Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

france

  • Dieudonné et sa secte de buveurs de thé contre la France

    Il n'est guère étonnant de voir les libertariens Dieudonnesques déstabiliser la justice, et partant, l'Etat (ce qu'il en reste) et notre civilisation (ce qu'il en reste), c'est, leur rôle.
    Ils sont l'avant-garde de l'achèvement libéral, ils sont en charge d'abattre les derniers pans qui nous permettent nos derniers espaces de libertés.

    La seule vidéo que j'ai vue -complètement surréaliste- me suffit.

    Toutes les raisons du monde - toutes aussi délirantes à mon sens, attention à la propagande !- ne justifient pas un tel comportement.

    Dieudonné est grotesque et dangereux, on ne se moque pas ainsi des institutions, lui et son avocat et complices méritent d'être sanctionnés, et sévèrement, on ne peut pas se moquer ainsi impunément de la justice française, une peine d'intérêt général serait la bienvenue.


    C'est à notre histoire, à la France qu'ils s'en prennent, ouvrez les yeux.

    Le chaos est le moyen libertarien pour arriver au meilleur ordre nouveau, libéral total, du passé, il faut faire table rase car pas encore assez avancé dans la destruction de l'Etat, Etat qui est le garant de notre unité, de notre histoire, de notre liberté.

    Etat contre lequel toutes les forces sont dirigées, celles du système et, en sus, celles de la dite "résistance" au système.

    Répétons-le, l'Etat en France, c'est nous !

    Qui s'en prend à l'Etat (le droit de rendre justice est un attribut de l'Etat) s'en prend à la nation toute entière.

    Et puis Dieudo, quand il n'y aura plus d'Etat, tu n'en paieras plus d'impôts.

    Va donc prendre un thé ailleurs !

  • Saint-Nazaire, ville française !



    chantiers stx,saint-nazaire,france,marine le pen,présidentielles,législatives,jean-claude blanchard,ouvriers,paysans,ni droite ni gauche français
    A Saint-Nazaire, nous sommes tous avec Jean-Claude Blanchard, candidat de la France aux prochaines législatives.

    La chute de plus en plus vertigineuse des Chantiers navals et le sacrifice sur l’autel du globalisme des derniers pans industriels français que le Front avait lus dans la lie mondialiste, ne laissent que le choix de la France.

     

     

    Il n’est nul besoin d’expliquer aux nazairiens : 

     

    comment l’immigrationnisme -qui est un mondialisme- fait baisser les salaires et leur spolie leurs emplois

    nul besoin d’expliquer ce que signifie la flexibilité mondialiste

    nul besoin d’expliquer comment les politiques UMPS et les socio-traîtres qu’ils couvent, ont ruiné leur pouvoir d’achat, n’amenant qu’insécurité sociale en particulier et insécurité vitale en général

    nul besoin d’expliquer que les derniers artifices -promesses de contrats achétées contre accords inavouables avec des pays étrangers : saura-t-on un jour ce qui se cachait derrière le dernier contrat coulé avec la famille Kadhafi ?- n’étaient que prémices du feu qui allait s’en suivre quand toutes les mèches avaient été grillées (vente du savoir-faire, location d’ingénieurs jetables pour former les pays étrangers à bas coût à faire chez eux ce que l’histoire nous avait légué en héritage).

                      A Saint-Nazaire, beaucoup connaissent l’histoire de Michel le paludier, qui était des nôtres.

    Michel est un symbole.

    Michel travaillait aux Chantiers à la belle époque où sortait une immense vague d’hommes qui déferlait sur le port où les longues tablées des cantines ouvrières accueillaient et réconfortaient leur labeur.

    Michel a été licencié comme tant d’autres.

    Comme tant d’autres, il a tenté de s’en sortir, il a mis sa vitalité au service de la terre et de l’eau, travaillant une saline abandonnée.

    C’était compter sans l’acharnement des kolkhozes, exploitant une main-d’oeuvre idéologique esclave, qui s’efforçaient de tuer les indépendants.

    Les politiques venant porter le coup de grâce en augmentant d’un coup exorbitant les loyers des entrepôts servant à stocker le sel.

    Michel a mis fin à ses jours par un coup de fusil dans la tête et c’est son père qui est allé nettoyer sa chambre …

    Michel était un homme jeune, vaillant et admirable, nous avons vu souvent à nos BBR, sa vareuse couleur de voiles rouges burinées par l’air marin, il était un ouvrier-poète, amoureux de la langue, amoureux des livres, amoureux de la France.
    Il aimait accueillir sur sa saline, ses amis, les enfants, les étrangers, leur expliquer le vent, l’histoire des marais.

    En Michel, reconnaissons le martyr de ce que nous laisse espérer le système.

    Nous sommes beaucoup des Michel, et à Saint-Nazaire plus qu’ailleurs.

    Et ne nous demandez jamais si nous sommes de droite ou de gauche, nous sommes, comme dans l’Affiche rouge, amoureux de la France, à en mourir !


    http://www.dailymotion.com/video/xpivro_leo-ferre-l-affiche-rouge-piano-solo_music

  • A Jeanne, du fond du coeur !

    Jeanne.jpg

    Jeanne d’Arc, c’est la compréhension de ce qu’est la France, qui sont les ennemis et pourquoi, le non-renoncement et l’espérance, c’est l’élan vital, la grandeur, la noblesse, le courage, la foi, qui changent tout.

    Cette volonté d’en faire une héroïne de notre mythologie est très signifiante de ce que nous sommes profondément, elle participe de notre âme.