Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Brèves - Page 5

  • Donald, au service d'Oncle Picsou



    Donald Trump lance le détricotage de la régulation financière
    Le président américain a signé deux décrets visant à revenir sur la loi Dodd-Frank adoptée en 2010 par le Congrès.
    LEMONDE.FR

  • L'affaire est dans le SAC

    L'auto didacte Fillon semble finalement faire la course avec Balkany, ce n'est plus un demi-million mais le million dépassé que la famille Fillon a encaissé, sans avoir convaincu du tout la justice de la moindre explication honnête.

    Le tout sous les applaudissement nourris de la grande famille de droite abasourdie que l'on puisse s'indigner de telles sommes, nous-autres, les gagne-petit, sommes si futiles dans notre ignorance de la façon de travailler des grands de ce monde.

    Le gaullisme, c'est toujours encore plus grand que ce qu'on croyait dans le petit.

    Et pour les comptes de Fillon en Russie, ça va encore obliger Poutine à liquider le procureur du compte ?

    Le syndicat national des collaborateurs parlementaires qui en rajoutent avec un "Nous ne sommes pas Pénélope" qui sonne comme une baffe.

    La ligne de défense ne semble il est vrai pas très adroite mais la politique, si, très très à droite même, d'ailleurs tous ces socialistes qui ne peuvent pas blairer la gauche et qui ne jurent que par l'extrême-droite macronniste, c'est impressionnant.

  • Fillon-Le Pen, victoire par KO


    Penny a arrêté son emploi ficillon juste avant la promulgation de la loi obligeant la publication du nom des assistants et le plafonnements de leurs indemnités, une loi précisément faite pour lutter contre les abus dont elle bénéficiait, le cas d'espèce Fillon ayant dû servir de modèle à ne pas suivre.

    Fillon se sentait d'ailleurs morveux puisqu'il le cachait bien et n'a pas osé continuer après la loi.

    Penny s'en est alors non-travailler de la même manière en abusant cette fois alors de biens sociaux, puisqu'il ne lui était plus possible de le faire avec de l'argent public.

    Et ça vient chialer sa mère lorsque d'affreuses personnes, forcément, mettent tout cela au grand jour, criant à la calomnie et à la vindicte.

    Ceci dit, reconnaissons que Penny prenne les coups de son mari, c'est une femme battue par soumission.

    Et ses enfants dont on a violé l'intégrité de la même manière.

    Hollande lui donnerait presque un droit de régler le sort de Fillon durant son sommeil et par derrière, elle doit bien chasser elle aussi ?

    En tout cas, on ne pourra pas dire que Marine Le Pen est moins bonne gestionnaire que Fillon, en détournant 350 000 euros d'argent public, elle fait travailler 20 personnes, alors qu'il faut plus d'un demi-million à Fillon pour faire semblant d'en faire travailler une seule.

  • Femme du monde ou putain de Chicago

    Penelope, let us call you Penny, we want our money back !
    And neither Chicago girls nor Austrian boys.

    And François -let us call you Filou- Do not let persuade that your wife is responsible and accountable for your own turpitude.
    A gentleman would have said, my wife is not guilty, it is me who imposed her to accept this proposal.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Les fins de race veulent enterrer la France avec eux avec l'aide d'idiots utiles

    La droite hors les murs libérale cons, l'Union Chevènement/Fillon/Zemmour/Onfray/Finky, ça n'étonnera pas ceux qui me lisent.

    La Revue des deux mondes, qui emploie Pénélope Fillon et invite Eric Zemmour
    Selon le Canard Enchaîné, Pénélope Fillon a touché 5000 euros bruts par mois de la Revue des deux mondes pendant un an et demi sans y faire grand chose. Le…
    LEXPRESS.FR

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Sous les pavés anti-avortement, la plage libérale

    Trump met fin au financement fédéral d'ONG soutenant l'avortement.

    Il ne s'agit pas vraiment d'une mesure anti-IVG, malgré la présence de l'Opus Dei dans les réseaux Trump, il s'agit d'une atteinte à l'Etat, et ce genre de prétexte religieux permet de le faire le plus naturellement du monde.

    L'Opus Dei est un des leviers des libéraux qui l'ont créée pour étendre leur idéologie anti-étatique.
    L'atteinte à l'Etat venant se cumuler à l'idéologie individualiste du surhomme.

    Les droits appartiennent aux puissants, les faiblesses s'éliminant naturellement dans la Loi du même nom.



    États-Unis. Donald Trump prend une première mesure anti-avortement
    Le président américain Donald Trump s’est entouré de hauts responsables ouvertement hostiles à l’avortement. Il a signé ce lundi un décret interdisant le
    OUEST-FRANCE.FR

  • Recette du petit Suisse à quat'sous

    Votation suisse du 12 février :

    Si tu as foi en la banque, tu es Suisse dans l'âme, si tu as le pognon, tu es Suisse de corps et d'esprit.

    Lien permanent Catégories : Brèves
  • Fillon droit !

    Ne râlez pas mécréants, Fillon vous enlèvera la Sécu, mais en tant que commandeur des croyances, vous autorisera, sinon vous obligera, à faire vos sept prières par jour pour invoquer le Ciel pour un prompt rétablissement.

    Ses chaisières veilleront à ce que vous donniez au culte afin que vos deniers aident ceux qui seront privés de soutien social.
    En espérant naturellement, que le cabinet de Sarkozy ne détourne pas l'obole par charité électorale.

  • Shérif Trump fais-moi peur

    L'union soviétique américaine, c'est fini ! Vive le totalitarisme libéral !

    Ouvriers, employés, et même vous, indépendants (vous allez même devoir vous aligner), vous ne serez plus embêtés par du matériel de protection ou des conditions de travail veillant sur vous, grâce à la grosse Bertha Trump, poum ! Disparition quasi intégrale des normes pour les entreprises.

    L’histoire ne dit pas si les cantines d'entreprises seront toujours obligées d'acheter Trumps' steak & wine, mais peut-être n'est-ce l'affaire que des 25 % d'obligations restantes.



    Donald Trump promet d'alléger la réglementation des entreprises de 75%
    La National Association of Manufacturers (NAM) estime à 297.696 le nombre de régulations fédérales qui restreignent leurs activités.
    LEFIGARO.FR|PAR PIERRE-YVES DUGUA

  • Trump invente le courant politique alternatif, ça disjoncte

    Les faits disent que le cambrioleur a volé les biens de cette maison, mais les faits alternatifs racontent que le propriétaire a été délesté de conneries dont il n'avait pas besoin.

    Les faits montrent que l'assassin a descendu froidement une innocente victime, les faits alternatifs affirment que l'on a soulagé la vie de cette personne en lui ouvrant les portes du Paradis.

    Les trumpettes et les trumpésistes adulent Orwell au point de reprendre les théories de leurs croyances pour eux-mêmes, 2 + 2 font 5, et un contre-point-media sait tout !