :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Beigbeder

    Charles Beigbeder, actionnaire de Causeur. Bien sûr.


    http://www.causeur.fr/author/cbeig


    http://www.pactepourlafrance.fr/

    De Causeur à Contrepoints, Manif Pour Tous, Sens Commun, etc., il est de tous les lobbies libertariens :

    http://www.contrepoints.org/2012/05/04/81782-charles-beig...



    http://www.ndf.fr/nos-breves/20-09-2012/mardi-25-septembr...



    http://www.partiliberaldemocrate.fr/tags/heritage-foundation



    Les libertariens sont aussi contre le Traité Transatlantique (sans doute parce que pas assez libéral pour eux encore) et entre eux, s'opposent sur le libéralisme des moeurs, entre la phange qui le défend et ceux qui n'en veulent pas pour eux.
    Il faudrait savoir d'ailleurs, de quel côté des siens se situe Charles Beigbeder ...

    La révolution libertarienne
    partiliberaldemocrate.fr
    « La révolution du vingtième siècle aura lieu aux Etats-Unis », pronostiquait Jean-François Revel dès 1970 dans un essai à succès, Ni Marx Ni Jésus ; une révolution qui assurerait enfin une « liberté idéologique, culturelle et morale complète, destinée à assurer le bonheur individuel dans l’indépend..



    Les estampillés rebelles maison des lobbies de Washington, Marion comprise (On retrouve la famille Bazin de Jessey & Dupont de Ligonnès) ...


    Génération rebelle: portraits d’insurgés
    www.valeursactuelles.com
    Engagés. Ils ont entre 20 et 30 ans. La plupart sont entrés récemment en dissidence contre une loi qu’ils jugent inique. Bien décidés à prolonger leur combat au-delà des débats actuels. Photo © Patrick Iafrate



    Mais bien sûr, il en est qui ne comprennent toujours pas pourquoi et comment ces gens veulent détruire la France et donc le mouvement national, si tant est que celui-ci avait besoin d'eux pour tomber et entraîner la France dans sa chute ...




    http://valeursactuelles.com/portraits-d%E2%80%99insurg%C3...

  • Libé se cache de la Lune derrière son petit doigt

    Le journal se pâme pour le ministre de la défense UDI de Macron qui est si assidue au Parlement européen.

    Ces instances européennes où les proUE travaillent si dure sans que personne ne soit jamais responsable de ses orientations libérales mortifères.

    Où l'on découvre aujourd'hui que l'UE fait le lit des mafias internationales qui profitent de la libre circulation des capitaux, des biens et des personnes, qu'elles aient pignon sur rue côté cour et sur la prison côté jardin, il ne fallait pas être grand clerc pour savoir où cela mènerait.


    L'UDI, c'est bien Macron, l'extrême-centre, c'est l'extrême-droite.

    Dérégulation, contre le contrôle et la protection de l'Etat qu'ils veulent réduire a minima, leur sacro saint libéralisme joue contre l'intérêt général et naturellement au plus grand bénéfice des puissances d'argent.

    On s'en fout que madame Goulard ponde un ou cent cinquante mille textes, Goulard et le macronisme, c'est l'agromafia, le BTPmafia, la santémafia, etc., etc.

    Et même de savoir si les ministres et jusqu'au Président en ont fini avec leurs activités lobbyistes (et accessoirement avec le placement de leurs rejetons au frais de la princesse républicaine), le fait est qu'ils seraient corrompus qu'ils n'en seraient pas moins serviles au regard des demandes des groupes financiers.

    Et puis à quoi bon les enquêtes puisque le jeu est à dire, regardez, nous sommes transparents, nous vous le disons d'avance que nous sommes blindés de conflits d'intérêts, ils nagent dedans, et marchent même sur l'eau, rien ne peut donc les couler.

  • La mondialisation, c'est la libéralisation, c'est la mafia au pouvoir, c'est la Macronie

    Agromafia, trafic de drogue, grands groupes et exploitation des migrants, la mondialisation en marche qui n'est autre que la libéralisation en marche.

    Il est beau le monde de Macron et de ses camarades, la mondialisation, qui n'est rien d'autre que la libéralisation, l'affaiblissement de l'Etat, c'est ça.

    Et c'est généralisé, que ce soit en Afrique, en Asie, ou ailleurs, on exploite des travailleurs et les migrants, les grands groupes poussent tous les salaires au minimum et aux protections inexistantes par tous les moyens, légaux si besoin.

    Et pour légaliser tout cela, rien de mieux que d'installer des Macron ou des Philippe directement au pouvoir, ça ne coûte même plus les milliards du lobbying, les intérêts privés sont pris en charge par les pouvoirs publics.

    Et puis, c'est si romantique, si sexy, et ça fait vendre du papier glacé.




    En Italie, la tomate pourrie par la mafia
    Un livre qui sort aujourd'hui dénonce la mainmise d'organisations criminelles sur l'industrie de la tomate en Italie.
    LEPARISIEN.FR