Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

libéralisme mondialisme - Page 2

  • Robert Ménard, le soft power libéral américain, le Qatar et le terrorisme

    Ménard CIA.jpgAprès avoir été financé par la CIA avec Reporter Sans Frontières, Robert Ménard poursuit au Qatar où la Rand Corporation of Developpment (Emanation privée de la CIA) téléguide la Qatar Foundation qui finance le terrorisme.

    "Selon Haoues Seniguer, maître de conférences en science politique, la fondation défendrait « des thèses proches de l'islamisme radical »"jusqu'en 2016, le logo de Qatar Airways s'affichera sur le maillot blaugrana des Catalans. Mais dès 2015, face aux soupçons de soutien au terrorisme par la fondation et la situation sociale au sein du royaume, le président du club, Josep Bartomeu, annonce qu'il ne souhaite pas renouveler l'accord lucratif signé par son prédécesseur Sandro Rosell 2. Un contrat qui prendra fin en 2016."

    Robert Ménard s’installe au Qatar
    Quelques jours seulement après son départ de Reporters sans frontières, dont il était le secrétaire général, Robert Ménard a pris la tête du Centre de Doha...
    LIBERATION.FR

    Oriane Borja http://www.rand.org/topics/qatar.html


    http://www.rand.org/topics/qatar.html Qatar | RAND RAND has conducted research on Qatari issues since 2003. From 2003 to 2013, much of this work was… RAND.ORG J’aimeAfficher plus de réactions · Répondre · Supprimer l’aperçu · À l’instant Oriane Borja Votre commentaire..." target="_blank">Qatar | RAND
    RAND has conducted research on Qatari issues since 2003. From 2003 to 2013, much of this work was…
    RAND.ORG



    http://www.rand.org/education/qatar.html

    RAND Education Projects in Qatar | RAND
    Examines the kindergarten through grade 12 (K-12) education system in Qatar
    RAND.ORG



    Alors que je dénonçais depuis de nombreuses années la WISE :

    http://orianeborja.hautetfort.com/archive/2013/10/28/temp-616ef9d1fa3a8c9a3aee0fe7ef8909e1-5207598.html


    Je m'aperçois que d'autres arrivent aux mêmes conclusions après enquête : :


    "De plus, rien ne dit que le Qatar soit le principal bénéficiaire du jeu sur l'échiquier mondial du "soft power", cette bataille pour l'influence idéologique qui passe par la culture, l'art et l'éducation. Omniprésents à Education City mais aussi au Wise, via la Rand Corporation, think tank ultra-libéral, les champions du monde américains dudit "soft power" sont en embuscade, prêts à ramasser la mise – en l'occurrence affermir la diffusion du modèle capitaliste et de la société de consommation de masse. Et il se pourrait bien, au bout du compte, que ces derniers ne tirent pas moins profit du Wise que le Qatar."

    http://www.letudiant.fr/educpros/opinions/innovation-sommet-mondial-sur-l-education-a-qui-profite-le-wise-2013.html


    http://orianeborja.hautetfort.com/archive/2013/08/04/robert-menard-ou-comment-le-front-national-n-en-finit-jamais.html



  • Quand on peut sponsoriser DAECH comme le PSG, le ballon d'or noir revient à ?

    Le terrorisme libéral passe très bien lui, surtout si c'est pour mourir pour une baballe, c'est si libéralo romantique, et puis, Macron dirait que ce n'est que du Népalais, y a pas mort de banque.

    D'ailleurs rassurez-nous, le PSG continuera de jouer pour DAECH ?


    Mondial 2022: Le Qatar énervé par les 4.000 morts potentiels évoqués par le «Washington Post»
    L'émirat est très critiqué pour sa gestion des ouvriers immigrés...
    20MINUTES.FR

  • Les rageux libéraux au sein du Front National et au-delà

    Jean-Michel Sulzer a débarqué au Front National à un moment où le mouvement national s'éloignait des dérives libérales et où la formation assurait formellement l'interdiction de toutes formes de discrimination et préjugés, c'est-à-dire que la Front, contrairement à ce que presque tout le monde pensait, tournait le dos à toute idéologie d'extrême-droite, quelle soit économique ou politique .

    Jean-Michel Sulzer venait de petits clubs échangistes de droite (dont il n'a jamais cessé d'être).

    Quand il est arrivé, je lui ai bêtement laissé ma place, il voulait une position éligible en IDF, il y avait la mienne à laquelle Marine m'avait mise sans que je le demande, et comme je n'étais pas de ceux qui faisaient des histoires pour une place et que je crois dans l'intérêt général, je me suis désistée pour lui.

    Sauf que Sulzer n'en était pas du tout un défenseur, ce que j'ignorais à l'époque, c'est un vulgaire idéologue d'extrême-droite, libéral et nullement attaché à la France dont les attributs de souveraineté de son Etat sont constitutifs.

    La souveraineté monétaire n'est donc pas du tout un préalable pour lui et pour cause, il place l'économique au dessus du politique, comme tout mondialiste qui ne respecte pas la France.

    La France fait société par son unité et ses institutions qui la garantissent par des mécanismes politiques, d'organisation de la Cité, finement élaborés, dans un but d'intérêt général et de protection du citoyen.

    Nos institutions sont on ne peut plus cohérentes et si l'on ôte une pièce du mécanisme, elles fonctionnent de moins en moins bien et ne peuvent plus assurer la défense du citoyen dans sa globalité.

    Le clivage actuel est celui des partisans de l'unité à la française contre les tenants de la dérégulation anglo américaine, et ce clivage existe à l'intérieur même du Front National.

    Notre principe d'unité, garanti par notre Etat lorsqu'il est pleinement en possession de ses moyens, permet d'assurer au mieux l'égalité des citoyens sur le territoire national.

    Cela ne peut se faire que par la présence d'un Etat au pouvoir centralisé qui contrôle l'application de l'esprit de nos lois sur tout notre territoire.

    Les préfets ont depuis toujours assuré le contrôle de la présence de l'Etat qui agit dans notre intérêt commun.
    L'équation : "Plus d'Etat = Moins de Maffia" et réciproquement, s'avère une règle universelle.

    L'Etat dans notre pays ayant toutes les garanties d'agir démocratiquement, sous contrôle du peuple toute entier, la Nation.

    Le concept d'Etat-nation est propre à la France, il fait que l'Etat, c'est Nous.

    Mais Nous, ne sommes que des hommes, faillibles, corruptibles, le pouvoir des puissances d'argent, agit sans cesse pour se pérenniser et croître, même si leur système d'intérêts particuliers agit contre tous, y compris même entre eux.

    Ce qui nous est alors vendu comme une alternative, défendre certains lobbies financiers contre d'autres.

    On voit bien comment Trump défend l'intérêt des lobbies comme Exxon Mobil contre ceux qui voudraient tout simplement leur ravir le leadership, s'adossant sur l'opinion publique en communiquant sur la sauvegarde de la planète.

    Mais les mêmes qui voient vert, ne se priveront pas de mondialiser leurs profits pour les accroître, de faire travailler au plus bas coût en acheminant à travers la planète les produits comme les hommes -qu'ils ne considèrent pas plus autrement que comme matière à profit-, d'autant qu'ils vous feront payer le coût "éthique" prétendument vert, au prix fort, tout est bénéfice pour eux.

    Les clivages se croisent et se recoupent donc, entre ceux qui croient en une idéologie libérale et ceux qui se font berner par la communication, et ceux qui tentent de résister mais sans réaliser parfois qu'il n'y a de contrôle possible qu'en passant par des institutions qu'ils peuvent condamner par ailleurs.

  • La morale Bayrou, célégal sur toute la planète

    La mondialisation, royaume du "célégal", de faire travailler dur les enfants pour quat'sous et de polluer, l'épanouissement de l'Entreprise.

    La mondialisation, royaume du "célégal", bakchich aux groupes maffieux religiosorévolutionnaires où l'Entrepreneur est le roi du pétrole.

    Et attention, ça travaille du côté députés et assistants pour asseoir ce système, et ça s'adosse à la morale, la preuve, ils travaillent comme des dingues à assurer l'Entreprise de leur appui.

    Sarnez vous le dit en vérité, ses assistants travaillent, puisque les lois "célégal" de l'entreprise avancent partout, vous croyez que l'horreur libérale européenne et mondiale se fait toute seule ?

    Que nenni, Sarnez veille, fouette au besoin, des assistants qui travaillent à plein temps trois fois vingt-quatre heures sur vingt-quatre, belle leçon aux assistés-bande de feignasses aux trente-cinq heures.

    Et ça ira bien autant parler d'humanité, on imagine bien les petits d'hommes des assistantes à trois plein temps, profiter de leur mère, le berceau de l'humanité du Centre au centre mais pas au berceau de l'humanité trop humaine, le concept est hors-sol, le terreau de l'humanité, c'est pour la populasse qui met ses petites mains dedans.

  • Monnaie frappée au bitcoin du bon sens

    Le bitcoin est passé de 200 euros à 2 000.

    Les libertariens considèrent même la monnaie comme un marché, l'or ou le bitcoin, tout est matière à trafic.

    Plus ils vous manipulent pour en acheter, plus ils font monter le cours, jusqu'au calcul et manipulation pour les initiés du jour où ils les liquideront en masse juste avant la baisse.

    Ils laisseront alors tous les blaireaux qui auront fait gonfler la bulle avec leur monnaie virtuelle qui ne vaudra pas un clou.
    Et ainsi de suite.

    Le moyen permet à un petit nombre de faire de gros bénéfices sur le dos de tous les autres.

    C'est une sorte de loto pipé, les gagnants de la première ligne seront toujours les mêmes et vous, le tout venant qui exécute les ordres de cette bourse encore plus libérale que les autres, de se faire baiser.

    Les libertariens américains ont pour projet universel d'anéantir les Etats.

    Leur idéologie individualiste issue des Fils de la Liberté de la Boston Tea Party, fondateurs des USA, part du postulat selon lequel la seule liberté possible est de s'affranchir des Etats.

    Ce qui fonde un Etat, ce sont des attributs de souveraineté, au premier rang desquels on trouve la souveraineté monétaire.
    Une société se bâtit en civilisation en établissant des règles d'organisation de sa Cité.

    Le "droit naturel" des libertariens est celui de la liberté totale, affranchie de toutes règles.

    Mais ce retour à l'état de nature est celui de la sauvagerie du plus fort, c'est la loi du renard dans le poulailler.

    Leur monnaie virtuelle ne s'assoit pas sur une économie réelle (l'oikos nomos, les règles de la maison).

    Ils ne considèrent pas la monnaie comme un outil au service de la Cité et du Citoyen, mais comme un moyen spéculatif, un marché en soi, car tout est marché pour un libertarien.

    Tout est bataille et rapport de force, et naturellement, les plus faibles sur lesquels ils grandissent, sont ceux qui paieront la note.

    La perte de notre souveraineté monétaire s'inscrit dans cette histoire.

    Le bitcoin est simplement le niveau le plus avancé de notre perte de souveraineté.

    Ce sont des loups, ils se tuent donc entre eux, la banque virtuelle tue la banque traditionnelle mais la banque est toujours là, c'est la même, toujours plus meurtrière, plus que jamais avec le bitcoin.



    La valeur du Bitcoin passe le cap des 2.000 dollars
    Ce week end le cours de la fameuse monnaie virtuelle a passé ce palier symbolique pour la première fois. Un gain de près de 50% par rapport au prix de 1.400 dollars atteint il y a seulement trois semaines.
    ZDNET.FR

  • L'Euro à tout prix c'est l'Europe proxénète

    Les personnes qui votent pour les banques et leur monnaie, l'Euro, le font alors que cela envoie d'autres personnes au tapin pour pouvoir manger, ce sont les premières qui sont les vraies putains.


    Quand on voit ce qui se passe en Grèce, peut-on accepter le prix à payer pour rester dans ce système, ces femmes pourraient être nos filles ou nos mères.


    En Grèce, une passe pour le prix d'un sandwich
    Conséquence indirecte de l'effondrement économique du pays après six ans d'austérité, les jeunes femmes y seraient de plus en plus nombreuses à se prostituer pour à peine 2 euros, selon une étude publiée la semaine dernière à…
    LIBERATION.FR

  • Les sectes d'extrême-droite au ministère de la culture

    Pseudo science et nouvelle religion au gouvernement Macron


    https://veritesteiner.wordpress.com/…/francoise-nyssen-les…/

    Françoise Nyssen : les anthroposophes entrent au Gouvernement
    En nommant aujourd’hui Françoise Nyssen au Ministère de la Culture, le nouveau Premier Ministre…
    VERITESTEINER.WORDPRESS.COM



    https://youtu.be/G8D8glxYzbI

  • Quand Macron fait sa mijaurée avec l'extrême-droite

    Qu'est-ce que l'Institut Thomas More ?

    Parmi les principaux contributeurs de l'Institut Thomas More, on peut mentionner :

    Sylvie Goulard (ministre de Macron), Aymeric Chauprade (RPF, FN), Gérard-François Dumont, Stéphane Buffetaut, Sabine Herold, Philippe Nemo, Alain Bentolila, Philippe Bénéton, Chantal Delsol (épouse de Charles Millon et mère de Thomas Millon, fondateur du très américain Institut de Formation Politique), János Martonyi, Michel Prigent, Rémi Brague, Jean-François Colosimo, Jean-François Mattéi, Hubert Védrine, Yannick Mireur, Louis Giscard d'Estaing, Thierry Mariani, Aymeri de Montesquiou, Hervé Morin, Valérie Pécresse, Charles-Ferdinand Nothomb, Sylvie Goulard, Joachim Bitterlich, Alain Lamassoure, Jean-Hervé Lorenzi, Patrick Stefanini, Jean-Louis Bourlanges, Dominique Baudis, François Huguenin, Eric Dupin, Dominique Nora, Alain Finkielkraut ...


    L'Institut de Formation Politique compte des intervenants comme Maxime Tandonnet, proche de Patrick Buisson et ancien conseiller immigration à l'Élysée, Jean-Yves Le Gallou et Yvan Blot, cofondateurs du club de l'horloge et anciens députés européens du FN, ou Dominique Venner, cofondateur du Groupement de recherche et d'études pour la civilisation européenne (GRECE) et figure du courant nationaliste révolutionnaire en France.

    D'autres proviennent des milieux catholiques traditionalistes, et notamment d'ICHTUS.

    Ou des courants libéraux comme Charles Gave, économiste et président du think-tank Institut des Libertés, ou Gaspard Koenig, vice-président du Parti Libéral Démocrate.

    Le PLD fait officiellement parti de l'internationale libertarienne, qui passe aussi bien par Bayrou, Borloo, ou Fillon.


    Parti libéral démocrate (France) — Wikipédia
    de la vie politique. De sensibilité de centre droit, il souhaite reconstruire un pôle libéral en conservant une autonomie capable de rassembler l'électorat libéral en France face au parti
    FR.WIKIPEDIA.ORG



    La Manif Pour Tous rejoint l'UMP via le lobby Sens Commun.

    Arnaud Bouthéon, co-fondateur de Sens Commun, est membre de l'Institut Thomas More.



    [Pour ouvrir les liens, plus simple]


    http://www.thomasmore.fr/telechargement/textefondateur.pdf


    On ne s'étonnera pas de retrouver tous ces lobbies à Washington :

    https://www.marriagemarch.org/sponsors/


    Si le religion sert de support, c'est bien de politique générale dont il s'agit, et bien de la conception individualiste des pères fondateurs de l'Amérique, à l'opposé exact de l'esprit de la société française.


    On retrouve ainsi la Thomas More Society :

    https://www.thomasmoresociety.org/about/

    et sa petite soeur

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_Thomas-More

    Ou autres déclinaisons (le site de Charles Millon reprend quasiment à la lettre le site d'Albion) :

    http://thomasmoreinstitute.org.uk/about-u/



    et adeptes du Lifelong Learning (nouvel ordre éducatif mondial) :

    http://www.centre-inffo.fr/blog/reforme/spip.php?article541


    L'épouse de Charles Millon, éditorialiste au Figaro et à Valeurs Actuelles, se définit comme "libérale néoconservatrice".

    Un autre Thomas, Millon :


    http://www.leadershipinstitute.org/News/?NR=8243

    Aux USA, on félicite les meilleurs élèves qui distillent le venin anglo américain en France.

    http://www.leadershipinstitute.org/aboutus/






    Le monde des membres de l'Institut Thomas More sont d’abord "celui des affaires", il est d'ailleurs dirigé par le MEDEF.


    J'avais constaté en 2011, que le Discours de Washington de Marine Le Pen, était un copié-collé de celui du Vatican sur la prétendue "moralisation du capitalisme", lui-même pompé sur celui de la Ditchley Foundation et la Table Ronde de Caux d'Olivier Giscard d'Estaing -homme d'affaires et homme politique français, frère de VGE, il est membre du Conseil pour l'avenir du monde et président du Comité pour un parlement mondial et gouverneur de l'Atlantic Institute-, et du Medef et apparentés.
    Ce qui avait entraîné ma démission immédiate.
    Chauprade n'avait pas dû se faire chier, sachant qu'ils font tous, et le fils d'Estaing (Membre du Conseil d'administration de la French American Foundation), et Chauprade, et le Medef, et leurs pendants de Washington et de Chicago, aussi partie des sociétés Thomas More, ceci explique cela.


    Oriane Borja
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menui...

    Caux Round Table
    cauxroundtable.org
    http://www.cauxroundtable.org/eventsmaster.cfm?&menuid=96&action=viewevent&retrieveid=47


    On retrouve les mêmes "valeurs", boursières sans doute, chez les autres camarades de l'équipe :


    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Beigbeder

    Charles Beigbeder, actionnaire de Causeur. Bien sûr.


    http://www.causeur.fr/author/cbeig


    http://www.pactepourlafrance.fr/

    De Causeur à Contrepoints, Manif Pour Tous, Sens Commun, etc., il est de tous les lobbies libertariens :

    http://www.contrepoints.org/2012/05/04/81782-charles-beig...



    http://www.ndf.fr/nos-breves/20-09-2012/mardi-25-septembr...



    http://www.partiliberaldemocrate.fr/tags/heritage-foundation



    Les libertariens sont aussi contre le Traité Transatlantique (sans doute parce que pas assez libéral pour eux encore) et entre eux, s'opposent sur le libéralisme des moeurs, entre la phange qui le défend et ceux qui n'en veulent pas pour eux.
    Il faudrait savoir d'ailleurs, de quel côté des siens se situe Charles Beigbeder ...

    La révolution libertarienne
    partiliberaldemocrate.fr
    « La révolution du vingtième siècle aura lieu aux Etats-Unis », pronostiquait Jean-François Revel dès 1970 dans un essai à succès, Ni Marx Ni Jésus ; une révolution qui assurerait enfin une « liberté idéologique, culturelle et morale complète, destinée à assurer le bonheur individuel dans l’indépend..



    Les estampillés rebelles maison des lobbies de Washington, Marion comprise (On retrouve la famille Bazin de Jessey & Dupont de Ligonnès) ...


    Génération rebelle: portraits d’insurgés
    www.valeursactuelles.com
    Engagés. Ils ont entre 20 et 30 ans. La plupart sont entrés récemment en dissidence contre une loi qu’ils jugent inique. Bien décidés à prolonger leur combat au-delà des débats actuels. Photo © Patrick Iafrate



    Mais bien sûr, il en est qui ne comprennent toujours pas pourquoi et comment ces gens veulent détruire la France et donc le mouvement national, si tant est que celui-ci avait besoin d'eux pour tomber et entraîner la France dans sa chute ...




    http://valeursactuelles.com/portraits-d%E2%80%99insurg%C3...

  • Libé se cache de la Lune derrière son petit doigt

    Le journal se pâme pour le ministre de la défense UDI de Macron qui est si assidue au Parlement européen.

    Ces instances européennes où les proUE travaillent si dure sans que personne ne soit jamais responsable de ses orientations libérales mortifères.

    Où l'on découvre aujourd'hui que l'UE fait le lit des mafias internationales qui profitent de la libre circulation des capitaux, des biens et des personnes, qu'elles aient pignon sur rue côté cour et sur la prison côté jardin, il ne fallait pas être grand clerc pour savoir où cela mènerait.


    L'UDI, c'est bien Macron, l'extrême-centre, c'est l'extrême-droite.

    Dérégulation, contre le contrôle et la protection de l'Etat qu'ils veulent réduire a minima, leur sacro saint libéralisme joue contre l'intérêt général et naturellement au plus grand bénéfice des puissances d'argent.

    On s'en fout que madame Goulard ponde un ou cent cinquante mille textes, Goulard et le macronisme, c'est l'agromafia, le BTPmafia, la santémafia, etc., etc.

    Et même de savoir si les ministres et jusqu'au Président en ont fini avec leurs activités lobbyistes (et accessoirement avec le placement de leurs rejetons au frais de la princesse républicaine), le fait est qu'ils seraient corrompus qu'ils n'en seraient pas moins serviles au regard des demandes des groupes financiers.

    Et puis à quoi bon les enquêtes puisque le jeu est à dire, regardez, nous sommes transparents, nous vous le disons d'avance que nous sommes blindés de conflits d'intérêts, ils nagent dedans, et marchent même sur l'eau, rien ne peut donc les couler.

  • La mondialisation, c'est la libéralisation, c'est la mafia au pouvoir, c'est la Macronie

    Agromafia, trafic de drogue, grands groupes et exploitation des migrants, la mondialisation en marche qui n'est autre que la libéralisation en marche.

    Il est beau le monde de Macron et de ses camarades, la mondialisation, qui n'est rien d'autre que la libéralisation, l'affaiblissement de l'Etat, c'est ça.

    Et c'est généralisé, que ce soit en Afrique, en Asie, ou ailleurs, on exploite des travailleurs et les migrants, les grands groupes poussent tous les salaires au minimum et aux protections inexistantes par tous les moyens, légaux si besoin.

    Et pour légaliser tout cela, rien de mieux que d'installer des Macron ou des Philippe directement au pouvoir, ça ne coûte même plus les milliards du lobbying, les intérêts privés sont pris en charge par les pouvoirs publics.

    Et puis, c'est si romantique, si sexy, et ça fait vendre du papier glacé.




    En Italie, la tomate pourrie par la mafia
    Un livre qui sort aujourd'hui dénonce la mainmise d'organisations criminelles sur l'industrie de la tomate en Italie.
    LEPARISIEN.FR