Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

charles beigbeder

  • Ces lobbies extrême-libéraux d'origine théologeo-américaine qui soutiennent Marine Le Pen

    Robert Ménard, dit "Bob Ménard" non sans raison, annonçait hier dans une tribune ses objectifs d'Union des droites, dans la grande tradition du Club de l'Horloge dont il est aujourd'hui un des piliers.

    Sans grande surprise, Thierry Mariani comme le grand patron, dernièrement candidat à la présidence du MEDEF, Charles Beigbeder, n'insultent pas l'avenir s'il s'incarnait par Marine Le Pen.
    Ces gens-là sont de la même église, dans tous les sens du terme.

    Charles Beigbeder déclare ainsi : "Je n'hésiterais pas une seconde à soutenir Marine Le Pen", à défaut de Sarkozy si nécessaire.



    Charles Beigbeder est un des plus ultra libéral grand patron du MEDEF, libertarien, ligué à tous les réseaux libertariens de Washington et à l'Opus Déi.

     

     

     

    Ces réseaux ont déjà infiltré le Front depuis longtemps, ils sont apparus il y a un peu plus d'une vingtaine d'années en France.

     

    Ils se sont étoffés et forment des cadres via l'IFRAP (think tank hystériquement libéral), l'IFP (Institut de Formation Politique, qui s'est donné pour mission de former les cadres diffusant la pensée libertarienne américaine, avec une formation à Washington dans les plus gros groupes d'influence existant) , l'IPJ (Institut Pour la Justice, qui milite à dénigrer nos institutions judiciaires pour leur substituer un modèle libéral), Ecole de Guerre Economique, qui infiltrent tous les groupes, économiques, médiatiques (il est facile de trouver les journalistes qui participent de ces lobbies, Brunet, Delamarche, Koening, Zemmour, Polony par exemple), éducatifs (universités, Sciences Po, écoles), politiques, ils essaient aussi de s'établir dans les milieux artistiques avec un faible succès (métapolitique, extrêmement partie à leurs méthodes de lobbying très en pointe).

     

    Regroupés autour de Contribuables Associés et de Radio Courtoisie, ces lobbies sont directement liés aux think tanks libertariens stipendiés par les grands groupes et des multimilliadaires américains (voir la liste des soutiens connus des Cato Institute, Heritage Foundation, Hoover Foundation, American Enterprise Institute, familles Mellon Scaife, Horowitz (réseau Eurabia -Choc des civilisations-), Frères Koch, Opus Déi, Exxon Mobil).

     

    Ils ont des réseaux en Russie via l'IDC (Institut pour la Démocratie et la Coopération) de John Laughland (également chef advisor de l'Institut pour la Prospérité de Ron Paul), Exxon Mobil (Oil & Gaz International Companies au budget supérieur à bien des Etats et qui a ses règles propres par rapport au Département d'Etat et au Pentagone à qui il s'oppose), des oligarques comme le multimilliardaire proche de Poutine, toujours lié à l'Opus Déi, Konstantin Malofeev (qui finance et coordonne notamment les annexions en Crimée et Ukraine).

    Ils ont déjà nombre des leurs autour de Marine Le Pen.

    Ils gravitent autour des autres formations politiques également et appuyaient déjà leurs influence sur Jean-Marie Le Pen.


    Leurs activités de pression ont fluctué dans le temps selon la façon dont le Front approchait le pouvoir.

    Revenus en force avec l'élan suscité par une Marine Le Pen, ils parasiteront le pion auquel ils s'accrochent proportionnellement à son importance politique et/ou à l'espoir qu'ils portent en lui.

    Marine Le Pen de son côté n'a jamais rien fait pour dénoncer leur activisme anti Etat et destiné à aligner notre pays sur le modèle le plus anglo américain selon les principes fondateurs des pères des USA (Boston Tea Party).

    Au contraire, elle voit d'un bon œil cette manne de cadres et de soutiens, y compris financiers.


    Ce sont ses économistes, tous libertariens, liés à l'Opus Déi, qui lui apportent des argumentaires servis sur un plateau, ainsi que l'argent russe, tandis qu'Aymeric Chauprade, cadre de l'IFRAP et de l'IFP, la conseille en matière d'affaires extérieures.


    Un homme politique français, défenseur de la puissance publique, de l'intérêt général et de nos institutions en général, devrait dénoncer avec la plus forte véhémence ces opérations d'influence de groupes privés d'origine étrangère.

    Paradoxalement (mais tout paradoxe qui se respecte n'en est pas un), c'est le mouvement dit "national" qui semble leur être le plus poreux.

    Charles Beigbeder, en grande phase de rapprochement avec le FN.
    LELAB.EUROPE1.FR

     

  • Quels liens entre Marine Le Pen et le grand patronat libertarien ?

    J'aimerais bien connaître davantage des liens Loustau/Beigbeder.

    Je sais qu'ils existent (ils se suivent sur Twitter) et les ponts Loustau-Printemps Français-Beigbeder sont établis.

    Beigbeder représentant la branche la plus extrême-libérale du MEDEF.

    Ce qui m’intéresse et que j'ai déjà évoqué, c'est le lien Marine Le Pen-Loustau-branche libertarienne du Medef via Beigbeder.

    Marine a chargé le mis en examen pour escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux et autre blanchiment, Axel Loustau, d'une structure dirigée vers le patronat, le «Cercle Cardinal», et j'ai déjà établi les liens entre le Comité Audace de Marine et les libertariens qui ont formé ses cadres.
    Avec la marionnette Marion Maréchal Le Pen qui fait liant.

    Il s'agit de coquilles vides, mais le lien existe bel et bien entre les lobbies libertariens et le parti de Marine Le Pen.

     

    Il s'agit maintenant de savoir quels sont les liens financiers entre ces différentes organisations déjà liées.


    D'autres liens en biais et que j'ai déjà développés au sujet des libertariens :

     ·  · 

     

  • Ca dépasse toujours le Sens Commun

     «Il y a du feu chez nous, la soupe est chaude. Si Charles Beigbeder a envie de nous rejoindre nous lui ouvrons les bras.» Lors de la présentation du projet du  pour les municipales à , ce jeudi matin, Paul-Marie Coûteaux, candidat dans le VIe arrondissement, a clairement tendu la main au dissident de droite qui se pose en rival de Nathalie Kosciusko-Morizet, sous la bannière Paris libéré<btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; color: rgb(70, 70, 70); font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; line-height: 22px;">

     

    <btn_noimpr style="margin: 0px; padding: 0px; color: rgb(70, 70, 70); font-family: tahoma, arial; font-size: 15px; line-height: 22px;">Une boutade? «Il n'y a rien de fait, mais ce n'est pas complètement sur le ton de la boutade», confie au parisien.fr le candidat du Front national à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just.

    «M. Beigbeder, sur le plan de la réflexion, sur le positionnement politique, il peut figurer sur nos listes», poursuit-il. Il l'admet, «pour le moment, je ne le connais pas». Mais à ses yeux, la suspension des dissidents de l'UMP peut être «un motif de rapprochement avec le Rassemblement Bleu Marine (RBM)». «Nos bras sont grands ouverts», ajoute-il.

    25/12/2013

    Ca dépasse le Sens Commun

    La Manif Pour Tous rejoint l'UMP via le lobby Sens Commun.

     Arnaud Bouthéon, co-fondateur de Sens Commun, est membre de l'Institut Thomas More. 

    http://www.thomasmore.fr/telechargement/textefondateur.pdf



    On ne s'étonnera pas de retrouver tous ces lobbies à Washington :

    https://www.marriagemarch.org/sponsors/

    Si le religion sert de support, c'est bien de politique générale dont il s'agit, et bien de la conception individualiste des pères fondateurs de l'Amérique, à l'opposé exact de l'esprit de la société française.


    On retrouve ainsi la Thomas More Society :

    https://www.thomasmoresociety.org/about/

    et sa petite soeur

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Thomas-More

     

    Ou autres déclinaisons (le site de Charles Millon reprend quasiment à la lettre le site d'Albion) :

    http://thomasmoreinstitute.org.uk/about-u/

     

    et adeptes du Lifelong Learning (nouvel ordre éducatif mondial) :

    http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/spip.php?article541

    L'épouse de Charles Millon, éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles, se définit comme "libérale néoconservatrice".

    Un autre Thomas, Millon :


    http://www.leadershipinstitute.org/News/?NR=8243

    Aux USA, on félicite les meilleurs élèves qui distillent le venin anglo américain en France.

    http://www.leadershipinstitute.org/aboutus/



     

    Le monde des membres de l'Institut Thomas More sont d’abord "celui des affaires", il est d'ailleurs dirigé par le MEDEF.

    Parmi les principaux contributeurs de l'Institut Thomas More, on peut mentionner : Aymeric Chauprade, Gérard-François Dumont, Stéphane Buffetaut, Sabine Herold, Philippe Nemo, Alain Bentolila, Philippe Bénéton, Chantal Delsol, János Martonyi, Michel Prigent, Rémi Brague, Jean-François Colosimo, Jean-François Mattéi, Hubert Védrine, Yannick Mireur, Louis Giscard d'Estaing, Thierry Mariani, Aymeri de Montesquiou, Hervé Morin, Valérie Pécresse, Charles-Ferdinand Nothomb, Sylvie Goulard, Joachim Bitterlich, Alain Lamassoure, Jean-Hervé Lorenzi, Patrick Stefanini, Jean-Louis Bourlanges, Dominique Baudis, François Huguenin, Eric Dupin, Dominique Nora, Alain Finkielkraut...

    J'avais constaté en 2011, que le Discours de Washington de Marine Le Pen, était un copié-collé de celui du Vatican sur la prétendue "moralisation du capitalisme", lui-même pompé sur celui de la Ditchley Foundation et la Table Ronde de Caux d'Olivier Giscard d'Estaing -homme d'affaires et homme politique français, frère de VGE, il est membre du Conseil pour l'avenir du monde et président du Comité pour un parlement mondial et gouverneur de l'Atlantic Institute-, et du Medef et apparentés.
    Ce qui avait entraîné ma démission immédiate.
    Chauprade n'avait pas dû se faire chier, sachant qu'ils font tous, et le fils d'Estaing (Membre du Conseil d'administration de la French American Foundation), et Chauprade, et le Medef, et leurs pendants de Washington et de Chicago, aussi partie des sociétés Thomas More, ceci explique cela.

    Caux Round Table
    cauxroundtable.org
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menuid=96&action=viewevent&retrieveid=47



    On retrouve les mêmes "valeurs", boursières sans doute, chez les autres camarades de l'équipe :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Beigbeder

    Charles Beigbeder, actionnaire de Causeur. Bien sûr.


    http://www.causeur.fr/author/cbeig


    http://www.pactepourlafrance.fr/

    De Causeur à Contrepoints, Manif Pour Tous, Sens Commun, etc., il est de tous les lobbies libertariens :

    http://www.contrepoints.org/2012/05/04/81782-charles-beig...

     

    http://www.ndf.fr/nos-breves/20-09-2012/mardi-25-septembr...



    http://www.partiliberaldemocrate.fr/tags/heritage-foundation


    Les libertariens sont aussi contre le Traité Transatlantique (sans doute parce que pas assez libéral pour eux encore) et entre eux, s'opposent sur le libéralisme des moeurs, entre la phange qui le défend et ceux qui n'en veulent pas pour eux.
    Il faudrait savoir d'ailleurs, de quel côté des siens se situe Charles Beigbeder ...
     
    La révolution libertarienne
    partiliberaldemocrate.fr
    « La révolution du vingtième siècle aura lieu aux Etats-Unis », pronostiquait Jean-François Revel dès 1970 dans un essai à succès, Ni Marx Ni Jésus ; une révolution qui assurerait enfin une « liberté idéologique, culturelle et morale complète, destinée à assurer le bonheur individuel dans l’indépend..




     Les estampillés rebelles maison des lobbies de Washington, Marion comprise  (On retrouve la famille Bazin de Jessey & Dupont de Ligonnès) ...

    Génération rebelle: portraits d’insurgés
    www.valeursactuelles.com
    Engagés. Ils ont entre 20 et 30 ans. La plupart sont entrés récemment en dissidence contre une loi qu’ils jugent inique. Bien décidés à prolonger leur combat au-delà des débats actuels. Photo © Patrick Iafrate
     
     
     
    Mais bien sûr, il en est qui ne comprennent toujours pas pourquoi et comment ces gens veulent détruire la France et donc le mouvement national, si tant est que celui-ci avait besoin d'eux pour tomber et entraîner la France dans sa chute ...
     
     
     
     
     
     

     

  • Ca dépasse le Sens Commun

    25/12/2013

    Ca dépasse le Sens Commun

    La Manif Pour Tous rejoint l'UMP via le lobby Sens Commun.

     Arnaud Bouthéon, co-fondateur de Sens Commun, est membre de l'Institut Thomas More. 

    http://www.thomasmore.fr/telechargement/textefondateur.pdf



    On ne s'étonnera pas de retrouver tous ces lobbies à Washington :

    https://www.marriagemarch.org/sponsors/

    Si le religion sert de support, c'est bien de politique générale dont il s'agit, et bien de la conception individualiste des pères fondateurs de l'Amérique, à l'opposé exact de l'esprit de la société française.


    On retrouve ainsi la Thomas More Society :

    https://www.thomasmoresociety.org/about/

    et sa petite soeur

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Thomas-More

     

    Ou autres déclinaisons (le site de Charles Millon reprend quasiment à la lettre le site d'Albion) :

    http://thomasmoreinstitute.org.uk/about-u/

     

    et adeptes du Lifelong Learning (nouvel ordre éducatif mondial) :

    http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/spip.php?article541

    L'épouse de Charles Millon, éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles, se définit comme "libérale néoconservatrice".

    Un autre Thomas, Millon :


    http://www.leadershipinstitute.org/News/?NR=8243

    Aux USA, on félicite les meilleurs élèves qui distillent le venin anglo américain en France.

    http://www.leadershipinstitute.org/aboutus/



     

    Le monde des membres de l'Institut Thomas More sont d’abord "celui des affaires", il est d'ailleurs dirigé par le MEDEF.

    Parmi les principaux contributeurs de l'Institut Thomas More, on peut mentionner : Aymeric Chauprade, Gérard-François Dumont, Stéphane Buffetaut, Sabine Herold, Philippe Nemo, Alain Bentolila, Philippe Bénéton, Chantal Delsol, János Martonyi, Michel Prigent, Rémi Brague, Jean-François Colosimo, Jean-François Mattéi, Hubert Védrine, Yannick Mireur, Louis Giscard d'Estaing, Thierry Mariani, Aymeri de Montesquiou, Hervé Morin, Valérie Pécresse, Charles-Ferdinand Nothomb, Sylvie Goulard, Joachim Bitterlich, Alain Lamassoure, Jean-Hervé Lorenzi, Patrick Stefanini, Jean-Louis Bourlanges, Dominique Baudis, François Huguenin, Eric Dupin, Dominique Nora, Alain Finkielkraut...

    J'avais constaté en 2011, que le Discours de Washington de Marine Le Pen, était un copié-collé de celui du Vatican sur la prétendue "moralisation du capitalisme", lui-même pompé sur celui de la Ditchley Foundation et la Table Ronde de Caux d'Olivier Giscard d'Estaing -homme d'affaires et homme politique français, frère de VGE, il est membre du Conseil pour l'avenir du monde et président du Comité pour un parlement mondial et gouverneur de l'Atlantic Institute-, et du Medef et apparentés.
    Ce qui avait entraîné ma démission immédiate.
    Chauprade n'avait pas dû se faire chier, sachant qu'ils font tous, et le fils d'Estaing (Membre du Conseil d'administration de la French American Foundation), et Chauprade, et le Medef, et leurs pendants de Washington et de Chicago, aussi partie des sociétés Thomas More, ceci explique cela.

    Caux Round Table
    cauxroundtable.org
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menuid=96&action=viewevent&retrieveid=47



    On retrouve les mêmes "valeurs", boursières sans doute, chez les autres camarades de l'équipe :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Beigbeder

    Charles Beigbeder, actionnaire de Causeur. Bien sûr.


    http://www.causeur.fr/author/cbeig


    http://www.pactepourlafrance.fr/

    De Causeur à Contrepoints, Manif Pour Tous, Sens Commun, etc., il est de tous les lobbies libertariens :

    http://www.contrepoints.org/2012/05/04/81782-charles-beig...

     

    http://www.ndf.fr/nos-breves/20-09-2012/mardi-25-septembr...



    http://www.partiliberaldemocrate.fr/tags/heritage-foundation


    Les libertariens sont aussi contre le Traité Transatlantique (sans doute parce que pas assez libéral pour eux encore) et entre eux, s'opposent sur le libéralisme des moeurs, entre la phange qui le défend et ceux qui n'en veulent pas pour eux.
    Il faudrait savoir d'ailleurs, de quel côté des siens se situe Charles Beigbeder ...
     
    La révolution libertarienne
    partiliberaldemocrate.fr
    « La révolution du vingtième siècle aura lieu aux Etats-Unis », pronostiquait Jean-François Revel dès 1970 dans un essai à succès, Ni Marx Ni Jésus ; une révolution qui assurerait enfin une « liberté idéologique, culturelle et morale complète, destinée à assurer le bonheur individuel dans l’indépend..




     Les estampillés rebelles maison des lobbies de Washington, Marion comprise  (On retrouve la famille Bazin de Jessey & Dupont de Ligonnès) ...

    Génération rebelle: portraits d’insurgés
    www.valeursactuelles.com
    Engagés. Ils ont entre 20 et 30 ans. La plupart sont entrés récemment en dissidence contre une loi qu’ils jugent inique. Bien décidés à prolonger leur combat au-delà des débats actuels. Photo © Patrick Iafrate
     
     
     
    Mais bien sûr, il en est qui ne comprennent toujours pas pourquoi et comment ces gens veulent détruire la France et donc le mouvement national, si tant est que celui-ci avait besoin d'eux pour tomber et entraîner la France dans sa chute ...
     
     
     
     
     
     
  • Ca dépasse le Sens Commun

    La Manif Pour Tous rejoint l'UMP via le lobby Sens Commun.

     Arnaud Bouthéon, co-fondateur de Sens Commun, est membre de l'Institut Thomas More. 

    http://www.thomasmore.fr/telechargement/textefondateur.pdf



    On ne s'étonnera pas de retrouver tous ces lobbies à Washington :

    https://www.marriagemarch.org/sponsors/

    Si le religion sert de support, c'est bien de politique générale dont il s'agit, et bien de la conception individualiste des pères fondateurs de l'Amérique, à l'opposé exact de l'esprit de la société française.


    On retrouve ainsi la Thomas More Society :

    https://www.thomasmoresociety.org/about/

    et sa petite soeur

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Thomas-More


    Ou autres déclinaisons (le site de Charles Millon reprend quasiment à la lettre le site d'Albion) :

    http://thomasmoreinstitute.org.uk/about-u/


    et adeptes du Lifelong Learning (nouvel ordre éducatif mondial) :

    http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/spip.php?article541

    L'épouse de Charles Millon, éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles, se définit comme "libérale néoconservatrice".

    Un autre Thomas, Millon :


    http://www.leadershipinstitute.org/News/?NR=8243

    Aux USA, on félicite les meilleurs élèves qui distillent le venin anglo américain en France.

    http://www.leadershipinstitute.org/aboutus/



     

    Le monde des membres de l'Institut Thomas More sont d’abord "celui des affaires", il est d'ailleurs dirigé par le MEDEF.

    Parmi les principaux contributeurs de l'Institut Thomas More, on peut mentionner : Aymeric Chauprade, Gérard-François Dumont, Stéphane Buffetaut, Sabine Herold, Philippe Nemo, Alain Bentolila, Philippe Bénéton, Chantal Delsol, János Martonyi, Michel Prigent, Rémi Brague, Jean-François Colosimo, Jean-François Mattéi, Hubert Védrine, Yannick Mireur, Louis Giscard d'Estaing, Thierry Mariani, Aymeri de Montesquiou, Hervé Morin, Valérie Pécresse, Charles-Ferdinand Nothomb, Sylvie Goulard, Joachim Bitterlich, Alain Lamassoure, Jean-Hervé Lorenzi, Patrick Stefanini, Jean-Louis Bourlanges, Dominique Baudis, François Huguenin, Eric Dupin, Dominique Nora, Alain Finkielkraut...

    J'avais constaté en 2011, que le Discours de Washington de Marine Le Pen, était un copié-collé de celui du Vatican sur la prétendue "moralisation du capitalisme", lui-même pompé sur celui de la Ditchley Foundation et la Table Ronde de Caux d'Olivier Giscard d'Estaing -homme d'affaires et homme politique français, frère de VGE, il est membre du Conseil pour l'avenir du monde et président du Comité pour un parlement mondial et gouverneur de l'Atlantic Institute-, et du Medef et apparentés.
    Ce qui avait entraîné ma démission immédiate.
    Chauprade n'avait pas dû se faire chier, sachant qu'ils font tous, et le fils d'Estaing (Membre du Conseil d'administration de la French American Foundation), et Chauprade, et le Medef, et leurs pendants de Washington et de Chicago, aussi partie des sociétés Thomas More, ceci explique cela.

    Caux Round Table
    cauxroundtable.org
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menuid=96&action=viewevent&retrieveid=47



    On retrouve les mêmes "valeurs", boursières sans doute, chez les autres camarades de l'équipe :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Beigbeder

    Charles Beigbeder, actionnaire de Causeur. Bien sûr.


    http://www.causeur.fr/author/cbeig


    http://www.pactepourlafrance.fr/

    De Causeur à Contrepoints, Manif Pour Tous, Sens Commun, etc., il est de tous les lobbies libertariens :

    http://www.contrepoints.org/2012/05/04/81782-charles-beigbeder-plaide-pour-une-refondation-de-letat-providence


    http://www.ndf.fr/nos-breves/20-09-2012/mardi-25-septembre-linstitut-thomas-more-recoit-elisabeth-levy



    http://www.partiliberaldemocrate.fr/tags/heritage-foundation


    Les libertariens sont aussi contre le Traité Transatlantique (sans doute parce que pas assez libéral pour eux encore) et entre eux, s'opposent sur le libéralisme des moeurs, entre la phange qui le défend et ceux qui n'en veulent pas pour eux.
    Il faudrait savoir d'ailleurs, de quel côté des siens se situe Charles Beigbeder ...
     
    La révolution libertarienne
    partiliberaldemocrate.fr
    « La révolution du vingtième siècle aura lieu aux Etats-Unis », pronostiquait Jean-François Revel dès 1970 dans un essai à succès, Ni Marx Ni Jésus ; une révolution qui assurerait enfin une « liberté idéologique, culturelle et morale complète, destinée à assurer le bonheur individuel dans l’indépend..




     Les estampillés rebelles maison des lobbies de Washington, Marion comprise  (On retrouve la famille Bazin de Jessey & Dupont de Ligonnès) ...

    Génération rebelle: portraits d’insurgés
    www.valeursactuelles.com
    Engagés. Ils ont entre 20 et 30 ans. La plupart sont entrés récemment en dissidence contre une loi qu’ils jugent inique. Bien décidés à prolonger leur combat au-delà des débats actuels. Photo © Patrick Iafrate



    Mais bien sûr, il en est qui ne comprennent toujours pas pourquoi et comment ces gens veulent détruire la France et donc le mouvement national, si tant est que celui-ci avait besoin d'eux pour tomber et entraîner la France dans sa chute ...